En créant l'univers du Seigneur, Tolkien réussit à se hisser au rang de légende de l'heroic fantasy. Personne ne conteste son talent, et tout le génie dont il sut faire preuve. On peut même affirmer que sans lui, la légende de Zelda n'aurait jamais existé.

Depuis la sortie des trois films adapté de sa saga, tout le monde sait ce qu'es un hobbit, un orc, ou même un nazgul. Cependant, était-il bien nécessaire de nous ressortir un jeu montrant l'épopée d'Aragorn après les adaptation vidéo-ludique des trois jeux ? Peut-être bien que oui, car ce dernier profite de la jouabilité intuitive de la Wiimote et du PS Move de Sony, sorti récemment. Sur le papier nous aurions donc un jeu reprenant l'histoire du Seigneur des Anneaux auquel on aurait collé le gameplay d'un Zelda Twilight Princess. Les deux légendes de l'heroic-fantasy enfin réunis. Un bon mélange n'est-il pas ? Mais on ne fait pas du Tolkien ou du Nintendo en claquant des doigts.

Une histoire qui commence bien

Le Seigneur des Anneaux : La Quête d'Aragorn - Nintendo WiiAu début, on commence à se dire que le jeu n'est pas si mauvais que ça. De plus l'histoire nous est racontée à travers celle de Frodon Gamegie, le fils de Sam Gamegie. Cela se passe donc après les trois films, Frodon Saquet et le sorcier Gandalf se sont retirés chez les elfes, et le monde vit enfin en paix. Aragorn est devenu Eleyssar, le roi des humains. Nous voilà aux commandes de ce jeune hobbit, dans un village qui n'est pas sans rappeler le village natal de Link dans Zelda Twilight Princess (où était-ce le village de Link qui ressemblait à celui des hobbits ?).

Bref, on se dit que c'est du tout cuit : l'histoire va nous en apprendre plus sur la suite du Seigneurs des anneaux, tout en nous proposant une aventure épique à la Zelda. A ce stade de la partie, on ne voit que quelques défauts esthétiques. Il est vrai que les personnages sont très mal proportionnés dans ce jeu, et pas que les habitants de la Comté ! D'un autre coté, les textures sont agréable à voir, surtout celles de l'eau et des armes, et puis le doublage des différents personnages est excellent. En plus un mode deux joueurs est même disponible, alors pourquoi pas ? Seulement cette impression n'est que de courte durée...

On aura pas peur !

Le Seigneur des Anneaux : La Quête d'Aragorn - Nintendo WiiLe fait que le joueur incarne de base un jeune garçon fait directement référence au public de joueurs visé : les enfants. En vérité les scénaristes n'ont pas eut envie de nous raconter l'épilogue du Seigneur des Anneaux, mais un résumé des trois films en version édulcorée, pour ne pas choquer nos petites têtes blondes. Le passage dans le village sert de tutorial. En attendant la visite du roi Aragorn, le jeune Frodon Gamegie et ses amis s'amusent dans la Comté. Armé de son épée en bois, le joueur s'amuse à réaliser quantité de quêtes inutiles et barbantes, jusqu'à ce que son gentil papa l'emmène à la maison pour lui raconter une histoire. C'est alors que l'on pourra contrôler Aragorn, puisque toutes les histoires racontées par le père ne concerne que lui.

Le problème, c'est que dans la véritable histoire il y a du sang, des morts et même des histoires d'amours assez complexes. Voilà pourquoi les scénaristes du jeu ont censuré absolument tout type de violence. On ne voit donc pas Frodon se faire planter le ventre par le poignard d'un nazgul, et Arwen n'est plus qu'une gentille princesse qui se bat comme un homme et ne semble pas du tout attiré par notre rodeur au grand cœur, déjà promis à la fidèle Ewyn, princesse des elfes.

Vous allez me dire que ce n'est pas si grave, à part pour les puristes de la saga peut-être, tant que le contenu de l'histoire reste le même, mais cela va plus loin. Toutes les parties les plus sombres de l'histoire ont totalement disparu. Le combat final du premier film est totalement occulté (la mort de Boromir y est surement pour quelque chose), le passage chez les elfes n'est que très vaguement évoqué, idem pour celui où Aragorn demande de l'aide aux guerriers fantômes. De si grandes coupes dans l'histoire n'ont qu'un seul effet : réduire drastiquement la durée de vie du soft. De plus il faut ajouter que chaque chapitre de l'histoire d'Aragorn est introduit non pas par une cinématique montrant la scène racontée, mais par une cinématique montrant Sam racontant la scène aux enfants. Même si les doublages sont bons, on ne peut qu'être déçu par cette mise en scène certes originale, mais qui ne fait pas rêver.

Link aux pieds poilus

Le Seigneur des Anneaux : La Quête d'Aragorn - Nintendo WiiC'est le gameplay qui plombe totalement la note du jeu. Il dispose d'une épée pour la main droite, et de différents objets pour la gauche : un bouclier, une torche, et une lance, sans oublier l'arc. On choisit entre les quatre derniers objets avec la croix de la Wiimote, un peu comme dans Zelda Twilight Princess. Sauf qu'ici l'action est réduit à sa plus simple expression : courir et tapay !

Il faudra parfois résoudre des énigmes simples, et même chercher des objets cachés, comme par exemple des dossiers sur Aragorn, à travers les maps. C'est d'ailleurs le seul semblant d'intérêt que l'aventure nous offre : les niveaux sont grands et fouillés. Mention spéciale aux plaines du Rohan, prodigieusement grandes, même si elles sont un peu vides. D'ailleurs les développeurs ont du gaspiller une tonne d'espace disque dans ces plaines, parce que tous les niveaux qui suivent se résument à des champs de batailles restreint ou de taille modeste.

Il y aurait pu y avoir plus d'exploration, cela aurait été grandement apprécié, mais d'un autre coté les développeurs se devaient de suivre le scénario des films, donc à ce niveau ils ont bien été obligé de faire avec les moyens du bord. Ils n'ont en revanche aucune excuse concernant la jouabilité du personnage. Notre héros ne sait pas faire grand chose à part frapper à l'épée en secouant la Wiimote et se servir du bouclier, de la torche ou de la lance avec le nunchuk. L'arc quand à lui n'est juste pas maniable du tout, et on ne peut même pas s'en servir à cheval. On a beau être mort de faim en attendant Zelda Skyward Sword, il y a quand même un minimum à respecter.

Yah le 4/11/2010

Evaluation du jeu

Graphismes10/20

Graphiquement les décors sont vide, et le faible nombre de personnage sur de si grandes maps rend certaines scènes complétement ridicules.

Son13/20

La musique est celle du film, dommage qu'elle soit mal employée. Quand on se bat et que la musique de fond fait limite berceuse, l'ambiance s'écroule comme un château de carte.

Durée de vie7/20

J'ai plié l'aventure en 7 heures, et pourtant j'ai bien exploré les différents lieux. Le plus drôle c'est qu'à la fin on sent que les développeurs en ont peut-être plus marre que le joueur tant le tout est de plus en plus bâclé.

Jouabilité9/20

Quelques bonnes idées niveau gameplay, malheureusement on sent le bête copié-collé de Zelda, sauf que Link sait faire 100 fois plus de choses que courir et taper.

Scénario6/20

L'histoire n'est pas si mal, mais en fait on se fiche pas mal de voir Sam Gamegie raconter des histoires à ses enfants.

Verdict

+ Le prochain Zelda
sort en 2011...
+ Des décors très grands

- Censuré à outrance
- Injouable
- Inintéressant

Passable

9/20

Indice Qualité Next NintendoPour le plaisir de ses membres et visiteurs, les articles de Next Nintendo sont soumis à une norme de qualité. Cette norme contient divers points clefs essentiels pour garantir un contenu de qualité, et qui permettront d'établir une relation de confiance entre nous.
En savoir plus

Le Seigneur des Anneaux : La...

Niveau d'attenteInteretInteretVoterCommenter le testPlus d'infos

En images

Le Seigneur des Anneaux : La Quête d'Aragorn - Nintendo WiiLe Seigneur des Anneaux : La Quête d'Aragorn - Nintendo WiiLe Seigneur des Anneaux : La Quête d'Aragorn - Nintendo WiiLe Seigneur des Anneaux : La Quête d'Aragorn - Nintendo WiiLe Seigneur des Anneaux : La Quête d'Aragorn - Nintendo WiiLe Seigneur des Anneaux : La Quête d'Aragorn - Nintendo Wii