Tous sur les jeux de WII et DS

Call of Duty, une licence qui à marqué à jamais l'esprit des joueurs. Le secret de son succès est simple, une mise en scène aux petits oignons digne des plus gros films hollywoodiens, des effets spéciaux ébouriffants et des graphismes de haute volée.

C'est surement à cause de cela que la licence peine à séduire les joueurs sur Wii. Mais soyons honnête, si les premiers Call of Duty Wii se sont si peu vendus c'est parce que ce sont des portages lamentables. Cette fois Treyarch a décidé de bosser sérieusement et de nous proposer une version Wii à la hauteur de la version HD.
C'est pas ma guerre...

Call of Duty : Black Ops - Nintendo WiiCall of Duty Black Ops commence très fort, puisque dès le lancement vous vous retrouvez pieds et points liés dans une salle d'interrogatoire. Vous avez visiblement été torturé et un homme caché derrière une vitre essaie de vous soutirer un code secret. Votre seule solution est de vous soumettre à votre bourreau et de lancer le jeu pour plonger dans vos souvenirs.

Vous êtes alors projeté dans la tête de Mason, un soldat d'élite qui a participé à un nombre de conflits impressionnant aux quatre coins du monde. C'est par brides plus ou moins courtes que vous allez revivre un à un tous les évènements qui vous ont menés dans la situation actuelle et ainsi tenter de comprendre dans quel merdier vous vous êtes fourré.
Ça pète de partout

Call of Duty : Black Ops - Nintendo WiiVous allez très vite le découvrir, au long de sa carrière Mason n'a pas vraiment fait dans la dentelle. A partir du moment ou vous appuyez sur le bouton B de la wiimote pour faire feu, vous ne le lâcherez plus. Tout en pointant l'écran pour viser les dizaines d'ennemis qui affluent de toute part, vous videz inlassablement vos chargeurs par caisses entières. Tout vole en éclat autour de vous, des hélicoptères transforment le bâtiment en passoire alors que des renforts passent littéralement à travers le mur à l'aide d'explosifs. Eh oui, nous sommes bien dans un Call of Duty.

Pour en revenir à la visée, elle est relativement précise. Les développeurs ont fait le choix de la rendre un peu plus "molle" que ce que l'on a l'habitude de voir sur Wii. C'est à dire que de base les mouvements de l'arme son relativement lent, ce qui permet de viser facilement. Bien entendu, il est possible de régler la sensibilité et d'utiliser autre chose que la wimote et le nunchuk pour jouer. Tout est utilisable, du wii zapper à la manette classique. Un point négatif qui mérite tout de même d'être signalé : à la wiimote certaines tourelles sont tout simplement horrible à utiliser tellement la visé devient sensible lors de leur utilisation. Pourquoi ne pas avoir laissé la même sensibilité que pour les armes normales ? Un choix incompréhensible.
Une guerre sans frontières

Call of Duty : Black Ops - Nintendo WiiCuba, Vietnam, Russie, Call of Duty Black Ops vous fera découvrir des paysages d'une diversité totale. Du désert à une jungle luxuriante, jamais aucune mission ne se ressemble, ce qui rend le jeu captivant au possible. La diversité ne s'arrête pas aux environnements puisque Treyarch nous offre un éventail d'armes tout bonnement hallucinant. Au cour de l'aventure vous aurez l'occasion d'utiliser à peu prêt toutes les armes les plus célèbres de ces 60 dernières années. Autant dire que l'aventure sera un plaisir à parcourir du début à la fin. Un niveau alterne même contrôle des troupes par avion radar et prise de contrôle de ces même troupes en mode FPS à chaque conflit au sol, et vous aurez bien d'autres surprises.

Comme d'habitude le point qui fâche, c'est l'incapacité de la Wii à accueillir comme il se doit les jeux tiers. Il s'agit d'un débat qui tourne en rond, mais Call of Duty Black Ops est le plus bel exemple que l'on ai jamais eu pour comparer la Wii à ses concurrentes. La seule différence entre la version originale de Black Ops sur PS3/360 et la version Wii qui fait l'objet de ce test ce sont les graphismes. La Wii est incapable de faire tourner le jeu dans sa version originale, Treyarch à donc dut refaire une bonne partie et lui retirer la plupart de ses effets et détails. Nous avons donc fatalement entre les mains un titre qui a perdu son intégrité.

L'argument de Nintendo, que les fans défendent contraints et forcés est simple, les graphismes ne sont que secondaires. Eh bien, il faut voir les choses en face, c'est totalement faux. Dans sa version HD Call of Duty Black Ops est un jeu éblouissant alors que sur Wii ce n'est plus qu'un bon FPS. Pire encore des dizaines de jeux fabuleux n'arrivent même pas sur Wii à cause de cette limitation. Une mise à jour hardware devient réellement urgente.
En bonus, du multi et des zombies

Call of Duty : Black Ops - Nintendo WiiCall of Duty Black Ops ce n'est pas seulement un solo très sympathique, c'est aussi un multi online solide (pas d'écran splitté malheureusement). De nombreux modes de jeux sont disponibles et il est possible de créer ses propres personnages entièrement personnalisés. Gilet par balle, armes, accessoires, et les fameux atouts qui sont en fait des pouvoirs au choix (courir plus vite, avoir plus de munitions...). Un système de grade et de classement est évidemment de la partie, chaque match vous fait gagner des points qui vous permettent d'acheter des accessoires façon RPG. Du grand classique, mais parfaitement mis en œuvre.

Passons au mode zombie, la grande originalité de ce Call of Duty Black Ops. Il s'agit carrément d'un petit jeu avec un mode solo et un mode multijoueurs en ligne à lui tout seul. Contrairement à ce que l'on pourrait penser, il ne s'agit pas d'un vulgaire bonus mais d'un jeu réellement intéressant. L'ambiance est complètement déjantée, vous êtes un genre de scientifique fou qui doit s'échapper d'une grande résidence envahit par des nazi zombifiés. Le principe est aussi simple qu'addictif, à chaque zombie tué vous gagnez de l'argent qui vous permet de renforcer les barricades, vous acheter des munitions, et surtout ouvrir les portes qui permettent d'accéder aux autres partie du manoir. Plus vous ouvrez de portes, plus il y a de zombies, plus vous récoltez d'argent, vous voyez le principe :-). Le but final étant de rester en vie assez longtemps pour ouvrir toutes les portes et remplir les objectifs.

Concluons ce test par une explication très simple. Si l'on se cantonne à la Wii Call of Duty Black Ops est un très bon FPS, une denrée rare sur cette console. A acheter les yeux fermés si vous ne posséder que la petite dernière de Nintendo ou adorez les FPS à la wiimote. Toutefois, si vous possédez une des deux consoles concurrentes, la version originale s'impose naturellement...

Black ops cal of duty black ops ... Le carnage commence...

Black ops cal of duty black ops ... Le carnage commence...

Titre : Pokémon Version Platine
Console de jeu : Nintendo DS
Genre : AventureDéfinition du type de jeu vidéoUn jeu d'aventure constitue une fiction : comme un film, un roman ou une bande dessinée, un de ses principaux objectifs est la narration d'une histoire. Le joueur intervient directement dans le deroulement de cette histoire.Développeur : Gamefreak
Editeur : Nintendo
Multijoueurs : 8 joueurs
En ligne : Oui
Date de sortie : Disponible

Impossible pour Nintendo de lâcher le filon Pokémon avec près de 160 millions d’exemplaires vendus depuis 1996. Dernier épisode de la série sur DS, Pokémon version Platine reprend la trame des précédents épisodes (Diamant et Perle). Vous incarnez un jeune dresseur et votre mission consiste à collectionner les Pokémon de la contrée de Sinnoh. Alors, bijou finement taillé ou bien goutte qui fait déborder le vase ? Vous le saurez en découvrant notre test.

Caramélise les tous
Vous êtes tout d’abord accueilli par le Professeur Corbier, fier d’appartenir à une tribu qui n’éprouve pas de pitié pour les croissants. Oups, il s’agit en fait du professeur Sorbier, qui en connait un rayon sur nos bêtes préférées (et qui préfère boycotter les croissants, merci pour eux). Votre meilleur ami, et accessoirement rival, voue une admiration sans borne pour le professeur Sorbier et sa science. Son plus cher désir est de le rencontrer ! L’aventure commence quand, armé de votre Pokémon, pokémontre, pokéball, pokédex et pokédéopourpiékipu, vous acceptez la quête du professeur Sorbier. Vous choisissez parmi 3 Pokémon : Tortipouss : plante, Tiplouf : eau et Ouisticram : feu. Il s'agit de mettre un terme aux agissements de la Team Galaxy, les super-vilains du jeu. Ils nourrissent leurs Pokémon avec du maïs OGM dans le but de les rendre à la fois plus méchants et plus idiots, et contrôler ainsi le monde entier. La team est surtout dangereuse pour sa fascination envers le plus puissant des Pokémon légendaires de Sinnoh, Giratina. Mais ne comptez pas battre les super-vilains sans vous mettre à leur niveau ! Il va falloir vous munir de moult pokéball et fouiller les hautes herbes de la région de Sinnoh afin de dénicher les premiers Pokémon sauvages. Vous pouvez transporter 6 Pokémon simultanément, et en stocker bien plus via les centres de soin Pokémon. Les premiers combats n'offrent pas de challenge particulier, mais il est nécessaire de battre la plupart des dresseurs placés sur votre route pour acquérir de l'Exp. Les villes renforcent l'aspect RPG, et il vous faudra dialoguer avec les habitants pour progresser efficacement dans l'aventure. Battez les champions de chaque ville et remportez leur badge pour débloquer de nouveaux lieux. Décrocher les 8 badges du jeu, disposer d'une équipe équilibrée contenant tous les types d'attaques (niveau +70 !) et vaincre les membres de la Ligue Pokémon vous prendront la bagatelle d'une cinquantaine d'heures.
Platine les tous
Difficile de voir une rupture graphique avec les deux autres versions précédentes, même si Nintendo a fournit des efforts de ci de là : le Monde Distorsion (en 3D) en bonus, ainsi que de nombreux éléments du décor retouchés pour ajouter de la variété. La finesse de ce qui constituent les décors (les arbres pour les forêts, les maisons pour les villes, etc.) vient compenser l'épuration un peu trop marquée de l'ensemble des paysages. L'exploration reste dans l'ensemble agréable, bien que les déplacements se révèlent quelque peu frustrants. On aurait par exemple souhaité se déplacer entièrement au stylet, mais c'est l'inverse qui se produit. On finit par n'utiliser que la croix directionnelle par souci de rapidité. Il est en effet pénible de reprendre le stylet en main à chaque combat aléatoire ! D'ailleurs on est un poil déçu par ce qui constitue le cœur du jeu, à savoir les combats. L'interface des menus est claire : il est simple comme bonjour de planifier ses attaques. Mais il est rageant de se faire sauter dessus à chaque centimètre par un dresseur ou un Pokemon sauvage. Non pas que les Pokémon soient laids, mais leur animation en 2D reste encore étonnamment rigide. On voit son Pokémon de dos, tandis que celui de l'adversaire est de face. Timidement immobiles dans leur coin, les Pokémon attaquent chacun leur tour jusqu'à épuisement de la barre de vie... On aurait voulu un brin de fluidité, un zeste de fantaisie et un poil de dynamisme dans l’action ! Cependant, n'en demandons pas trop non plus à la DS qui ne saurait faire oublier l'intensité des combats des OAV. Malgré tout, pour les nouveaux qui auraient échappés à la vague Pokémon sur DS, cette version Platine est de loin la meilleure : plus peaufinée, plus longue (près de 500 Pokémon !), regroupant Dialga et Palkia (les 2 Pokémon légendaires propres aux versions Diamant et Perle), et surtout disposant de fonctionnalités Wi-Fi inédites.
Wi-Fise les tous
Le Wi-Fi a retenu toute l'attention de Nintendo en incluant moult nouveautés au Global Trade Station, rebaptisée pour l'occasion Terminal Mondial. Les échanges de Pokémon sont confirmés par un message émanant de la Wii. Les combats en ligne offre un challenge inépuisable, même si l'on regrette l'archaïsme des "Codes Amis". Vos combats peuvent désormais être enregistrés et envoyés sur Internet via la fonctionnalité Magnéto VS. Cette dernière permet également de visionner les meilleurs combats au monde, classés selon un système de votes. 3 mini-défis du flambant neuf Square Wi-Fi sont accessibles depuis les sous-sols des Centres Pokémon. Bref, il y en a pour tous les goûts et cette diversité est la bienvenue.
Satanise les tous
Chaque jeu Pokémon à droit a sa petite polémique. Nintendo se passerait bien de cette mauvaise publicité, car sa licence ne vise qu'à divertir un maximum de consommateurs, sans discrimination. Mais des intégristes de tous bords trouvent matière à critiquer : des protestants américains voient dans l’évolution des Pokémon la négation de la théorie de la création selon la bible. Les forces de la nature et les pouvoirs des Pokémon ne sont pas d’origine divine, donc ils seraient "logiquement" l’œuvre de Satan... Les versions japonaises du jeu utilisaient des svastikas, symboles de bonne fortune par la religion bouddhiste depuis des siècles. Mais comme ce fut également le symbole le plus connu du nazisme, des juifs ont eu le bon goût d'attaquer Nintendo… Des musulmans reprochent au jeu son prosélytisme pro-israélien par la présence sur les cartes Pokémon d’un symbole, une étoile à 6 branches rappelant l'étoile de David. Du coup, les Pokémon sont interdits au Yémen et en Arabie Saoudite... En résumé, si on écoutait tous les fous furieux de la terre, les Pokémon seraient à la fois sataniques, nazis et pro-sionistes ! Comme vous pouvez le constater, la haine gratuite et la bêtise ne connaissent pas de frontières. Le même genre de foutaises se répand à chaque apparition d'un phénomène de mode qui influence la jeunesse (les fondamentalistes chrétiens jugent Harry Potter, Le monde de Narnia et Twilight comme des oeuvres "sataniques" !). La dernière polémique en date est déjà plus sérieuse, elle concerne un mini-jeu de cet épisode Platine. Depuis les toutes premières versions des Pokémon, le Casino a toujours fait partie intégrante des distractions annexes proposées par les développeurs. Pour éviter que le PEGI (système de classification des jeux par âge) n'interdise version Platine au moins de 12 ans (en Europe), Nintendo a préféré censurer les fameuses machines à sous du Casino de Voilaroc, tandis que les versions japonaises et américaines du jeu y ont droit. Devant l’incompréhension des fans européens, Nintendo s’est fendu d’un communiqué la main sur le coeur : « Dans Pokémon version Platine, le joueur ne peut pas utiliser les machines à sous afin que le jeu reste conforme aux normes du système de classification PEGI concernant les jeux de hasard. Les joueurs peuvent toujours trouver des jetons à échanger contre des objets en observant les machines à sous ou en les achetant au comptoir ». Les Pokémon et les interprétations (morale, politique et légale) qu'ils suscitent n’ont en tous les cas pas fini de nous étonner !
Platon21
Evaluation du jeuGraphismes14/20
Valeur sûre de la série, Pokémon version Platine reprend tous les ingrédients stylistiques qui faisaient le charme des anciens épisodes. Mais en 2009, la réalisation commence à dater, surtout le manque de punch lors des combats.

Son15/20
Les thèmes musicaux sont globalement soignés, mais les bruitages rebutent quelque peu.

Durée de vie18/20
Colossal en solo, , Pokémon version Platine est tout simplement interminable avec les combats, échanges et autres "joyeusetés" Pokémon du mode Wi-Fi.

Jouabilité15/20
Un système de jeu qui a fait ses preuves. Reste que l'écran tactile est vraiment sous exploité : il est dommage de devoir se servir du stylet uniquement pour les combats et les mini-jeux.

Scénario11/20
La poignée de personnages inédits ne sauvent pas les meubles. L'histoire est vue et revue, mais qu'importe, l'intérêt du jeu n'est pas là...

Verdict
+ Le nombre incroyable
de Pokémon
+ La durée de vie solide
grâce aux bonus et la
connexion Wi-Fi- 3ème version : jeu
réservé aux nouveaux
- La réalisation commence
à dater
- Ecran tactile sous exploité
- La censureTrès Bon
15/20

pokémon platine

pokémon platine

Titre : C.O.P. : The Recruit
Console de jeu : Nintendo DS
Genre : Action/Aventure
Editeur : Ubisoft
Date de sortie : Disponible

News:

GTA à la sauce poulet. | ScreensUbisoft vous offre des nouveaux screens de son GTA-like, C.O.P. : The Recruit .
Vous incarnez Dan Miles, un street racer qui, pour échapper à la prison, aide la police à coincer les méchants.
Sorte de Bryan dans Fast and Furious en somme.

Autre News:

C.O.P. : The Recruit | ScreensAnnoncé il y a quelques jours lors de la conférence préE3 de Nintendo, C.O.P. The Recruit s'affiche un peu plus par le biais de quatre images inédites. Ce GTA Like vous met dans la peau d'un policer et non d'un truand pour changer un peu.

derniers News: COP, de l'action policiere sur DS Nintendo annonce COP, un genre de gta 3D édité par Ubisoft. Celui-ci vous mettra au coeur de fusillades policières à la 3e personne. Les graphismes ne sont pas exceptionnels, mais exploite bien les capacités de la DS.

C.O.P

C.O.P

Titre : Call of Duty : World at War
Console de jeu : Nintendo Wii
Genre : GuerreDéfinition du type de jeu vidéoLe jeu de guerre, encore appelé wargame ou simulation de conflit, est un loisir dans lequel un ou plusieurs joueurs simulent des batailles ou des guerres, passées ou imaginaires.Développeur : Treyarch
Editeur : Activision
En ligne : Oui
Date de sortie : Disponible*

Astuce:

Bonus du multijoueur

Atteignez un certain niveau en multijoueur online pour débloquer les bonus suivants.
Récompense Niveau
Colt M1911 Niveau 3
Arisaka Niveau 4
BAR Niveau 4
MP40 Niveau 10
Clan Tag Niveau 11
DP-28 Niveau 13
M1 Garand Niveau 17
Mosin-Nagant Niveau 21
Type 100 Niveau 25
Fusil à canon double Niveau 29
MG42 Niveau 33
STG-44 Niveau 37
Kar98k Niveau 41
FG42 Niveau 45
357 Magnum Niveau 49
PPSh-41 Niveau 53
PTRS-41 Niveau 57
Browning M1919 Niveau 61
Carabine M1A1 Niveau 65
Classe perso. Slot 6 Niveau de prestige 1
Classe perso. Slot 7 Niveau de prestige 2
Classe perso. Slot 8 Niveau de prestige 4
Classe perso. Slot 9 Niveau de prestige 7
Classe perso. Slot 10 Niveau de prestige 10

Call of Duty : World at War

Titre : Call of Duty 3 : En Marche Vers Paris
Console de jeu : Nintendo Wii
Genre : GuerreDéfinition du type de jeu vidéoLe jeu de guerre, encore appelé wargame ou simulation de conflit, est un loisir dans lequel un ou plusieurs joueurs simulent des batailles ou des guerres, passées ou imaginaires.Développeur : Treyarch
Editeur : Activision
Multijoueurs : Non
En ligne : Non
Date de sortie : Disponible


Alors que la série commençait à s'essouffler un peu avec un dernier épisode vraisemblablement à bout de ressources, Treyarch nous offre, en profitant de la vague Wii pour une sortie encore plus marquée, un nouvelle épisode de sa série a succès : Call of Duty 3: En marche vers Paris. Après une version Xbox360 plus que prometteuse, que pouvons-nous attendre du portage Wii, annonçant aussi tout de même la nouvelle ère des FPS sur console de salon (de Nintendo en tout cas) ? Réponse dans ce test !

C'es pas ma guerre...
La série des Call of Duty (parallèlement à celle des Medal of Honor) nous aura fait vivre de nombreux moments de guerre, tellement que l'on finit par se demander s'il n'y aura pas un jour un manque... Cependant, Treyarch nous emmène cette fois sur les terres de France pendant la Seconde Guerre Mondiale.
Le scénario utilise des vidéos d'introduction avant chaque mission pour mettre le joueur dans le contexte et tenter de racoler les ces dernières entre elles, en vain, car ces présentations, en plus d'être quasi inutiles, sont pour certaines historiquement incorrectes. Comme si cela ne suffisait pas, il n'y a pas la possibilité de couper ces scènes, ce qui devient vite très énervant.
Mais ne criez pas au scandale trop vite nous ne sommes qu'au début du jeu, et nous n'avons même pas encore réalisé la moindre action...
Croisage contre la maniabilité
Entrons dans le vif du sujet. Vous vous retrouvez pour débuter l'aventure dans un camp d'entraînement, où vous allez faire vos premiers mouvements de wiimote. Vos premiers pas sont pour peu dire surprenants : la caméra se dirige très difficilement. En effet, le mode de viseur par défaut est le mode dynamique, c'est à dire que, à l'instar de Red Steel, votre viseur va se déplacer à l'écran, de manière, en théorie, à cibler plus rapidement les ennemis. Là où Call of Duty se différencie nettement de son homologue FPS sur Wii, c'est que l'espace de mouvement du viseur sans que la caméra ne bouge est plus restreint. Résultat, si vous voulez viser ne serait-ce qu'un peu vers une direction, la caméra se met a bouger et vous embrouille un peu l'esprit.
Cela serait passé inaperçu si toutefois le reste n'avait pas été aussi déconcertant : lorsque vous mettez votre viseur sur le coté, la caméra bouge, mais continue indéfiniment jusqu'à ce que vous replaciez le viseur au centre de l'écran. Autant vous dire que ce n'est pas une partie de plaisir lors d'une bataille que de devoir tout le tant arrêter son viseur au bon moment pour bien cibler son adversaire.

J'ai tué un pixel
Autre point négatif de cet opus, les graphismes, qui pourrait provoquer chez certains une déception face à une version Xbox360 beaucoup plus belle. D'accord, la Wii ne joue pas à la course à la puissance, mais quand même ! La console, et on l'a constaté avec Red Steel, est capable d'afficher de bien plus beaux graphismes ! Textures simplistes, objets difformes, bugs à gogo, effets peu convaincants... On peut dire que les développeurs ne se sont pas beaucoup foulés... On n'arrive pas au niveau d'un GT Pro Series étant retombé à l'ère N64, mais on est en droit de broncher compte tenu du potentiel démontré dans les épisodes précédents. Un point essentiel comme celui des graphismes aurait vraiment pu mettre en valeur la console s'il avait été bien mis à profit, mais non, apparemment la politique du "concentrons-nous-sur-les-consoles-puissantes" fait toujours sa loi chez les développeurs. Peut-être un jour le vent tournera-t-il.

J'ai glissé chef !
Enfin, dernier point qui nous a scandalisé : l'intelligence artificielle (IA). On ne va pas vous le cacher, vous aurez affaire à des benêts, tant de votre côté que chez les adversaires, qui bougent, tirent et attaquent sans réfléchir le moins du monde. Tout cela donne un grand festival de n'importe quoi, avec des soldats qui se font face à quelques centimètres sans bouger, attendant stupidement que vous arriviez pour faire le ménage, des équipiers qui ne prennent pratiquement aucune initiative sans que vous n'avanciez jusqu'au point d'objectif, des ennemis qui attendent infiniment que vous veniez les tuer, ne sortant de derrière leur mur que pour tirer deux trois rafales... Les commentaires, que ce soit en pleine partie ou en phases automatiques en début et fin de mission, ne sont pas plus intelligents que les personnages en eux même. Les répliques peu variées et vite saoulantes vous donneront peut-être envie de couper le son, mais heureusement que ces dernière sont à moitié couvertes par le bruit des balles et des obus. A propos du son, on a aussi remarqué que, à l'inverse que Red Steel, le son des voix ne change pas en fonction de notre position spatiale ou de notre angle de vue par rapport à celui qui parle. D'ailleurs, les voix sont parfois trop faibles lors de certains passages, tandis qu'on aurait pu s'en passer d'en d'autres comme on vous le disait juste au dessus.

Malgré tous ces défauts, Call of Duty 3 possède tout de même des qualités, par exemple le fait de jouer avec la wiimote car, même si ce n'est pas toujours une partie de plaisir, ce n'est finalement pas si mal un peu de changement du stick traditionnel. On aurait juste voulut une maniabilité mieux rodée. Aussi, c'est toujours aussi fort de pouvoir ressentir l'action de la guerre qui plus est avec l'immersion que propose la Wii. Car, en plus de contrôler la wiimote comme une arme, vous devrez aussi vous en servir (avec le nunchuk) pour conduire des jeeps, ramer dans un bateau, etc... Des petits détails qui sont quand même sympathiques, et qui s'inscrivent totalement dans l'intention d'immersion dans l'action.

Call of Duty 3 : En Marche Vers Paris WII

voila le jeuvoila le jeu que je vais bientot m'acheter

et voila la oresentations du jeu love

Titre : Call of Duty 4 : Modern Warfare
Console de jeu : Nintendo DS
Genre : Tir subjectifDéfinition du type de jeu vidéoGénéralement appellé FPS ("First-person shooter") un jeu de tir subjectif est un type de jeu vidéo de tir en 3D dans lequel le personnage doit éliminer des ennemis à l'aide, le plus souvent, d'une arme à feu et dans lequel l'angle de vue proposé simule le champ visuel du personnage incarné.Développeur : N-Space
Editeur : Activision
Multijoueurs : 4 joueurs
En ligne : Non
Date de sortie : Disponible

bjrslt je m'ppelle sacha je suis un garçons et je suis fan de jeux video et bjr

bjr

code: Grand Theft Auto chinatow Wars DSVoici quelques codes de triche :

Température :

Orage : haut bat gauche droite BYRL.
Petite pluie : haut bas gauche droite AXRL.
Soleil : haut bas gauche droite ABLR.
Pluie : haut bas gauche droite YALR.
Nuages : haut bas gauche droite XYLR.
Tornade : Haut Bas Gauche Droite B Y R L

Armes :

Pistolet explosif :
L R X Y A B haut bas
Série 1 : R haut B bas gauche RB droite.(je vous le conseil^^)
Série 2 : R haut A bas gauche RA droite.
Série 3 : R haut Y bas gauche RY droite.
Série 4 : R haut X bas gauche RX droite.
Pistolet explosif : L R X Y A B Haut Bas

Vie et armure :

Vie : LLRAABBR.
Armure : LLRBBAAR.

Indice de recherche :

1 étoile de plus : LLRYYXXR.
1 étoile de moins : RXXYYRLL.
content
Récompenses
Réduction au magasin Ammu-nation

Obtenir des médailles d'or pour toutes les armes au Gun-Club.
Médaille d'or

Atteindre un score de 10 000 ou plus pour chaque arme.
Immunité au feu

Obtenir l'or au mini-jeu Fire Truck.
Gilet pare-balles amélioré

Terminer les 5 missions de police sans réparer le véhicule, et obtenir la médaille d'or.
Sprint infini

Terminer 5 missions ambulances.
Régénération de santé

Réussir toutes les missions de livraison de nouilles en obtenant l'or.
Sac de livraison amélioré

Réussir toutes les missions de livraison du courrier en obtenant l'or.

News du jeu :

Les GTA sont rares sur les consoles Nintendo. Très rares même. Grand Theft Auto : Chinatown Wars est seulement le second épisode exclusif à voir le jour sur une console de la firme. Après un volet moyen sur GBA, la licence fait une arrivée fracassante sur DS. Voyons voir ce que cela donne !
De retour à Liberty City

Grand Theft Auto : Chinatown Wars - Nintendo DS Grand Theft Auto : Chinatown Wars débute comme la plupart des GTA : vous arrivez dans une ville inconnue pour venger votre famille, et dès votre arrivée, les ennuis ne tardent pas à commencer. Largué en terrain hostile, il faut partir trouver des contacts qui vous fourniront planque et travail. Le premier d'entre eux est votre oncle, membre de la triade, qui vous fournit un appartement douillet et vous communique les missions de base. Celle-ci sont simplistes et font guise de didacticiel. Très vite vous apprenez à semer la police, manier les armes et, grande nouveauté sur Nintendo DS, gérer toutes les options depuis l'écran tactile. Il suffit de quelques minutes pour prendre en mains les contrôles du titre, qui s'avèrent très précis. Les voitures réagissent parfaitement, et très vite on se faufile à toute vitesse au milieu de la circulation avec une facilité déconcertante. A pieds, la visée est semi-automatique : une pression sur le bouton A enclenche votre arme de poing qui fait feu sur la première cible à portée, tandis que la gachette de droite quant à elle permet de changer manuellement le lock. Globalement, ça répond très bien, même si parfois ce n'est pas du tout ce que l'on souhaite attaquer qui est sélectionné.
Un GTA qui se touche

Grand Theft Auto : Chinatown Wars - Nintendo DSSi Grand Theft Auto : Chinatown Wars apporte une nouveauté notable, c'est bien l'utilisation poussée de l'écran tactile. Alors que toute l'action se déroule sur l'écran du haut, toutes les options sont en permanence disponible. Par exemple, la minicarte qui fait aussi office de GPS est placé sur la gauche. Un simple clic et apparait une version complètement sensitive de la carte de Liberty City. Il est incroyablement intuitif de naviguer au travers des rues, et une fois une destination trouvée il suffit de tapoter pour que le jeu trace instantanément le meilleur itinéraire pour s'y rendre. De nombreuses autres indications sont aussi présentes, comme les objectifs, quelques statistiques, l'heure, l'arme en main et les mails qui sont directement accessibles, où que vous soyez. Une évolution confortable puisque dans le dernier GTA sur console de salon, il fallait obligatoirement se rendre dans un cyber-café pour utiliser cette fonctionnalité. Autre révolution apportée à la série et pas des moindres, certaines actions à réaliser se succéderont en plein jeu, rendant l'immersion encore plus forte. Saboter une voiture, pirater un digicode, monter un fusil ou encore fouiller une poubelle font partie des nombreuses tâches à effectuer entrecoupant les scènes d'action. Par exemple, lorsque vous montez dans une voiture garée dans un parking, impossible de démarrer tout de suite. Une vue grossie du starter apparait sur l'écran tactile ; il faut alors, en suivant les instructions, dévisser le cache, arracher un par un les fils puis les relier pour enfin faire démarrer le moteur. Si l'opération est un succès, la voiture est utilisable sans soucis, mais si au contraire la jauge de temps se vide, l'alarme se déclenche, alertant inévitablement la police. Cette nouveauté apporte un réalisme non négligeable et un plaisir indéniable à côté des épisodes précédents dans lesquels l'arme des voitures se déclenche aléatoirement lors des larcins.
Liberté, fraternité et loi du plus fort

Grand Theft Auto : Chinatown Wars - Nintendo DSDès les premières minutes de jeu, les missions se succèdent, de plus en plus riches en action et en rebondissement. Loin d'un GTA 4 terriblement mou au démarrage, Grand Theft Auto : Chinatown Wars vous accroche dès le départ pour vous plonger dans un monde intense et ne plus jamais vous lâcher. Les gunfights et autres cavalcades automobiles s'enchaînent, laissant entrevoir une ville incroyablement dynamique. Il suffit de se balader quelques minutes dans les rues virtuelles pour se rendre compte que l'on tient entre ses mains une mégalopole vivante et réaliste. Des centaines de petits bonshommes vivent leur vie tranquillement autour de vous. Certains se baladent sortant leur parapluie à la moindre goutte de pluie, des touristes prennent en photos leurs lieux favoris, d'autres se garent pour aller boire un café, et bien sûr certains complotent contre la triade et jurent de vous étriper. Les taches distribuées par les nombreux contacts sont très variées et peuvent aller du classique vol de fourgon à la filature sous les ordres de la police, en passant par la protection d'une personnalité éminente. De nombreuses quêtes annexes sont aussi éparpillées dans tout le réseau urbain et sont réalisables à tout moment. Il est ainsi possible d'acheter et revendre divers types de stupéfiants pour se refaire de l'argent de poche ou de faire le taxi. Rockstar fait fort pour son arrivée sur DS et nous propose un GTA comme on n'en attendait plus. Une véritable perle pour les fans du genre et une très bonne raison de s'y mettre pour les autres !

ebola
Evaluation du jeu

Graphismes16/20

Le jeu est en 3D et regorge d'effets sympathiques, le tout associé à une fluidité totale.

Son17/20

Les musiques sont très agréables et variées. On retrouve avec plaisir le choix de diverses radios dans les voitures. Les bruitages eux aussi sont excellents, des explosions aux cris des piétons. Les bruits de la ville comme la circulation des voitures et la pluie sont particulièrement réalistes.

Durée de vie17/20

GTA oblige, la durée de vie est excellente. Les missions sont très variées et c'est de surcroît vous qui gérez votre temps. Il y a des tonnes de choses à faire dans la ville entre deux missions. Des dizaines d'heures de jeu en perspective.

Jouabilité15/20

La conduite des voitures est rapidement prise en main et s'avère très précise. Cependant, pendant les phases de tir le lock des ennemis est parfois aléatoire et la caméra capricieuse... Rien de bien grave pour autant.

Scénario16/20

Une histoire classique, mais bien rodée mettant en scène l'évolution d'un jeune homme un peu trop franc au sein de la triade. Les personnages et l'ambiance qui les entoure sont charismatiques à souhait.

Verdict

+ La ville très vivante
+ Les actions sur l'écran
tactile.
+ L'ambiance triade

- Le lock trop aléatoire
par moments

Excellent
17/20

Tous sur les jeux de WII et DS

Sach005
Novice
Avatar de Sach005Envoyer un message à Sach005Voir la fiche et les codes amis de Sach005Rang de Sach005
Menu
Dans se blog il y a des New(s) des jeux des astuce la fiche du jeu des image ...