Test de Pro Evolution Soccer 2008 sur Nintendo Wii

Sur Wii, nombres de joueurs étaient encore dans l’attente d’un vrai jeu de foot… Après la grosse désillusion de FIFA 2008, seul Mario Strikers pouvait assouvir les désirs les amateurs de débordements et de têtes plongeantes. Autant dire donner un caillou à un singe en lui faisant croire à une cacahuète… Mais voici que le roi PES daigne arriver sur Wii ! Alors, gros coup marketing ou véritable intérêt du niveau gameplay ?

Un jeu pour Wii !

Pro Evolution Soccer 2008 - Nintendo WiiDés les premières minutes de navigation dans le menu, on s’aperçoit que ce PES a vraiment été pensé pour la console de Nintendo : style simple constitué de gros icônes, pour une navigation rapide et intuitive avec la wiimote. Cela fait vraiment plaisir de voir un tiers faire des efforts pour développer sur Wii, et ce dans un souci de cohésion avec son gameplay si spécial.

On trouvera donc sur l'accueil principal un mode match simple, un mode ligue, coupe, route des champions, entraînement, ainsi qu’un sous menu avec les options. D’ailleurs, vous serez directement dirigés au début du jeu dans un tutoriel, afin de vous adapter à la nouvelle maniabilité, incluant la wiimote et le nunchuck. L'entraînement est le bienvenu, car même si le gameplay semble de prime abord relativement simple, il n’en est rien. C’est peut-être finalement le contraire, et un long apprentissage vous attend pour pouvoir bien appréhender ce nouveau PES.

Engo !

Pro Evolution Soccer 2008 - Nintendo WiiAprès quelques séances d'entraînements, l’envie va certainement vous prendre de vous essayer directement en situation réelle, pour mettre en pratique ce nouveau gameplay. Pour effectuer les passes, Konami a décidé d’utiliser le pointeur, ayant pour conséquence une précision et une liberté de jeu jamais atteintes auparavant dans un jeu de foot, à condition bien sûr que vos joueurs soit d’un niveau acceptable pour réussir les passes avec précision.

Concernant les déplacements, on utilise le stick pour diriger le joueur, mais il faudra utiliser la wiimote pour accélérer les dribbles et la course de celui-ci. Assez déroutant au début, le passage du stick vers la flèche bleu du pointeur de la wiimote demandera un certain temps d’apprentissage. On notera la présence d’un dribble automatique, appelé “dribble lent”, qui vous permettra d’interagir avec les autres joueurs : vous choisissez un bon dribbleur, et celui-ci se débrouille tout seul de manière à ne pas perdre le ballon, et ainsi vous donner le temps de gérer le reste de vos joueurs, pour préparer une attaque et réussi à prendre à défaut la défense adverse.

Le jeu prend donc une réelle dimension pour les attaques, avec des possibilités de constructions plus ouvertes que jamais : dribbles, une-deux, faux appels, débordements… Vous pouvez utilisez par ailleurs la gestion des passes manuelle pour contrôler vous même la hauteur des passes. Les corner sont aussi interactifs, on peut gérer les appels facilement et faire se démarquer des joueurs. Bref, l’attaque dans ce PES Wii est une franche réussite : on construit l’action de début à la fin. Finis les « ne va pas la ! » ou autres « je ne voulais la mettre ici ! ».

On pourrait pointer du doigt les tirs qui ne peuvent s’effectuer que par une secousse du nunchuk pour les frappes sèches, ou la une secousse de la wiimote pour les pichenettes, mais au terme d’une action longue et demandant beaucoup de concentration, cela constitue en fin de compte une conclusion. Concernant les coups francs, le nombre de paramètres à régler est cependant vraiment trop juste pour maîtriser quoi que se soit. A revoir donc. On notera néanmoins la possibilité de choisir le tireur facilement.

Tacler la défense ?

Pro Evolution Soccer 2008 - Nintendo WiiDurant les premières minutes, la défense s’avère difficile à maîtriser et assez déroutante… Heureusement, une fois le système de jeux bien assimilé, on prend rapidement plaisir contrôler efficacement les joueurs. On choisit les joueurs que l’on veut marquer, ont met la pression sur le porteur du ballon (et ce jusqu'à 2 joueurs simultanément)… Le bouton Z sert à effectuer un tacle simple et, complété par une secousse du nunchuk, à faire un tacle glissé. En restant appuyer sur Z, vous pouvez faire monter les défenseurs au marquage des joueurs adverses, afin d’intercepter le ballon. Mais attention aux rapides attaquants qui pourraient vite se retrouver dans le dos de votre défense. Vous pourrez donc adopter tout type de défense, par exemple en faisant un important pressing dans la moitié de terrain adverse, ou bien en exécutant le fameux pressing en triangle mis en place par notre cher Jacquet.

Vous avez aussi la possibilité de secouer la wiimote pour faire monter la ligne de défense, pour tenter de mettre les attaquants adverses hors-jeu. La sortie du gardien est simple à activer, puisqu’un simple pointage avec la wiimote suffit à le faire sortir de sa zone de réparation. Néanmoins, on notera que les relances à la main ne sont pas très énergiques…

La défense est donc complète mais souffre cependant de quelques défauts vraiment embêtants. Une fois le ballon touché par vos défenseurs, tout ce que vous aviez mis en place s’annule, et ce même à la suite d’un contre ou d’une simple déviation. La défense se désorganise d’un coup, ce qui profite souvent à l’adversaire, qui en profite pour provoquer des occasions dangereuses. On notera aussi les collisions un peu trop fréquentes entre les défenseurs, surtout quand ils pressent à 2 sur le ballon.

Au niveau des contrôles, il semblerait que le jeu choisisse lui même la direction de l'amorti, sans prendre compte de la direction du stick analogique. On pourrait aussi vous parler de l’arrêt de la course de votre joueurs quand l’adversaire récupère le ballon, ou encore une sidérante passivité alors qu’un ballon arrive à proximité. A vous donc de contrôler vos joueurs, car ce n’est pas l’intelligence artificielle qui le fera efficacement !

En route les champions !

Pro Evolution Soccer 2008 - Nintendo WiiOutre les modes habituels de ligue, de match libre ou de coupe, Konami nous offre une sorte de mode carrière inédit appelé “la route des champions”. Dans ce mode, vous pouvez choisir entre une équipe déjà constituée et une que vous créez vous-même. Vous commencez avec 4 championnats constitués de deux fois 4 équipes, pour finir avec 4 championnats constitués de 16 équipes, à la manière de la Champions League. Vous n’êtes donc pas au bout de vos surprises… Vous aurez aussi quelques scénarios à remplir pour débloquer des bonus très utiles comme le Hat-trick, la possibilité de marquer sur coup franc, ou encore d’avoir une possession supérieure à 70%... Les paramétrages stratégiques sont simples mais complets : on peut bien sûr choisir une composition de base que l’on fignolera ensuite au cours du match en modifiant simplement le placement des joueurs, mais aussi choisir le capitaine, ainsi que les tireurs de corners, de coups francs et de penalty. Durant le déroulement des matchs, la croix vous donne la possibilité de gérer la mentalité de votre équipe, par le biais de 7 niveaux, de très défensifs à très offensifs. On peut aussi faire des permutations droite-gauche entre les joueurs : ce paramètre de jeu influe non seulement sur la position des joueurs sur le terrain, mais aussi sur le nombre de joueurs sur certaines phases de jeu comme les corners et les coups francs.

Avec le temps, vous allez pouvoir recruter de nouveaux joueurs, et bien sûr les entraîner. Dommage que cette possibilité ne soit présente que dans ce mode. Les joueurs sont chacun caractérisés par une des 6 capacités : vitesse, attaque, défense, endurance, technique et puissance). Au cours des matches, des jauges d'expériences se remplissent et vous pouvez alors modifier les paramètres des joueurs pour élever leur niveau de jeu.

En plus d’augmenter les compétences de base, il vous est possible de lier plusieurs capacités pour donner à vos joueurs de nouvelles techniques de jeu. Enfin, certaines compétences spéciales sont à votre disposition pour les joueurs les plus performants. On peut par exemple citer le « chef d'orchestre » ou le « briseur d’attaques »… Certaines ont même parfois une évolution supérieure ! Il y a donc énormément de modifications disponibles vous permettant la spécification d’un joueur sur un poste donné. De ce fait, ce mode de jeu se révèle à la fois simple et complet, et mériterait de devenir un vrai mode carrière, qui manque concrètement aujourd’hui à PES. Cependant, là ou l'entraînement brille, le recrutement laisse bouche bée : on choisit au hasard dans un jeu de carte en espérant de tomber sur le joueur voulu. Il s’agit ici de la seule partie “casual” du jeu, ce détail ayant sûrement dû être bâclé faute de temps… Mais les matchs se suivent et ne se ressemblent pas ! Certains adversaire opterons pour un jeu haut, octroyant très peu d’espace, tandis que d’autres privilégieront pour un jeu au sol rapide… Sachez par ailleurs que si vous menez au score, l’IA n’hésitera pas à mettre en place une nouvelle stratégie avec une nouvelle composition, pour redonner du piment au jeu !

A quand le prochain ?

Pro Evolution Soccer 2008 - Nintendo WiiKonami vient de poser les bases des futurs jeux de foot, du moins sur Wii. Le gameplay laisse rêveur sur ce que pourrait donner le millésime 2009 de la série. Beaucoup trop de chose ont été occultées dans cet opus : mis à part les entraînements, il n’y a que peu de gestion, le mode de recrutement est terriblement pauvre, et l’on doit avoir de la chance pour avoir ses joueurs préférés. Les équipes ne sont pas à jour, ce qui laisse un peu l’impression d’une version bâclée, sûrement liée à un manque de temps.

Les graphismes ne sont pas exceptionnels et peuvent être encore améliorés, même sur Wii. Mais on reconnaît globalement les joueurs, les stades sont plutôt bien modélisés et les tribunes restent remplies de supporters (bien que toujours en 2D et très pixélisés). Les commentaires alternent toujours entre médiocrité et ridicule (n’est ce pas monsieur Paganelli !). Heureusement que les cris et les chants des supporters sont assez bien rendus et nous insufflent une bonne ambiance. On attend donc la version 2009 de pied ferme, car elle pourrait confirmer un renouveau dans cette catégorie de jeu qui tourne en rond encore et encore depuis quelques temps déjà.

Avant l’achat d’un tel jeu, gardez à l’esprit que l’investissement personnel (surtout en temps) pour le maîtriser reste conséquent. Mais le jeu en vaut la chandelle, même si ce n’est pas du rugby !

Bruni-Mamon le 21/1/2009

Evaluation du jeu

Graphismes13/20

Même si ce n’est que du foot, on aimerait toujours une meilleure modélisation des joueurs, et enfin de vrai supporters en 3D.

Son10/20

Encore et toujours ces commentaires vaseux ! A quand une remise à niveau face au si bon travail de EA sur ce plan ?

Durée de vie16/20

La route des champions, les championnats et autre mode Pro vous donneront de quoi vous faire plaisir pendant un certain temps !

Jouabilité14/20

Bien qu’il reste très acceptables, il reste des progrès à faire, mais on ne peut être que positif vu les efforts faits.

Scénario--/20

Verdict

+ Konami réinvente le foot
+ Une route des champions
longue et intéressante
+ Un gameplay solide

- De nombreux défauts
- pas à jour,
pas de gestion,
peu de licence.

Très Bon

15/20

Indice Qualité Next NintendoPour le plaisir de ses membres et visiteurs, les articles de Next Nintendo sont soumis à une norme de qualité. Cette norme contient divers points clefs essentiels pour garantir un contenu de qualité, et qui permettront d'établir une relation de confiance entre nous.
En savoir plus

Pro Evolution Soccer 2008

En images

Pro Evolution Soccer 2008 - Nintendo WiiPro Evolution Soccer 2008 - Nintendo WiiPro Evolution Soccer 2008 - Nintendo WiiPro Evolution Soccer 2008 - Nintendo WiiPro Evolution Soccer 2008 - Nintendo Wii