Déménagement en cours


Nous transférons les données vers une nouvelle plateforme bien plus cool. En attendant, le site est en mode "archives", il n'est plus possible de vous connecter.


Vous pouvez nous rejoindre en attendant sur la page Facebook pour suivre l'actu Nintendo !


Merci beaucoup pour votre soutien et votre patiente :-)

Les chroniques de Vavaluciné

Vous rappelez-vous du temps où la Wii U était encore connue sous le nom de code Project Café ? Tout le monde spéculait sur ses capacités, pourquoi Nintendo choisissait un tel nom,...
Désormais, nous savons pourquoi la boisson était citée et c'est tout simplement en rapport avec le processeur dédié à la console et confectionné par IBM.

Le microprocesseur multi-coeur qui va permettre, entre autres, de profiter enfin de graphismes HD a en fait été baptisé "Expresso".

What Else ?
Alors que Nintendo n'était pas présent sur le salon européen de la gamescom (l'équivalent de l'E3 en Allemagne) laissant le terrain libre aux éditeurs tiers (notamment Ubisoft encore une fois) pour la Wii U et un peu la 3DS, Sony était bel et bien présent.
Et ce ne pas sans faire des infidélités à 'tendo que je suis ici. Non non non bien au contraire ^^" Je fais juste de la pub pour un jeu PSVita, c'est pas écrit interdit sur un site consacré au concurrent de Sony. Donc voilà, mon coup de cœur de ce gamescom est bel et bien un jeu d'une console que je trouve sympa et original (et chère mais comme la 3DS à son début, voir même moins qu'elle).
Et pourtant cette console n'avait pas de supers gros jeux. Et bien si le nouveau Call Of a l'air ridicule, si Assassin's Creed III Liberation a l'air correct, ce n'est pas les jeux Rachet and Clank, Sly Copper ou Playstation All-Stars Battle Royale qui sort aussi en même temps sur PS3 qui va soulever, réveiller cette console.

La solution ? Media Molecule, les auteurs de la saga Little Big Planet sur PS3 (LBP 1&2 mais pas LBP Karting), semble l'avoir trouvé. Si un Little Big Planet PSVita est prévu, il n'est pas signer de leur part. Alors, qui a-t-il d'autre ? Une nouvelle licence pardi ! Alors, s'ils ont avoué être sur un autre projet vis à vis de la console (cela expliquerait alors les entretiens d'embauches passés dernièrement), nous avons pour l'instant le droit à un jeu du nom de Tearaway.
Et autant vous dire que les fonctionnalités de la console ne sont pas en reste notamment la surface tactile arrière ou l'écran tactile. Le microphone, la gyroscopie et l'appareil photo ne seront également pas en reste.

Je vous laisse admirez content

PS : je me demande bien quelles réactions auront les gens à côté de vous en train de faire pareil que la vidéo à 1 min 39 si vous êtes dans les transports en commun par exemple

Bon, d'accord, ceux qui suivent l'actualité du film doivent le savoir depuis bien longtemps mais voilà que j'arrive pour vous la montrer... en retard certes.
Et cette bande annonce n'est rien de moins que celle d'un des (le ?) super héros le plus connu du monde. D'ailleurs, en ce moment, les supers héros sont à la côte, au risque d'une indigestion. Cette année, les deux éditeurs de comics (bandes dessinées représentant les supers héros aux États Unis) Marvel et DC se sont livrés une petite géguerre.
D'un côté, la 20th Century Fox société de production américaine avait les droits pour adapter la suite du mauvais Ghost Rider : Ghost Rider 2 L'esprit de Vengeance. Ensuite, en avril/mai est sorti LA réunion des super héros. Fort de son projet cinématographique Avengers qui contenait plusieurs films pour donner lieu à Avengers, Marvel a trouvé sa poule aux œufs d'or. La preuve : Iron Man 3 est actuellement en tournage et Thor 2 : Dark World devrait bientôt le rejoindre et ils seront suivis de Captain America : The Winter Solder (et surement des autres) pour Avengers 2.
Mais restons dans cette année. Comme je le disais, il y a eu Ghost Rider 2, Avengers et même le moyen The Amazing Spiderman.
Côté DC Comics, ça commence à vouloir moins rigoler. Après l'échec cuisant de Green Lantern l'année et après un Wonderwoman qui cherche désespérément un réalisateur, la réussite de The Dark Knight Rises (le dernier Batman), les voilà en train de parler d'un reboot de Batman pour 2014/2015 (moi qui croyait que Spiderman était déjà ultra rapide) pour présenter "leur" Avengers : Justice League America, chose qui aurait été impossible du temps de Nolan. Mais dans cela, j'en oublie le plus important : The Man Of Steel.
Et oui, le reboot tant espérer et tant attendu de Superman arrive enfin. Prévu d'abord pour fin 2012, il arrivera finalement pour les vacances d'été 2013. Réalisé par Zack Snyder (Watchmen, 300, Sucher Punch), produit/écrit par Christopher Nolan (l'auteur/réalisateur de la trilogie Batman) et co-écrit par David S. Goyer (qui a travaillé pour le scénario de Batman), autant vous dire : du lourd à l'approche.
Je vous laisse donc admirez la bande annonce. Les amateurs du Seigneur des Anneaux auront reconnu une des musique du premier opus de la saga.

Autant vous dire également que voilà une nouvelle approche du blockbuster cool (moi qui pourtant déteste Superman ^^").

PS : pour ceux qui veulent la musique = http://www.youtube.com/watch?v=XwP1rJsQIHA

Après l'E3, le jeu vidéo est une nouvelle fois à l'honneur avec son E3 européen qui se situe en Allemagne et plus précisément à Cologne. Si 600 exposants de la téléphonie, du PC ou des différentes consoles aussi bien de salon que portable, en téléchargement ou en boites, nous savons que le salon se fera sans les constructeurs de consoles que sont Microsoft et Nintendo. Si Sony est au rendez-vous (mais certainement pas sa ps4 soyez en sûr, certaines personnes sont trop impatientes...), on peut se dire qu' "en est-il de la Wii U ?". Et bien, si Nintendo ne prend pas la peine d'exposer sa console avec ses jeux, la console de salon portable n'en sera pas pour autant absente car la fête se fera chez les éditeurs tiers. Et quoi de plus beau que de parler de la Wii U et des éditeurs tiers sans parler d'Ubisoft ?

En effet, le développeur français sera bel et bien ultra présent sur tous les fronts. Si FarCry 3 sont attendus sur console HD et PC, son Ghost Recon Online le sera uniquement pour le PC (quoiqu'il est techniquement prévu sur Wii U...), Assassin's Creed III Liberation nous donnera rendez-vous sur PS Vita. Et la Wii U dans tout ça ? Et bien sachez qu'Assassin's Creed III sera présenté sur PS360/PC ainsi que Wii U. Rayman Legend qui nous a déclaré à l'impératif qu'il fallait le suivre durant la Gamescom sera donc bel et bien là. Le jeu exclusif à la U ne sera pas le seul car il sera accompagné des inqualifiables Lapins Cretins dans un nouvel opus intitulé "Land" où les lapins les plus fous du monde prennent en otage un parc d’attraction ; mais aussi, deux autres jeux exclusifs l'un avec des zombis au nom improbable de ... ZombisU et l'autre une remise en forme du nom de Your Shape: Fitness Evolved 2013 seront également de la partie. A noter que le jeu Kinect Marvel Avengers Battle For Earth devrait se conclure sur une version Wii U tout comme Just Dance 4.

L'éditeur prévoit également de "dévoiler les nouveaux titres 'free to play' qui se déroulent dans les univers de [ses] séries phares" et "des détails sur [ses] prochains titres sportifs en ligne, ainsi que sur d'autres genres vidéoludiques en ligne".

Du côté de ses jeux sur navigateur, le catalogue Ubisoft réunit déjà Shootmania, The Settlers Online et le titre équestre Howrse, ainsi que les jeux Facebook Ghost Recon Commander, The Smurfs & Co. et CSI Crime City (=NCIS). Quant au jeu Watching Dogs prévu sur PS360 et PC (et Wii U pourquoi pas ?), il faudra attendre plus longtemps pour en apprendre d'avantage.

Si vous voulez suivre la conférence, restez suivez le compte twitter d'Ubisoft le 15 août à partir de 15 heure en France Métropolitaine. L'éditeur fera parvenir des vidéos de ses jeux le lendemain sur leur chaîne Youtube.
En surfant tranquille pépère sur next, j'ai vu une pub sur Kid Icarus. Et, fin adorateur du jeu, j'ai de suite cliquer sur la pub car il y avait écrit "concours 3DS" et mêler à Kid Icarus j'ai foncé (pour une fois qu'on nous demandais pas d'acheter 30.000 jeux pour avoir les codes pour pouvoir gagner une 3DS collector toute moche -_-")
Alors en cliquant je suis carrement tomber sur un concours de Nintendo France. Après "obtenez 1000 miis sur votre console pour voyager avec Nintendo à l'E3" (chose quasiment impossible car déjà 10 c'est chaud, 1 an après alors imaginez l'année dernière avec une console qui se vendait pas ouch), après "acheter deux jeux et partez peut-être avec une 3DS collector Mario" puis le "concours de photo 3D" (qui sur le coup est original même si certaines photos gagnantes sont pas incroyable en 3D mais bon...) voici un nouveau concours.
Cette fois, à vos webcams, vos 3DS et vos jeux 3DS. En effet, vous devez ainsi vous filmez en train de dire votre commentaire sur le jeu 3DS que vous voulez et vous y jouer en même. Enfin, vous devez mettre la vidéo de votre webcam/caméscope à votre ordinateur via youtube (on je ne sais quoi),... Ceux qui seront dans les plus vus gagneront une 3DS XL et un jeu au choix. Ensuite, un jury regardera la vidéo la plus convaincante et offrira 2 jeux aux choix.
Pour plus d'infos : http://www.vosjeux3dstaillexl.com/

Et vous ? Allez vous participez ?

Longuement déclaré, n'ayant jamais eu de réponses, UsulMaster (testeur de jeu vidéo si vous ne le connaissait pas) tente de vous donnez quelques éléments qui n'ont pas de réponse "oui" ou de réponse "non".
Énième question donc.

Souligné dans la vidéo, le jeu vidéo peut s'approcher du cinéma, interaction en plus. Et pourtant, le cinéma est considéré comme art, alors qu'il était longuement décrié à sa création qui provenait d'une "révolution" technique (l'arrivée de la caméra, du perfectionnement de la photographie,...) et d'un bouleversement social (la classe bourgeoise) un peu comme l'est le jeu vidéo. Et pourtant le jeu vidéo n'est pas considéré comme art. En même temps difficile de considéré un Call, un FPS, un Mario, un Sonic,... comme art et plutôt comme produit culturel mais, un Transformers, un Spiderman, n'est-il pas aussi un produit culturel ?
La encore, peut-être que les jeux sont considéré comme une "drogue", mais que croyez-vous que voir des toillettes dans un musée est plus favorisant (pour infos : http://www.gatsbyonline.com/Users/8/Images/GatsbyZgallery/urinoir.jpg) ? Et pourtant il est considéré comme art.
Quant aux "excuses" du jeu vidéo = produit culturel, autant dire alors que la peinture, la littérature, le cinéma, la musique (qui n'est pas considéré comme art !) est aussi un produit culturel car quand on voit un tableau se vendre à plusieurs millions, que dire ?

Bref, même avant autant d'exemple, il est très dur de dire "oui le jeu vidéo est un art".
Et pour vous, le jeu vidéo peut-il être ou est-il un art ?

J'attends vos commentaires =)

LE JARGON DU CINEMA #2


LA CREATION D’UN FILM – PARTIE 1



Un film. Expression de la vie quotidienne, le film était, avant le passage au tout numérique, qualifié par du bruit et des images qui proviennent d’une bobine en 24 images secondes. Or, aujourd’hui, le film, c’est du bruit et des images qui proviennent d’un ordinateur et qui nous sortent en 3D relief et en Haute Définition (dont son abréviation est XD). Non, jugé un film de cette manière N’EST PAS TOLERABLE !!!
*Ahem* Bref. (programme sur Canal+ le soir sur le Grand Journal… pub là non ?). Bon. Tout le monde sait ce qu’est un film ? Oh. Qu’est-ce que j’ai dit ? Non non non je vous prends pas pour des *bip* mais je cite : « Il ne faut jamais traiter les spectateurs pour des c*ns sans jamais oublier qu’ils le sont ». Ah. Cette phrase est de moi ? *Ahem* Bon d’accord je creuse >_>
Et bien, puisque tout le monde c’est ce qu’est un film, je vais aborder un sujet très centré sur… le film ! (Waouh) et notamment sur la question de comment on le créer ?! Bon, je dis tout de suite, je ne sais absolument pas comment les productions et les éditions fonctionnent, et, le cinéma est un art qui diffère selon les pays, les façons de faire, les productions, les budgets,… Alors, je vais vous conter ici ce que serait (utilisation de conditionnel oblige) le processus créatif d’un film, c'est-à-dire, son évolution dans le temps. Du scénario au montage, du casting à la sortie du film, abordons ensemble l’histoire d’un film, généralement celui d’un(e) réalisateur(-trice) et celui d’un spectateur.

Tout d’abord, il faut savoir que le film n’est jamais créé à partir de rien et se découpe en 3 grandes parties dans la réalisation, mais, il s’agit de bien plus en règle générale si l’on n’oublie aucun métier. Les 3 parties sont :
I] la création scénaristique / le casting / le rapprochement vers la production / le découpage technique
II] le tournage
III] Le montage et la sortie (cinéma ou direct to DVD) / édition et traduction si l’on va vers d’autres contrées.

Ainsi, on ne peut former un film si une étape n’existe pas ou a été sauté. Mais pourtant, cela n’empêche que l’on voit quand même de vieux navets ou des blockbusters à de balles. Je ne dirais pas que les films de Roland Emmerich (2012) ou de Michel Bay (Transformers 3) sont de gros blockbusters parfois assez moyens mais ce sont des blockbusters assez moyens quand même. J’le dis quitte à m’attraper des ennuis :p

Soit. Abordons alors le concret de la chose et évitons enfin de tourner autour du pot, sinon, comme une émission de télé qui dure longtemps le soir, je vais perdre de l’audimat si je ne passionne guère la foule (non je ne critique pas TF1 en particulier).
Dans la création d’un film, ce n’est pas toujours le réalisateur qui donne ses idées. Du moins, pas pour des films vraiment chercher, j’attends par cela, un film où le réalisateur a suivi le processus scénaristique voir même y a contribuer. Cependant, Steven Spielberg ou Clint Eastwood n’écrivent jamais les scénarios mais cela n’empêche qu’ils font du bon boulot !
Généralement, dans les films américains, notamment les productions hollywoodiennes, le réalisateur ne fait jamais scénariste et producteur. Du moins c’est très rare. Sauf si l’on s’appelle James Cameron (Titanic) ou David Fincher (Fight Club). C’est en effet les productions http://www.next-nintendo.com/images/boite/textes/italique.pngqui ont instauré cette règle. Pour les films à gros budgets, comme le prochain Spiderman, c’est la production SONY qui a choisit parmi plusieurs réalisateurs alors que le scénario était déjà écrit plus ou moins. Le plus impressionnant est que c’est un petit jeune assez peu connu (un certain Marc Webb connu pour sa comédie romantique ) qui a remporté la possibilité de tourner le film alors qu’il était face à Cameron et à Fincher justement !

Mais, lorsque ce ne sont pas les boites de production qui découvre une nouvelle tête, c’est par une guerre de note d’intention que les réalisateurs(-trices) essaient de convaincre les producteurs. La note d’intention simplement, c’est présenté le sujet du projet (aussi bien de court que de long métrage), d’en décrire l’enjeu (le questionnement principal que le film essayera de répondre), de présenter ses références culturelles et artistiques (littératures, films,… jeux vidéos peut-être ?) et c’est expliqué la durée potentielle du film, son titre, son genre ou ambiance, ses personnages principaux, un résumé du scénario (assez vague) et pour finir, ses partis prix de réalisation. Pour le titre, le genre et même la tranche d’âge pouvant intéresser le plus, c’est important pour voir le point de vue du réalisateur face au potentiel spectateur et c’est un moyen pour lui de valoriser son film, son point de vue, ses idées. Quant aux partis prix de réalisation, ce sont en faite 6 choses qui le réalisateur choisit (ou non) d’utiliser pour rendre son film meilleur. Ses six partis prix sont : l’image (= la qualité du plan et des décors), le son (= qualité sonore et musicale), montage, temps (chronologie ou non-chronologie,…), espace (gérer la profondeur, atout pour la 3D) et lumière (naturelle, modifiée, aveuglante,…). [je vous en parlerai d’avantage lors du prochain Jargon du Cinéma].
Ce sont ces notes d’intention qui en général font pencher le cœur d’un(e) producteur(-trice) pour un film. En gros, c’est bien pour le réalisateur pour pouvoir avoir des sous. Et c’est aussi comme ça que certains on le droit à réaliser Spiderman et pis pas d’autre, NAH ! :arf :

Après, le travail scénaristique m’apparait un peu inconnu pour vous l’expliquer concrètement (j’suis –hélas- point du métier…). Après la note d’intention, s’il n’y a pas déjà de scénario, et bien on va le diriger. D’ailleurs, ne vous est-il pas déjà arrivé de voir dans les films américains dans le générique de début ceci : A FILM BY … puis à la fin du générique de début ceci : DIRECTED BY … ? Traduit ça donne : UN FILM DE… et RÉALISÉ PAR … Or, normalement, il y aurait toujours le même prénom puisque celui à qui appartient le film est celui qui réalise. Non ? Et bien, regardez certains films comme les Gremlins et vous verrez en « DIRECTED BY » s’afficher le nom de Steven Spielberg alors que le réalisateur est bel et bien Chris Colombus (Harry Potter 1 & 2). Pourquoi ? Parce que l’idée de départ, la note d’intention, le squelette de l’histoire, c’est Spielberg qui l’a écrit mais c’est un autre réalisateur qui est passé derrière la caméra pour le film.
Mais revenons à nos petits moutons (béééé… c'est inutile je sais...). Partons du principe que c’est le réalisateur qui a fait sa petite note d’intention et qui a créer l’histoire du film et qu’il n’y avait pas de scénario avant. Et bien, ce scénario ne va pas arriver seul d’un coup venu du ciel. Il y a quelques étapes : le squelette qui détermine les moments importants pour les personnages et pour l’histoire, puis, il y a le séquencer. Si le squelette ne révèle qu’une histoire en version extra-légère (sans matière grasse), le séquencer est plus proche de l’écriture scénaristique. Concrètement, il pose le nombre de séquence, ce qui s’y passe de façon peu détaillé. Mais, celui-ci est plus précisé puisque l’on connait mieux l’histoire et les personnages qui y interviennent, le tout, en se rapprochant du style scénaristique (si je me répète, c’est pour que ça rentre mieux :p). Après, bien sûr il y a le scénario, mais, si vous voulez en savoir plus, je vous inviter à vous redirigez vers le Jargon du Cinéma #1 (!!! ADRESSE WEB !!!).

Mais la confection du film ne s’arrête pas au scénario et hop le casting et hop on tourne ! Et non, puisque bien de choses sont encore là. Il y a le son, il y a le découpage technique, les repères pour tourner, le casting et les sous (et donc, le matériel). Tout un programme : on n’est pas couché (sans m’en rendre compte je viens de faire deux pubs en une phrase, deux programmes télé en une phrase. Qui dit mieux ?).
Pour ce qui est du son, sachez que l’équipe du son (le créateur des bruitages, l’auteur-compositeur parfois, les perchistes, le monteur, le réalisateur) accompagne le film pour savoir quelle genre de musique on utilise au montage, quel bruitage on veut mettre et/ou les accentuer comme le ferrai un Jacques Tati (réalisateur français des années 1950-60-70). On voit aussi s’il y a du son qui apparait dans le film (une radio, une télé,…). Mais, cela apparait après le découpage technique comme pour les repérages initiés par le chef décorateur, très souvent accompagné du réalisateur voir même des acteurs comme les films de Terrence Malick (love et ça c'est pas inutile love) et parfois aussi le directeur artistique. Le repérage c’est……. repérer les environnements qui ont rapport avec les décors imaginés pour le film ! Mais bien sûr, il nous faut le découpage technique.

Honnêtement qu’est-ce que le découpage technique ? C’est tout simplement (?) le boulot du réalisateur. Et oui, il bosse lui aussi (plus que le producteur qui gagne pourtant plus de bénéfices). Et oui, jusqu’à là, il coordonne plus qu’il ne fait quelque chose. Après l’ossature et avant le travaille sonore, le casting et le repérage ; le réalisateur trouve les moyens, les sous-sous en faisant les yeux doux aux producteurs. Une fois les moyens en poches, le réalisateur s’attarde au découpage technique. Expliquer rapidement : il prend un scénario, il le lit (si ce n’est pas déjà fait) et le découpe en plan. Chaque plans se raccorde généralement entre eux, explique quelque chose. Mais chaque plan a également une échelle (gros plan, plan d’ensemble,…), un mouvement (panoramique, traveling voir fixe) mais également une lumière, des couleurs et des décors, des costumes, une mise en scène (s’il y a des acteurs) particuliers. Il fixe la durée du plan et travaille également le son (qu’il travaille avec l’équipe chargée du son). Cela donne une durée de film, ce qui s’y passe plan par plan et, aussi le nombre de scènes par séquence et par tant, le nombre total.

Vous croyez que c’est fini ? Détrompez-vous, puisqu’il y a deux autres choses à faire : le story board qui consiste à dessiner plan par plan le film (comprendre en image parce que lire des pavés c’est chiant) et ensuite le casting. Concernant le casting, cela change très souvent mais en tout cas, il y a minimum un casting pour acteurs organisé par le/la directeur(-trice) de casting. Pour des films plus exigeants, il y a un casting avec le réalisateur (il y a de [très] grandes chances) et pour certains films comme Skyfall –le dernier James Bond- il y a même un casting avec l’acteur principal Daniel Craig. Mais, il y a des castings avec les acteurs principaux face au réalisateur bien entendu. Sauf s’il y a qu’un rôle… Au moins là c’est pas compliqué. Ensuite, il y a –durant le tournage- si besoin est, des castings de figurants.

Voilà enfin fini le bout de la fin, merci d’avoir tout lu (pour celles et ceux qui ont eu le courage, triforce verte) et si vous avez des questions n’hésitez pas par MP, ou ici même sur l’article.
Quoi ? Je n’ai pas fait les parties II (tournage) et III (montage, édition, sortie) ? Ne vous en faites pas (???), je les ai aucunement oubliées, mais elles arriveront d’ici peu. Sinon c’est roman fleuve et non plus un blog :D
En attendant je vous souhaite une bonne journée et surtout de bons films car l’ « art, c’est ce qui rend l’art plus fort que l’art »  gni
C'est durant un exercice d'invention en français, il fallait faire une suite à cette nouvelle de Voltaire : celui-ci. Il fallait en effet trouver une suite de Pythagore à Crotone (Italie) avec également une intolérance.

Voici le mien :

Pythagore, sur le modèle de Voltaire :



Ensuite, il alla prêcher la tolérance à Crotone. Après son voyage en Inde, Pythagore –et tout le monde évidement le sait- a appris à parler le langage des plantes et des animaux. Un jour, en se promenant sur les bords du Fiume Esaro, la petite rivière de Crotone, Pythagore découvrit une plante. Oh, mais c’est sans aucun doute une petite centaurée qui pousse en grand nombre çà et là de la colline ! Pythagore, comme un homme humble et de raison, se pencha près d’elle et, demanda au pauvre petit être rose et fragile pourquoi elle était emplie de chagrin. Le tout petit être se contenta de répondre ces mots : « Moi, Petite Centaurée, rose et belle, petite plante fragile, je ne suis, à l’œil des Hommes, qu’un remède de Chiron ? Ce vil centaure qui fit de moi et de ma beauté un simple objet de pharmacopée servant uniquement au bon soin du transit intestinal de ses barbares. Ô pauvre de moi ! Je devrais servir de décoration ou que l’on s’occupe de moi. Ô misérable nature ! Pourquoi s’acharner sur un pauvre être misérable que suis-je ? ».
A cette triste parole, Pythagore s’en alla, continuant son aller et venu sur le bord de la rivière pour finalement arriver près d’un bois. En s’asseyant sur un rondin, le philosophe pensa aux dires de la plante : après tout, pourquoi ne devrais-je pas aider une pauvre petite chose ? C’est à ce moment-ci qu’un loup décide de sortir de sa tanière. Le loup ne ressemblait guère à ce que l’on disait dans les livres. C’est un joli animal noble, pas ce monstre aux horribles crocs qui terrorise les moutons. Mais cependant, le mathématicien face à la créature semblait pris d’un soupçon –non pas de terreur- mais d’inquiétude. L’animal s’approche gentiment et lentement, et, c’est en s’aventurant devant l’homme que le canidé commence à parler : « N’ayez crainte ! Moi, Loup, je ne suis guère ce monstre qui tue les moutons pour la simple raison de déranger ses bergers et de les terroriser. Lorsque je m’y aventure –et c’est fort bien rarement- c’est parce que les Hommes ont été chassé mes proies. Alors bien sûr, si je ne puis me nourrir, il me faut trouver autre chose. Et puis, mon aïeule était très douce, elle, elle a allaité les fondateurs de la cité du Palatin : les Hommes ne lui en sont-ils pas reconnaissant ? Alors oui, nous ne sommes point tous monstrueux, nous voulons juste manger. Est-ce un péché que de se nourrir ? Ne devrais-je pas être aidé au lieu d’être traqué et chassé ? Que la Petite Centaurée à raison, que la nature est misérable si l’on ne se donne point le temps de l’écouter ! ».
Après ses sages paroles, Pythagore fut empli d’une profonde tristesse. Il se dit alors qu’après tout cela, il n’irait plus jamais chasser dans les bois, laissant libre proies aux loups et autres prédateurs. Enfin, il alla donner au loup le morceau de pain qu’il avait sur soi.
Pythagore, en longeant la mer Ionienne, arrive alors là où, des jours plus tôt, il avait amerri. C’est en se rendant alors au pont de la simple petite Crotone qu’il vit alors oh ! Mais, il y en a bien du remu ménage !
Pythagore eu raison, une populace c’était rassemblée près de deux jeunes gens crotoniates. La populace était composée d’hommes et de femmes tout aussi excité, bousculant alors les uns et les autres. On criait : « A morts aux traitres ! ». Pythagore en fut surpris, il n’y avait dont point aucune guerre en ce moment, ce ne puis être des condamnés, ce n’était point non plus l’époque des sacrifices pour Ares… En effet, les jeunes hommes n’étaient d’autres que des esclaves. Le jury mis en place, casque et chaussures ailés, lança la condamnation. Ces deux esclaves n’avaient point égorgé le taureau de manière convenable et qui plus est, l’animal était pris de panique, quel horrible péché est-ce donc ! De plus, ces esclaves avaient été –selon les dires- surpris volant des offrandes sur l’autel d’Ares que l’on célébrait il y avait peu. Ce maléfice devait donc être condamné !
Pythagore jugea alors que depuis tout temps et avec tout être, il y avait bien des sujets de chagrins. Il ne fit malheureusement guère entendre raison aux juges, c’est ainsi qu’il créa alors l’école pythagoricienne pour instruire la populace de Crotone ; et ce, jusqu’à la guerre menant Crotone contre sa voisine Sybaris.
Ensuite, n’ayant pas eu gain de cause, il alla prêcher la tolérance en Egypte ; mais un intolérant lui vola tous ses biens. Qui vole un œuf, vole un bœuf !


Dites moi ce que vous en pensez :)
Ce sera mon seul mot d'ordre. Echoué dans les fonds et les catacombles du Web, entre quelques heures de cours, votre cher Vaval fait un petit détours sur Next, qui n'a, a première pas trop changé, bien qu'avec un ordinateur possédant Internet Explorer 3 (nous sommes actuellement au 9), j'ai l'impression qu'il y a des problèmes de codage. Mais non, c'est les ordis point.
Soit. En cette période de l'E3, il y a tellement plein de choses si bien que l'on ne sait pas où mettre la tête. Et bien, voici une petite vidéo fort agréable pour un fan que je suis, d'un jeu à sortir sur PC/PS3/360 (et Wii U qui, à ma stupéfaction garde encore son nom ma foi fort... mauvais). Ce jeu, c'est Assassin's Creed III penchant le combat entre Assassins et Templiers. Bref, je vous laisse admirer une si belle future oeuvre vidéoludique.

Au passage, je tiens à m'excuser de ne pas l'envoyer dans les news de Next, n'ayant ni le temps ni l'ordinateur adéquate. Au passage d'autres rubriques sur le blog arriveront d'ici peu..... Normalement

En espérant avoir Internet dans peu de temps car, les techniciens de bouygues telecoms (numéro 1 en service client) n'a pas l'air de vouloir se bouger d'un traitre mot...

Le rêve de tous fans de Marvel, de tout geek accro de comics, de toute génération années 60 qui a pu lire les comics Marvel de cette époque, le rêve de n'importe quel fan de film blockbuster plein de muscles. Ce rêve, il est enfin arrivé, et il s'appelle AVENGERS ! Cela faisait depuis 2008 que c'était dans les cartons de Disney/Marvel, et bien voilà arrivé l'heure, en ce 25 avril 2012, où les producteurs américains de la Paramount, de Disney et de Marvel Studio ont voulu faire la fin du monde à leur façon.
Qui n'a pas un jour rêvé de voir ses supers héros préférés en un seul film ? Ne mentez pas, je sais que la réponse est oui, cent fois oui, mille fois oui, oui et encore oui. Non ? Soit. Comme dit un peu plus haut si vous avez eu le courage de lire, le projet Avengers remonte il y a ... 4 ans ! Non pas 4 ans de tournage mais 4 ans à "préparer le terrain". En effet, chaque film du projet contenait une présentation du super héros en plus d'un ou de plusieurs indices concernant les vengeurs. Petit tour d'horizon ... : http://www.next-nintendo.com/blog/vaval/1080-1-bande-annonce-the-avengers.html

Voilà, pour la sortie du film, voici une petite bande annonce qui a été téléchargée à 13,5 millions d'exemplaires en 1 jour sur l'Itunes, battant le record de Batman The Dark Knight Rises (autre film de super héros super attendu et surement super bien fait par un super réalisateur en superbe qualité d'image : l'Imax mais de l'écurie DC Comics et non Marvel) et ses 12 millions de téléchargement, alors qu'il battait l'autre bande annonce d'Avengers et ses 11 millions. Des pronostiques pour la prochaine bande annonce de Batman ?

Quant à ceux qui se demande pourquoi il n'y a "que" Hulk, Iron Man, la Veuve Noire, Œil de Faucon, Captain America, Nick Fury,... Et pourquoi pas Spiderman, les X-Men, les 4 fantastiques,... ? Et bien pour des raisons de droits puisque ces sagas ont été racheter par d'autres sociétés de productions tel que Sony (Spiderman) ou 20th Century Fox (les autres). Voilà pourquoi, pour ne pas perdre ces droits au bout de 5 ans, Sony a fait un remake de Spiderman.

Note concernant la bande annonce : qu'arrivera t-il a 1 minute 20 secondes si le bouclier de captain américa est indestructible et que le marteau de Thor détruit tout ?
PARADOOOOOXE !

Les chroniques de Vavaluciné

vaval
Héros
Avatar de vavalEnvoyer un message à vavalVoir la fiche et les codes amis de vavalRang de vaval
Menu
Voilà, autant commencer : je suis un fan d'audiovisuel et de Nintendo !
Ainsi le blog parlera d'audiovisuel (majoritairement) à travers différentes rubriques mais aussi, forcément, de Nintendo.

Aller viens, on est bien bien bien !

Bonne visite à toutes et à tous

N'hésitez pas à aller visitez Ma chaîne Youtube !