Déménagement en cours


Nous transférons les données vers une nouvelle plateforme bien plus cool. En attendant, le site est en mode "archives", il n'est plus possible de vous connecter.


Vous pouvez nous rejoindre en attendant sur la page Facebook pour suivre l'actu Nintendo !


Merci beaucoup pour votre soutien et votre patiente :-)

Blog de Dimitri - Test Hors Sujet : Bayonetta

Pour le premier Test "Hors-Sujet" du site, mon choix c'est tout de suite porté sur le dernier bébé d'Hideki Kamiya. Peut être ce nom vous est-il encore inconnu mais ses oeuvres, elles, vous les connaissez nécessairement... Sorti simultanément sur Xbox360 et Playstation 3, la magnifique Bayonetta débarque en version française pour notre plus grand plaisir.

Mysterious Destiny
La construction scénaristique de ce Bayonetta est on ne peut plus enigmatique puisque le voile plane totalement sur l'identité non pas seulement de l'héroine, mais bien de chaque protagoniste et antagoniste rencontré. Cette simple phrase devrait vous rassuré quand à l'intérêt de la trâme principale qui vaux vraiment le détour. Mais le plus important reste les acteurs de cette aventure qu'il vous est donné de vivre. Bénéficiant d'un design savoureux, Bayonetta en tête de liste, chacun d'entre eux possède une psychologie profonde et bien pensé qui ne serait pas autant remarquable si la mise en scène des cinématiques et les dialogues n'étaient pas aussi réussi. Les références se comptes à la pelle et le joueur conaisseur se délectera de chaque secondes, ravi de pouvoir profiter d'une telle merveille sous toutes ses formes. Le scénario donc, puisqu'il faut bien l'évoquer : vous incarnez Bayonetta, mystérieuse sorcière issu du clan de l'Umbra, femme ayant été initiée aux arts obscurs de la sorcellerie et ayant pactisé avec le diable (qui lui sert entre autre de fournisseur d'arme) faisant d'elle une "sur-femme" dôté d'une agilité déconcertante, d'une force herculéenne, de sortilèges aussi variés que destructeurs (et pas seulement) et surtout, d'un Arsenal Démoniaque....

Battle for the Umbra Throne
Après nous avoir fait rêvé avec un Dante mi-homme mi-démon, un Joe héros de Sentai américain et une Amaterasu divine, c'est donc au tour de cette sorcière, toute aussi "abused" de montrer l'étendut de ses talents. Le jeu se construit à la manière d'un Devil May Cry et comporte d'ailleur pas mal de similitude avec son premier opus (créé par Hideki Kamiya donc). Cela signifie que vous avancé sous forme de chapitres, eux même composé de versets : un chapitre représente un niveau entier tandis que le versets est une unité utilisé pour qualifié chaque séquences de combats que vous rencontrerez dans votre périple. A la Manière d'un Viewtiful Joe (lui aussi pondut par Hideki) ou même d'Okami (Hideki, encore, toujours), chaque Verset sera l'occasion pour le jeu d'évaluer vos performance via un systême basique de médailles (dégats reçus, durée de l'affrontement, combos effectués...). Mais ces combat justement, comment se déroulent-ils ?
Entre deux phases d'exploration (tout en 3D "HD" temps réèl s'il vous plais), vous serez aggressé par les ennemis juré de Bayonetta : les Anges. Décliné en plusieurs version (à la manière des Yokai de Okami ou des sbires de Viewtiful Joe), chaque créature possedera un design et des propriété qui lui sont propres (meilleur resistance, arme, capacité à voler etc). Ces monstres frappe très fort et votre jauge de vie risque de fondre très rapidement si vous ne faites rien pour vous défendre. Fort heureusement et comme vous vosu en doutez Bayonetta est loin d'être une jeune femme frêle et innocente. Première difference avec la serie des DMC : vous n'avez pas une touche d'attaque mais deux. Comme dans Viewtiful Joe et/ou Okami, ces deux touches correspondent à votre arme principale ou secondaire et à vos poings (rapide) et coup de pieds (puissant et lent). Non il n'y a là aucune confusion : la touche pied sers à la fois aux coup de tatanes ET à l'arme secondaire, directement placé derrière les beaux molets de la sorcière. Meilleur exemple : l'Arsenal Démoniaque (votre arme de base) est en fait une série de 4 pistolets que vous utilisez à l'aide de chacun de vos membres. Si l'idée en elle même prêterai presque à sourire, cette once de sarcasme disparait aussitôt la première cutscène (évidament totalement "CRAZY" comme dirait un certain tueur de démon) et mieu encore, dés votre premier combat.

Fly me to the Moon
Vous alternez donc poing et pied de manière à réalisé des combos au nombres juste affollant. Mais le plus incroyables dans cette quantité reste la qualité infaillible de la gestuelle de votre héroïne qui sait rester diaboliquement sexy dans toutes les situations (mais nous y reviendront). Ne serait ce qu'avec l'arme de base, il est presque impossible de compter le nombre d'enchainements disponibles tant il existe de variations (maintenir la touche d'attaque à la fin d'un combo permet par exemple de faire feu avec l'arme en question, qu'elle se trouve aux poings ou aux pieds). Ajoutez à cela un grand panel de pouvement aerien et surtout, un arsenal comme jamais il nous a été donné de voir dans un jeu du genre. Nous ne sommes pas dans un DMC : vous ne trouverez pas 4 ou 5 armes obligatoires lors devotre parti et puis basta. La quasi totalité des armes de Bayonetta sont "optionnelles" et il vous faudra remuer ciel et terre pour compléter votre inventaire. Bien entendut, certaines de ces armes peuvent être équipé soit aux poings, soit aux pieds, soient aux deux et vous pouvez en permanence switcher entre deux duos d'armes préalablement établi pour des combo toujours plus ravageur.
Ajoutez encore à cela une jauge de Magie qui accroit quand vous effectuez de jolis coups ou que vous vous vanté et qui descend quand vous en faites usage ou quand vous accumuler trop de blessures : cette jauge alter non seulement votre puissance, votre résistance, mais aussi vous offre la possibilité une fois rempli d'executer des "Attaques Sadiques" sous formes de QTE (QTE que vous retrouverez d'ailleur un peu partout dans le jeu durant les cutscènes par exemple).
Ajoutez encore à tout se qui a été dit la possibilité d'acheter une bonne grosse dose de nouveaux mouvements (comme dans DMC, Viewtiful Joe et Okami) mais aussi de customiser son persos avec des accessoires magiques récellant chacun une aptitude propre tel que l'invocatioon de papillon protecteur ou bien un "dédoublement" (façon Geneijin de Street Fighter 3rd Strike) pour des combos toujours plus interminables.
Ajoutez ENCORE à cela un mouvement d'esquive simple d'utilisation qui, si il est exécuté au bon moment, engendre un état d'Envoutement traduit à l'écran par un ralenti (façon Slow Mode de Viewtiful joe) qui permet de dévaster les rangs ennemis ou au contraire, de se laisser du temps pour invoquer les pouvoirs d'un accessoire ou utiliser un objet.
Ajoutez à tout tout tout cela des objets (soins, protections, renforcements de puissance etc) sont disponibles à l'achat pour vous aider dans les batailles mais en récoltant certains ingrédients vous serez à même de "concocter" vous même de délicieuse sucettes régénératrice de magie et de vie.
Ajoutez à tout se qui a deja été dit dans ce paragraphe bien trop long, un nombres de Boss ahurissant tous pourvu d'un design et d'un panel de coups interessant que vous achevez à l'aide d'une Apothéose : invocation d'un démon gigantesque animé à la perfection qui donne lieu à une QTE simple et jouissive.
Ajoutez tout tout tout tout ça la possibiliter de prendre les armes des ennemis pour els réutiliser contre eux (chaque armes poessedant bien sur sont panels de mouvements).
Et enfin mettez la dedans une petite goutte de Mario Galaxy avec une utilisation ingénieuse de la gravité (combat la tête à l'envers, courses murales...) avec un level design parfaitement étudié ainsi que des phases "mini games" dont je vous laisse la découverte...
....et vous obtenez le jeu d'action 3D le plus abouti de son temps.

Une Pornographie Maitrisée
Voial un terme que l'on ne voit pas beaucoup dans des tests de jeux videos. Pourtant forcé d'admettre que le jeu fait preuve d'un érotisme qui frôle la pronographie à chaque instant pour le plaisir de tous (et de toutes ?). Mais attention, comparé ce jeu à un Rumble Roses (jeu de catch féminin) ou un Dead or Alive Beach Volley serait uen aberation. La sensualité dans Bayonetta ne se résume aucunement à un fan service douteux à base de poitrines rebondies et bondissantes et de petites tenues provocantes ou au contraire, "kawai". Non, dans Bayonetta la "pornographie" transpire dans les doublages americains impeccable, dans les expressions faciales de la sorcière et surtout dans sa gestuelle savament pensé. Peu importe l'attaque que vous portez, que vosu marchiez, qu evous couriez ou quoi que se soit d'autre : votre héroïne est TOUJOURS séduisante. Mais tout cela rentre à merveille dans cette ambiance gothico-féminine qu'installe le jeu de part son ambiance musicale exeptionnellement décalée et ses chorégraphies complêtement démentes dont vosu serez les heureux spectateurs tout au long du périple de Bayonetta (les Dante de DMC 3 et 4 ne tiennent incroyablement plus la comparaison...).
Rappellons-le,votre personnage est une sorcière, aussi séduisante que sadique, elle se délecte de chaque bataille et fait preuve d'une assurance insultante et son charme est aussi intense qu'effrayant.
Lapetite note finale qui perfectionise le tout : devant toute cette sur-abondance, les devellopeurs ont eu la bonne idée de régulierement placé des petites touche d'auto-dérisions du plus bel effet, donnant au jeu une subtilité humoristique inexistante dans la concurrence que représente le beat them all à l'américaine.

La Crême de la Crême
Si vous n'êtes pas déja convancu de la qualité du soft, il ne me reste plus qu'a vanter l'absence quasi-total de défauts dignes de ce noms (un ou deux petits ralentissements à signaler en 25 heures de jeu) mais surtout la durée de vie. L'aventure principal se finit en uen quinzaine d'heure (comme un DMC donc), mais il faudra rajoute rà cela la présence de nombreuses missions caché, de beaucoup de bonus à débloquer tels que des accessoires, des armes et surtout, des tenues supplémentaires présentes en surnombres. La difficulté du soft est considérable et le splsu acharner pourront tenter leur chance face aux modes de difficulté supérieur ou bien en affrontant un certain boss caché...
Hideki Kamiya signe là l'une de ses plus belles oeuvres qui vient s'ajouter à son palmares déjà fort impressionnant.

Graphisme : 19/20
Le travail apporté au jeu est admirable. Si certain cracheront sur le soft en mettant en avant des jeux aux textures étrangement plus "brillanttes/luisantes", plus "HD" à la Gear of Wars 2 ou autre jeux soit-disant "réalistes", Bayonetta enfonce cette concurence par son animation et par l'originalité de sa mise en scène aussi violente que sexy.
Jouabilité : 20/20
Le Meilleur jeu d'action 3D jamais créé qui combine toutes le sbonnes idées des meilleurs du genre en se permettant d'y ajouter sa dose de nouveauté. Envoutement, QTE, accessoires magiques, combos de folies, arsenal dantesque et uen héroine qui répond au doigt et à l'oeil. Tout y est.
Musiques : 18/20
Trés particulière, l'OST de Bayonetta s'étalle tout de même sur pas moins de 4 CD.
Durée de Vie : 18/20
La trame principales vosu occupera longtemps, mais si vosu accrocher à l'ambiance et au principe, alors les quêtes optionnels de manque pas et la durée de vie initiale de 15 heures se retrouvera aisément triplée voir quadruplé.
Scenario : 17/20
Le scénario en lui même est complexe et surprenant. Plus qu'il n'en faut pour ce genre de jeu. L'humour, le fun et la sensualité omniprésente renforce l'immersion et le plaisir de jeu considérablement.

Interêt : 19/20

Les Plus
-Un Graphisme "Sexuel"
-Gameplay hérité des plus grands
-Des bonus en pagaille
-Une OST très spéciale
-Une ambiance unique

Les Moins
-Le manque d'objectivité du testeur

Vous devez installer flash pour visionner cette vidéo : Cliquez ici pour le télécharger

Test Hors Sujet : Bayonetta

Test Hors Sujet : Bayonetta

Les commentaires
AuteurMessage
ikran-tikawng
Modérateur
Avatar de ikran-tikawngEnvoyer un message à ikran-tikawngFiche et codes amis de ikran-tikawngRang de ikran-tikawng
Le mardi 12 janvier 2010 à 20h46

très bon test :)

et l'héroine est super sexy arf ^^

Yah
Maître
Avatar de YahEnvoyer un message à YahFiche et codes amis de YahRang de Yah
Le jeudi 14 janvier 2010 à 18h54

Hey hey, joli le test, tu décris parfaitement l'ambiance totalement déjantée du jeu. :p

Platon21
Mercenaire
Avatar de Platon21Envoyer un message à Platon21Fiche et codes amis de Platon21Rang de Platon21
Le samedi 16 janvier 2010 à 10h58

Merci Dimitri pour ce test !

Pour une fois que ma maniaquerie n'a rien a reprocher, je dis un grand : BRAVO

ferrari
Mercenaire
Avatar de ferrariEnvoyer un message à ferrariFiche et codes amis de ferrariRang de ferrari
Le dimanche 17 janvier 2010 à 12h13

Un très bon test, moi je lui reproche une chose au jeu c'est la caméra sinon pour le reste c'est parfait ! content

Timothy
Maître
Avatar de TimothyEnvoyer un message à TimothyFiche et codes amis de TimothyRang de Timothy
Le mardi 19 janvier 2010 à 10h12

Un bon jeu de Beat Them All, un héroine sexy, un scénario plein de fantasy... Que dire de plus !!

SolidFoke
Seigneur
Avatar de SolidFokeEnvoyer un message à SolidFokeFiche et codes amis de SolidFokeRang de SolidFoke
Le jeudi 11 février 2010 à 23h56

Tu la testé sur quoi ? PS3 ou XBOX 360 ?

Dimitri
Rédacteur
Avatar de DimitriEnvoyer un message à DimitriFiche et codes amis de DimitriRang de Dimitri
Le mardi 6 avril 2010 à 18h06

J'ai la version ps3.

Poster un commentaire

S'inscrireMot de passe oublié

Blog de Dimitri Ved'ma

Dimitri
Rédacteur
Avatar de DimitriEnvoyer un message à DimitriVoir la fiche et les codes amis de DimitriRang de Dimitri
Menu
Aucun but précis à signaler pour ce blog, raconter ma vie ne faisant pas spécialement partie de mes plus grands loisirs.

A moins d'un radical changement d'orientation, vous risquez de trouver de tout et surtout de rien ici. Avis aux amateurs.