Test de Let's Tap sur Nintendo Wii

Si les Sonic, Phantasy Star, Nights et autres Samba de Amigo ont eu droit à leur adaptation sur Wii (ne fut-ce que sur Console Virtuelle), l’ancienne tête pensante de l’émérite Sonic Team, Yuki Naka, nous procure cette fois-ci un peu de sang neuf avec Let’s Tap. En toute modestie, puisque Y. Naka est parti de la Sonic Team pour fonder son studio de développement, Prope, et que le budget attribué parait bien serré au vu du moteur 3D utilisé, de la pondération promotionnelle, et du prix de départ cassé : 30€. Y. Naka mise tout sur une maniabilité à la fois intuitive et innovante. Il s’agit en effet de taper sur une bête boite, c’est-à-dire de se passer totalement de la Wiimote (mais pas de sa capacité à détecter les mouvements) ! Un pari osé à l’heure de la minutie du Wii Motion Plus, et des critiques sur la vague Casual Gaming qui polluerait l’espace vital des « vrais » gamers…

Et tu tapes, tapes, tapes, c'est ta facon d'aimer

Let's Tap - Nintendo WiiA la première insertion du jeu, on vous explique comment positionner la Wiimote sur la boîte officielle. Raccordée au Wii Motion Plus, la maniabilité s’avère encore plus stable (le jeu n'est pas compatible, mais le poids et la longueur favorise l'équilibre). Nous avons essayé avec divers types de boîte : d’une manière générale, toutes les boîtes en carton conviennent à condition qu’elles ne soient pas trop petites. Nous avons même tenté le format extrême XXL : la boîte de la console Wii, et l’expérience se révéla plaisante. Après avoir choisi sa box, vient ensuite le calibrage de la force et la vitesse des tapotements. Un réglage de la sensibilité de la Wiimote est possible à tous moments dans les options si celui de départ ne vous convenait plus. Let's Tap est jusqu'au-boutiste : la navigation dans les menus se fait aussi en tapant ! Pour descendre ou monter, taper une fois. Pour choisir, taper deux coups secs. La Wiimote réagit correctement aux différents coups sur la boîte, à condition toutefois de prendre le pli. Au début, on croit facilement valider son choix… cependant nos deux coups consécutifs ont fait descendre le curseur deux fois ! Si jamais on rage trop, il est possible de reprendre la Wiimote en main et de choisir une épreuve normalement. Mais il est toujours plus gratifiant d’épater la galerie par son savoir-faire.

Marathon Man

Let's Tap - Nintendo WiiL'épreuve reine de Let's Tap, c'est le "Marathon". Tapez doucement et en continu sur la boîte pour courir dans un univers tout en néon. Un tapotement plus vif produit une accélération, mais pas trop violent non plus, sinon vous réalisez un saut. Un saut pénalise toujours le joueur en le ralentissant. Courir, accélérer, sauter les obstacles, et… c’est tout ! Mais ce qui fait le sel de l’épreuve, ce sont les émotions qui viennent parasiter la concentration. Trop heureux de passer en pôle position ? Une tape malencontreusement forte vous fera à tous les coups sauter juste avant la ligne d’arrivée. Vert d’être dernier ? A vouloir trop accélérer, on saute tardivement, et on percute les obstacles. De la joie à l’exaspération, les fous rires fusent, surtout en Multi-joueurs. Les parcours sont suffisamment nombreux et les obstacles variés pour s’éclater et hisser Let’s Tap dans le Top 3 des Party-Game sur Wii, avec Wii Sports 2 et Wario Ware : Smooth Moves.

Jenga, Donkey Konga et Donkey Kong Jungle Beat

Let's Tap - Nintendo WiiLes "Blocs stables" consistent à retirer des blocs de couleur d'une pile qui menace de s'écrouler. Enlever pièce par pièce sans faire tomber la structure est aisé au début, mais se révèle un vrai casse-tête par la suite. Un Jenga en plus stressant, en quelque sorte.
Un autre jeu nommé "Gardez le rythme" propose une copie améliorée de Donkey Konga. Il s’agit toujours de battre la mesure suivant les indications de la ligne musicale défilant à l’écran. Mais il ne suffit plus seulement de taper au bon moment, il faut aussi taper en accord avec la couleur du symbole. Trois niveaux de pression (faible, moyen et fort) rendent le jeu plus ardu. Malheureusement, la Playlist n’étant composée que de musique de supermarché, le joueur qui a plus de treize ans est vite désappointé.
La "Bulle spatiale" puise cette fois dans Donkey Kong Jungle Beat. On déplace une sorte de Megaman cyberpunk en tapotant. Dès que l'on arrête de taper, il cesse de voler et tombe. Cela permet d'éviter des obstacles, ou de ramasser des objets placés sur le parcours. Il faut aussi tirer sur des ennemis pour les détruire, genre vieux Shoot'em up. Rien de bien neuf, mais on a envie d’aller au bout, et c’est l’essentiel. Tous ces Mini-jeux sont jouables aussi bien en solo qu'en Multi-joueurs.

Un espace créatif

Let's Tap - Nintendo WiiEnfin, créatif, c’est vite dit. Il s’agit davantage de contemplation que de création. Mais puisque c’est la force de vos mouvements qui transforme le décor, le mode "Illustrateur" porte bien son nom. Il propose cinq activités : les feux d’artifice, la peinture, la rivière, le tube et l’encre. Seule la rivière s’avère assez pertinente pour faire revenir le joueur, les autres ne dureront que le temps de leur découverte. L’eau de la rivière est claire au point que l’on distingue sa faune. Vos tapotements animent l’eau, et les ronds à la surface attirent les poissons. Il ne s’agit nullement de pêcher, car cela induirait un but précis, et le mode "Illustrateur" en est justement dénué. Pas de score à atteindre ni de limite de temps, pas de narration non plus. L’âpreté du jeu est singulière : on est davantage stupéfait par l’audace du concept qu’amusé par les possibilités. On demande la plupart du temps à ceux qui cherchent à savoir si les jeux vidéo constituent une expérience esthétique de se rhabiller au nom de la hiérarchie des arts en vigueur. Let’s Tap et son mode "Illustrateur" répondent pourtant brillamment aux académiciens formolés : déconstruction des normes vidéoludiques avec la perte du sens des actions, primat de la contemplation sur l’expérience divertissante. Hélas, les premiers à critiquer les jeux vidéo au moindre prétexte ont le culot de ne jamais y toucher. A moins que l’envie leur prend subitement de taper…

Platon21 le 13/7/2009

Evaluation du jeu

Graphismes15/20

Un univers minimaliste très réussi. On se croirait dans un laboratoire débordant d’idées loufoques, à l'image du mode "Illustrateur". Merci, Yuki Naka !

Son10/20

La pop japonaise ambiance boîte de nuit nous a vite saturé les tympans. Dommage, le jeu musical est plombé par ce choix douteux.

Durée de vie12/20

La durée de vie dépend avant tout du nombre de vos amis prêts à taper de concert. Le "Marathon" va enflamer vos soirées.

Jouabilité16/20

La reconnaissance de mouvements nous a amplement convaincue. Reste la navigation dans les menus qui risque de vous faire arracher les cheveux.

Scénario--/20

"Notre connaissance du monde est immensément plus vaste qu'il y a quelques siècles, mais nous ne savons guère mieux répondre à la question "pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien ?"

Verdict

+ Harmonie du concept
et de l'esthétique
+ L'un des plus fun
Party-Game
+ L'intrigant mode
"Illustrateur"

- Avoir de la place chez soi,
et trois amis disponibles
- La musique saoulante
- Modes de jeu rachitiques
pour un Party-Game

Bon

14/20

Indice Qualité Next NintendoPour le plaisir de ses membres et visiteurs, les articles de Next Nintendo sont soumis à une norme de qualité. Cette norme contient divers points clefs essentiels pour garantir un contenu de qualité, et qui permettront d'établir une relation de confiance entre nous.
En savoir plus

En images

Let's Tap - Nintendo WiiLet's Tap - Nintendo WiiLet's Tap - Nintendo WiiLet's Tap - Nintendo WiiLet's Tap - Nintendo WiiLet's Tap - Nintendo WiiLet's Tap - Nintendo WiiLet's Tap - Nintendo WiiLet's Tap - Nintendo WiiLet's Tap - Nintendo Wii