Dans la grande tradition capcomienne des "Versus" (Marvel vs Capcom 2 en 2000 sur Dreamcast et Capcom vs SNK 2 sur Xbox en 2003) débarque Tatsunoko vs Capcom sur Wii. Les « Capcom vs… » avaient pour points communs d’offrir aux Fanboys un catalogue luxueux de personnages qui combattaient par équipe, une réalisation 2D détaillée des combattants, des décors en 3D, des coups spéciaux fluides qui assuraient le spectacle… Quiconque a un jour posé la main sur un « Capcom vs… » erre hagard dans les salles d’arcade à la recherche du prochain Saint-Graal en balbutiant à chaque pas « Hadouken » ! Il aura fallu attendre un an (2008) pour que soit dévoilé et confirmé en Europe Tatsunoko vs Capcom. Tout impatient que nous sommes, nous vous proposons sans plus attendre un test de la version japonaise.

Un casting de foire

Tatsunoko vs. Capcom : Ultimate All-Stars (version JAP) - Nintendo WiiAutant commencer par ce qui fâche : tandis que Marvel vs Capcom 2 et Capcom vs SNK 2 pouvaient s’enorgueillir d’une cinquantaine de personnages chacun, Tatsunoko vs Capcom ne compte que vingt-deux personnages (dix-huit d’emblée, quatre à débloquer). Alors évidement, a priori on crie à l’infamie, puis on constate que Capcom à changé de politique. Au lieu de nous servir sa soupe habituelle ultra riche en navets (personnages doublons), chaque héros possède à présent ses propres caractéristiques. Ce choix est judicieux car Next Nintendo privilégie toujours la qualité sur la quantité, et le fond sur la forme. Le casting Capcomien est haut en couleurs puisque les inusables Ryu, Chun-Li et Alex (Street Fighter III) côtoient l’icône sensuellement horrifique Morrigan (Darkstalkers), le déjanté-funky Joe (Viewtiful Joe), le lycéen rebelle Batsu (Rival Schools), les razmoquettes Roll et Rock Volnutt (Mega Man Legends), la belle militaire Omokane Saki (Quiz Nanairo Dreams), et un oublié : Kaijin no Souki (Onimusha : Dawn of Dreams). Les onze personnages issus du studio d’animation Tatsunoko (monté dans les années 60) ne vous diront probablement rien. Leurs casques et leurs capes à la Powers Rangers inspirent d’abord l’appréhension. Cependant, quelques uns ont un look agressif à l’image de Karas, guerrier tout de noir vêtu. Leur style de combat à l’arme blanche soigné évoque les protagonistes poseurs de Guilty Gear XX Accent Core. Noter aussi un humour certain avec le "père Ducros" japonais, Hakushon Damaio. Chaque équipe a droit à un géant comptant pour deux personnages : le mécha PTX-40A de Lost Planet pour Capcom et un immense robot doré nommé justement Gold Lightan pour Tatsunoko. Le boss de fin, Yami d’Okami n’est pas jouable.

Un menu aminscissant

Tatsunoko vs. Capcom : Ultimate All-Stars (version JAP) - Nintendo WiiLes modes de jeu, présentés en menu déroulant sont tout ce qu’il y a de plus classique. Pour plus de compréhension pour les non-japonisants, ils sont exposés comme suit : 1) Arcade. 2) Versus. 3) Survival. 4) Time Attack. 5) Training. 6) Player Data. 7) Options. 8) Magasin. 9) Galerie. 10) Mini jeux. Pensez à activer l'auto-save dans les options si vous ne voulez pas tout perdre. Parmi les écueils, quelques mini jeux hors de prix et sans intérêt sont à acheter dans le Magasin. Plus grave : l’absence de mode Online pénalise la durée de vie, puisqu’on n’a pas forcément tous un petit frère à ridiculiser à la maison. La concurrence est mieux lotie puisque l’un des arguments de vente de Street Fighter IV consiste à échanger des embrassades en ligne avec ses amis et des inconnus sur PS3, X360 et PC. Carton jaune sur Wii pour Capcom !

Wii ou X360 ?

Tatsunoko vs. Capcom : Ultimate All-Stars (version JAP) - Nintendo WiiAutant casser le suspens dès à présent : le jeu est une tuerie graphiquement. Durant la première partie, on se demande si on n’aurait pas machinalement introduit la version import de Street Fighter IV sur X360. Mais non, pas de mode Online (long soupir) on est bien sur Wii. Les décors s’avèrent corrects, mais c’est surtout le soin apporté aux personnages qui forcent l’admiration. Enfin Ryu tel qu’on n’osait l’imaginer quand on avait une dizaine d’années et des ampoules aux pouces. Et que dire des furies qui occupent littéralement tout l’écran à grand renfort de couleurs et de lumières hypnotisantes ! Certes, l’ensemble parait criard et borderline par moment, mais lorsque c’est vous qui terrassez l’adversaire dans un festival d’effets spéciaux, il est impossible de rester de marbre. Pas de temps de chargement soporifiques, pas une saccade pour ternir l’action, les combos s’enchainent avec brutalité et extravagance.

Aux petits oignons

Tatsunoko vs. Capcom : Ultimate All-Stars (version JAP) - Nintendo WiiOubliez la Wiimote et privilégiez la manette Gamecube. Les coups sortent presque sans effort, puisque le jeu ne différencie pas les poings des pieds, et les attribue selon la nécessité de la situation. Par exemple, un quart de cercle vers la gauche déclenche un Hadoken pour Ryu. En appuyant sur le même bouton avec le même personnage, un quart de cercle vers la droite provoque une pluie de coups de pied tournoyant. Seulement trois boutons jaugent la force des impacts, du plus faible au plus puissant, un quatrième étant réservé à l’appel de notre partenaire. Cinq jauges de furie s'additionnent rapidement, il suffit de frapper l’adversaire avec des combos. Heureusement, on peut casser un combo ou une furie avec le "contre" adapté, ce qui équilibre le jeu. Les combats se déroulent en Tag : vous choisissez un duo de combattants à intervertir à volonté. Lorsqu’un des personnages est sur le ring, l’autre se repose, récupérant ainsi une partie de son énergie. Il est possible de réaliser des attaques groupées qui sature l’écran de couleurs et de lumières. Les furies sortent facilement : juste deux boutons enclenchés simultanément. Bien entendu, il est plus ardu de lutter contre un géant et le combat contre Yami vous occupera un petit moment.

Platon21 le 21/5/2009

Evaluation du jeu

Graphismes16/20

Tatsunoko vs Capcom vient chatouiller le grand Super Smash Bros Brawl sur sa propre console. Il mérite aisément la médaille d'agent des jeux de baston sur Wii pour sa beauté.

Son12/20

Une bande-son fourre-tout comme Capcom sait si bien les faire. Pas sûr que les consommateurs occidentaux apprécient. Les voix et les bruitages sont en revanche dynamiques et immergent encore plus dans les furies.

Durée de vie12/20

Ce jeu se savoure en deux temps : l’apprentissage des commandes et le déblocage des bonus en solo, et le plaisir de se faire des papouilles en duo. Capcom a malheureusement écourté la durée de vie en privant les joueurs Wii de mode Online.

Jouabilité16/20

Manette Gamecube en main, le jeu ravira autant les Casual que les Hardcore gamer, c'est dire !

Scénario--/20

Non, Bernard Pivot est absent : pas de sens philosophique sous-jacent à ce melting-pot inattendu.

Verdict

+ Des graphismes typés
Next Gen
+ Une maniabilité accessible
sans être simpliste
+ Un casting couillu
+ Revitalisant

- Pas de Online pour un
jeu pareil, c'est un crime
- Des choix musicaux
déconcertants

Très Bon

15/20

Indice Qualité Next NintendoPour le plaisir de ses membres et visiteurs, les articles de Next Nintendo sont soumis à une norme de qualité. Cette norme contient divers points clefs essentiels pour garantir un contenu de qualité, et qui permettront d'établir une relation de confiance entre nous.
En savoir plus

Tatsunoko vs. Capcom :...

En images

Tatsunoko vs. Capcom : Ultimate All-Stars (version JAP) - Nintendo WiiTatsunoko vs. Capcom : Ultimate All-Stars (version JAP) - Nintendo WiiTatsunoko vs. Capcom : Ultimate All-Stars (version JAP) - Nintendo WiiTatsunoko vs. Capcom : Ultimate All-Stars (version JAP) - Nintendo WiiTatsunoko vs. Capcom : Ultimate All-Stars (version JAP) - Nintendo WiiTatsunoko vs. Capcom : Ultimate All-Stars (version JAP) - Nintendo WiiTatsunoko vs. Capcom : Ultimate All-Stars (version JAP) - Nintendo WiiTatsunoko vs. Capcom : Ultimate All-Stars (version JAP) - Nintendo WiiTatsunoko vs. Capcom : Ultimate All-Stars (version JAP) - Nintendo WiiTatsunoko vs. Capcom : Ultimate All-Stars (version JAP) - Nintendo Wii