Test de Monster Hunter 3 sur Nintendo Wii

Capcom répand une tonne de jeux sur Wii à l’intérêt discutable (voir notre Dossier). Seulement, le gamer curieux peut parvenir à dénicher d’excellentes surprises. Capcom en fournit à un rythme bien moins effréné que ses déchets "recyclés" : il faut compter un jeu "novateur et exclusif" par an sur Wii. Zack & Wiki : Le Trésor de Barbaros en 2007, Tatsunoko vs. Capcom en 2008 (version japonaise). Après un Monster Hunter G honteux sur Wii (incompatible avec la Wiimote ou la manette GC, acceptant uniquement le contrôleur classique !) Monster Hunter 3 a fait un carton au Japon en signant haut la main le meilleur démarrage d'un jeu provenant d'un éditeur-tiers sur Wii, avec un demi-million de jeux vendus en moins d'une semaine. Sony doit enrager : à l’origine, le jeu était une exclusivité PS3 !

Man vs Wild

Monster Hunter 3 - Nintendo WiiLe principe de Monster Hunter 3 fait penser à l’émission télé Man vs Wild (Seul, face à la nature). La lutte pour la survie d'un type nommé "Bear" (sorte de Nicolas Hulot croisé avec un Hummer) est un spectacle à la fois ludique et masochiste. Bear n'emporte avec lui que le strict minimum pour traverser les régions les plus hostiles au monde. Il lui arrive de manger des insectes (vivants), de chasser des animaux (venimeux)… parce qu’il a faim ! Presque déshydraté au Kenya, il jubile : « Vous pouvez boire le liquide sécrété dans cette bouse d'éléphant fraîche ». En dénichant une charogne de mouton en Islande, Bear lance : « Ça fait longtemps que cette bête est morte. Je vais la cuire dans un geyser, ce sera meilleur ». Même topo dans Monster Hunter 3 : oubliez le confort moderne puisque votre environnement a retrouvé sa sauvagerie d’origine. Vous devrez faire appel aux techniques de survie, notamment aux connaissances botaniques et zoologiques. Les hommes ne chassent pas par plaisir (chasse Kronenbourg) ou par tradition (chasse à courre). Il n’y a pas encore de McDonald's pour s’alimenter contre un bout de papier vert qu'on appelle « dollar ». Ces hommes tuent pour nourrir leur tribu et récupérer les os, carapaces et écailles d’animaux pour fabriquer leur équipement. Mais avant de vous lancer dans la nature tel un chien dans un jeu de quilles, il vous faudra passer par la création d’un avatar ainsi que quelques épreuves initiatiques pour vous familiariser avec les commandes. Une fois ces formalités accomplies, les forêts aux arbres monumentaux, plaines garnies de hautes herbes et grottes embrumées révèlent la présence de leurs habitants...

La puce secrète de la Wii

Monster Hunter 3 - Nintendo WiiMonster Hunter 3 étant clairement orienté Multi-joueurs, l’aspect narratif du titre se résume à la scène d’introduction. La cinématique m'a d'ailleurs coupé le souffle. Les références cinématographiques y sont nombreuses : monstre gigantesque venu du fond des mers à la Godzilla, Eden vierge de toute trace de l’humanité où broutent paisiblement plusieurs espèces d’herbivores dans le style Jurassic Parc, course-poursuite de dinosaures calquée sur le début de King Kong. On se prend à espérer n’importe quoi : et si Capcom avait activé la puce secrète de la Wii, capable d’afficher un simili HD ? Restons sérieux, après le Loading, on se retrouve in-game dans un village monté sur pilotis. On gère la caméra à la croix directionnelle, ce qui ne manque pas de nous faire admirer une vue panoramique de l’océan. Une fois sorti du village (un Loading), notre chasseur gravit une plaine dépouillée et... on se prend une nouvelle claque graphique. L’océan, encastré dans un défilé de montagnes, reflète somptueusement les rayons du soleil. Le temps s'arrête. Moi qui étais venu pour étriper du dino façon "Conan le Barbare", je me laisse envahir par l'apaisement... Sensation contrariée par un Loading, encore un. Mais à force de me prendre des Loading tous les deux mètres, j'ai fini par comprendre que la beauté à un prix sur Wii. Pour ne pas que l'action subisse des ralentissements fâcheux d'ordre technique, Capcom a préféré découper le monde de Monster Hunter 3 en plusieurs zones. Ces zones sont elles-mêmes divisées en toutes petites surfaces, dont le numéro s'affiche à l'écran pour ne pas être désorienté. A chaque sortie, un Loading nous barre la route. Pestons, et continuons. La profondeur et l’étendue des décors sont appréciables, voire peut-être même trop : certains décors souffrent parfois d'un vide abyssal. Sous l'eau par exemple, non seulement vous avancez à deux à l'heure, mais en plus il n'y a rien d'intéressant à regarder. Sur terre, les textures au sol sont globalement assez pauvres. L'aliasing et le clipping des paysages issus des précédentes versions sont gommés par un effet de flou, pas désagréable, mais qui peut lasser au bout d'un moment. L'attention de Capcom s'est portée sur les modèles 3D de dinosaures, au mépris du reste : les modèles humains ont des relents de PS2. Mais à défaut d'un rendu graphique flatteur, la personnalisation de son chasseur est réussie grâce à la variété impresionnante d'armes et d'armures disponibles. Attention toutefois, tout le monde n'y retrouvera pas son compte, vu que le bestiaire et l'équipement ont été revus a la baisse pour ce troisième épisode. Revenons à nos dragons. Chaque apparition d'une nouvelle espèce provoque un émerveillement niais, surtout que cela va en grossissant : on repère de loin les monstres les plus impressionnants. Leur animation, et surtout la texture de leur peau, garantissent un sacré spectacle. Capcom s’est évertué à rendre crédible un univers qui relève en fin de compte du fantasme.

Quelques grammes de finesse dans un monde préhistorique

Monster Hunter 3 - Nintendo WiiUne fois votre chasseur crée, on a droit à une petite réunion des habitants du village Moga. Le scénario n'est pas le point fort, mais qu'importe. Vous pouvez visiter votre maison, un brin rustique et exigüe, puis sauvegarder. L'aventure commence hors des murs du village, avec la possibilité de faire une hécatombe sur un paisible troupeau d'herbivores. Les premières quêtes sont répétitives, avec des allers-et-retours assez pénibles. Vous devez par exemple partir à la cueillette aux champignons ou trucider quelques créatures résidant dans des zones précises. Dites vous, entre deux soupirs d'exaspération, que cela vous permet de vous familiariser avec le système de jeu et les commandes, plutôt bien pensées d'ailleurs. Plus vous accomplissez de quêtes, plus vous débloquer de nouvelles zones de jeu. Vous avez le choix entre accomplir tous les quêtes et sous-objectifs, ou bien vous concentrez sur les objectif principaux. Les informations à l’écran sont plus subtiles qu’il n’y parait. Il y a l’inévitable barre de vie, symbolisée en vert, ainsi qu’une barre jaune représentant votre endurance. Cette dernière diminue lorsque vous courrez, faites des roulades pour esquiver une attaque. Ou plus simplement, si vous ne rassasier pas votre ventre qui hurle à la mort. Pour vous restaurer, il suffit de faire griller une cuisse ou une aile de dragon. Autre subtilité, autre que culinaire cette fois, votre arme n’est pas indestructible : plus vous débiter du dragon en steak, et plus le combat sera long et pénible. Il faudra en conséquence veiller sur l’état de vos armes, si vous ne voulez pas vous retrouver "Grosjean comme devant" face à un monstre haut comme trois buildings. Une barre d'oxygène bleue apparait quand vous êtes sous l'eau, histoire que vous ne parcouriez pas les fonds marins d'une traite. Tous ces paramètres à prendre en compte favorisent l'immersion pour une chasse âpre et intense, où l'on ne sait jamais qui de l'homme ou de la nature va l'emporter. Parcourir les contrées de Monster Hunter 3, c’est forcément se confronter à des animaux de compagnie hors norme. Si les noms des charmantes créatures sont fantaisistes, leur ressemblance avec de vrais dinosaures est frappante. Bien sur, la plupart étant nourris aux OGM, quelques instants sont nécessaires pour les identifier. Parmi les bébêtes les plus farfelues, le Kurupetsuko possède une tête de baleine, un corps et des ailes de ptérodactyle, une queue de castor, et par-dessus le marché, une grosse gorge de crapaud rougeâtre. On ne compte évidement pas les variations de dragons, trophée de prédilection. Sous l’eau, le sympathique Derkusu vous accueillera à pleine dents : il s’agit du croisement bizarroïde d’un requin et d’un crocodile, un "crocoquin", quoi ! L'IA s'avère correcte, les mets les plus délicieux et les armes de prestige ne s'obtiendont qu'après avoir mis au point une stratégie efficace, avec le timing qui va avec. Si pris par une fringale, vous commencez à récupérer la viande d'un cadavre tout frais, vous n'êtes pas à l'abri de vous faire renverser par le reste du troupeau. Certains monstres ne vous laisseront pas massacrer un des leurs sans prendre sa défense, quand d'autres prendront immédiatement la fuite. On note une meilleure cohérence par rapport à un jeu similaire, Phantasy Star Online (un Action MMO-RPG découpé en zones). Dans Monster Hunter 3, les monstres ne restent pas bloqués par des murs invisibles. Il vous faudra les achever dans la zone suivante. Comme il est difficile de contourner les dragons les plus imposants, la caméra peine quelque fois. On constate aussi des bugs de colision, mais rien de rédhibitoire. Le sang gicle à tout va, et le fun l'emporte largement sur les soucis techniques mineurs.

Wiimotausorus Rex

Monster Hunter 3 - Nintendo WiiIl n'y a pas de points d'expérience dans Monster Hunter 3. Ce qui augmente, c'est votre maîtrise du combat, avec une customisation poussée des armes et aptitudes (feu, foudre, eau, glace, etc.). C'est bien par son équipement qu'on reconnait "un chasseur sachant chasser". Le design des armes et des armures est très « soulcaliburien », comprenez un mixte entre la culture asiatique et le SM. Les armes peuvent bien sûr s'acheter... De toute façon pour réunir les sommes demandées, vous devrez batifoler dans des terres hostiles. Alors autant massacrer joyeusement du dino de base et réunir progressivement les matériaux nécessaires pour vaincre les monstres les plus redoutables. Le chasseur se déplace au stick Nunchuk, accélère avec le bouton Z (cette touche servant également à se protéger avec un bouclier, à la Zelda). On peut gambader sans arme, le bouton + permettant de sortir ou ranger son attirail à loisir. La croix permet de diriger la caméra, le bouton C la recadre au centre. Concernant la foire d’empoigne, on esquive les coups avec la gâchette B, et on frappe avec le bouton A et un coup de Wiimote dans le vide. Concrètement, que l’on appuie sur A ou que l’on secoue la Wiimote donne le même coup. Par contre, combiner les deux dans le bon timing offre des possibilités décuplées, telle l’attaque sautée ou un coup de bouclier dévastateur : tout dépend de l’inclinaison de la Wiimote. Pas de grosse surprise, Capcom y connait un rayon en action sur Wii (Spyborgs, Dead Rising) et nous offre un condensé de son savoir-faire. Les armes au corps à corps sont divisées en 6 grandes catégories, où les épées prennent une grande place : Great Sword, Long Sword, épée/ bouclier, sans oublier les autres "joyeusetés" : hache, marteau et lance. Tandis que les armes blanches s'usent au combat (penser à prendre des aiguisoirs), les "fusarbalètes" sont spécifiques au monstre tué. Il faut impérativement acheter ou créer des munitions pour s’en servir. De plus, il faut veiller au poids de son équipement : les fusarabalètes légères permettent de courir et de recharger rapilement, les plus lourdes font des tirs d'obus mais nous rendent aussi souple qu'un tronc d'arbre. Les armures sont divisées en deux familles : les épéistes et les artilleurs. Chaque pièce d'armure possède un niveau de défense, plusieurs talents et des emplacements à gemme. Un libre choix de personnalisation pour une tout aussi vaste aventure.

Wii Fi

Monster Hunter 3 - Nintendo WiiPour le mode Online, Capcom a vu les choses en grand en Europe. Il faut dire qu'en comparaison du Japon où les MH sont souvent des "million sellers", les chiffres de vente sont très mauvais chez nous. Le savoir-faire publicitaire de Capcom est donc de mise pour que la série perce ici : le mode Online est... gratuit ! Pendant ce temps, nos amis japonais payent le prix fort, 6€/ mois soit 72€/ an. L’intégration du chat vocal via le Wii Speak est confirmée par un pack grandiloquent de 70€. L'édition nommée "Ultimate Hunter Pack" inclue une manette classique, la tête du dragon Lagiacrus et le fameux micro Wii Speak. Et en bonus pour les plus pressés qui précommandent le jeu chez certaines enseignes (pas de pub) : un autre buste, celui de Rathalos. Petite révolution, on n'a plus à entrer les "codes amis" à rallonge qui me tapaient sur le système. Lorsque vous voulez jouer avec un ami, il suffit de le rechercher pour lui envoyer une invitation. Capcom et Nintendo ont fait des efforts pour rendre le mode Online accessible et gratuit, mais on verra sur le long terme si cela suffit à attirer en masse le public occidental. Au Japon par contre, le jeu est bloqué à un million d'exemplaires vendus depuis des mois. On peut supposer que des quêtes suplémentaires seront téléchargeables gratuitement (Events Quests), mais on ignore encore si du contenu payant sera disponible (DLC).
Pour des raisons évidentes, nous testerons le monde Online à sa sortie Française, avec les chasseurs du monde entier.

Platon21 le 8/4/2010

Evaluation du jeu

Graphismes15/20

Monster Hunter 3 va faire date pour ses Boss gigantesques, de loin les plus beaux de la Wii. Pour le reste, on a la plupart du temps la désagréable sensation de jouer à une version PS2 de luxe.

Son15/20

Une musique bien calibrée aux événements. Le calme des thèmes du village est appréciable. On frémit lors de l'arrivée des monstres les plus "koubiakesques" et des combats sous-marins, à l'ambiance sonore particulièrement bien rendue. Les dialogues à la "Sims" sont par contre crispants.

Durée de vie19/20

Le potentiel du jeu réside dans son Multi à 4 en Online, mais il est aussi possible de jouer en local à 2 en écran splitté pour accomplir des quêtes secondaires. Une durée de vie qui ne dépend que de vous, et de votre envie d'en découdre dans un monde immense aux mille quêtes.

Jouabilité17/20

Pour les hermétiques à la Wiimote, Monster Hunter 3 est compatible avec le Classic Controler. Mais ce serait vraiment vouloir se gâcher le plaisir de la prise en main au duo Nunchuk/ Wiimote. Balancer des combos et des coups critiques n'a jamais été aussi facile et spectaculaire. Mission réussie pour Capcom.

Scénario10/20

"La bêtise, c'est de la paresse" disait le grand Jacques Brel.

Verdict

+ Des Boss magnifiques
de férocité
+ Une durée de vie infinie
en Online
+ Customisation à outrance
de son chasseur
+ Des combats exigeants
+ Ambiance et musique
"Jurassiques"

- Les Loading à répétition
- Problèmes techniques
mineurs mais bien
présents
- Absence de fil conducteur
au scénario

Très Bon

16/20

Indice Qualité Next NintendoPour le plaisir de ses membres et visiteurs, les articles de Next Nintendo sont soumis à une norme de qualité. Cette norme contient divers points clefs essentiels pour garantir un contenu de qualité, et qui permettront d'établir une relation de confiance entre nous.
En savoir plus

En images

Monster Hunter 3 - Nintendo WiiMonster Hunter 3 - Nintendo WiiMonster Hunter 3 - Nintendo WiiMonster Hunter 3 - Nintendo WiiMonster Hunter 3 - Nintendo WiiMonster Hunter 3 - Nintendo WiiMonster Hunter 3 - Nintendo WiiMonster Hunter 3 - Nintendo WiiMonster Hunter 3 - Nintendo WiiMonster Hunter 3 - Nintendo Wii