Test de Metroid : Other M sur Nintendo Wii

La Wii est sacrément veinarde. Elle dispose de presque tous les titres de la série Metroid, hormis les épisodes Gameboy et Gameboy Advance. Après Corruption, qui clôturait en beauté la trilogie Metroid Prime, c'est au tour de Metroid Other M de faire son apparition. Dans un registre totalement différent, mais pas dégueu pour autant...

Samus vs Metroid

Metroid : Other M - Nintendo WiiCela fait depuis 1986 que le premier épisode de Metroid est sorti. Et celui-ci compte bien tout remettre en place et en ordre. Dans la chronologie, le jeu se situe entre Super Metroid et Metroid Fusion, alors que la chasseuse de primes Samus Aran vient de faire exploser la planète Zebes.

Pour faire court et concis, il y a deux grandes forces qui s'affrontent dans l'univers de cette saga : les Chozos, peuple d'homme-oiseau pacifiques et à la technologie développée, et les pirates de l'espace, un peuple extrêmement violent. Les Chozos ont malheureusement tous disparus sans raison apparente, laissant les pirates de l'espace faire à leur guise. C'est ainsi qu'un beau jour ils débarquent dans la colonie humaine de K-2L et tuent tout le monde, exceptée une petite fille du nom de Samus Aran. Sortis de nulle part, deux guerriers Chozo rescapés récupèrent la petite, alors âgée de 3 ans, et l'entraine sur leur planète (Zebes), pour qu'elle y devienne une véritable guerrière Chozo. C'est à ce moment que la gamine, devenue jeune fille, obtient le costume de puissance. L'armure la plus puissante de la galaxie. Elle devient alors chasseuse de prime pour le compte de la fédération galactique.

Samus quitte donc la planète Zebes, mais elle finit par y retourner un beau jour, car cette dernière vient d'être colonisée par les pirates de l'espace. Ils ne sont pas venu les mains vides d'ailleurs, car ils emmènent avec eux les métroïdes, une forme de vie parasite ultra-resistante, qui finit par les parasiter eux-même et par créer un sacré boxon au passage. Samus vient une première tout nettoyer (Metroid I sur NES), puis elle file sur la planète morte SR388, le lieu d'origine des Metroïdes, pour la faire exploser (Metroid II sur GB). En s'enfuyant elle sauve un bébé de larve métroïde, qui la prend pour sa mère. Il sera récupéré par les scientifiques de la fédération intergalactique, puis voler par les pirates de l'espace et emmené sur Zebes (Super Metroid sur Super NES). C'est dans cette épisode que Samus finira par détruire Zebes, et c'est aussi l'introduction de Metroid Other M, puisque ce dernier commence précisément au moment où la chasseuse de prime revient à la base.

Exit les épisodes de la trilogie Metroid Prime, censés se passer entre Metroid I et II, ils ne sont même pas mentionnés dans celui-là, sûrement pour ne pas complexifier un scénario déjà assez dense. Cet épisode est le premier de la série à réellement faire le point sur le passé de Samus, mais aussi et surtout à la faire parler. Son caractère taciturne est cependant respecté. Elle ne s'exprime que très peu ouvertement, et se contente de raconter son histoire en tant que narratrice, donnant au final plus de vie à la série. Cela dit il ne faudra pas s'étonner de voir des cinématiques à rallonge, qui sont bien présentes du début à la fin du jeu avec une certaine régularité. Ces dernières sont vraiment très longues (surtout pour la série) mais bien souvent ancrées dans des phases de gameplay. Par exemple vous avancez dans un couloir et soudain une cinématique s'enclenche où l'on voit Samus courir en vision FPS. La mise en scène est digne non pas d'un film mais mieux encore : d'un jeu vidéo. Les cinématiques mettent parfois même les réflexes des joueurs à l'épreuve avec beaucoup de finesse.

Ninja de l'espace

Metroid : Other M - Nintendo WiiMetroid Other M est le premier épisode de la série à être développé en collaboration avec la Team Ninja, auteur de Ninja Gaiden. Cela se ressent plus ou moins à travers le gameplay, même si le fan de la série retombe bien vite sur ses pattes. Le jeu revient aux origines de la série en proposant un gameplay à la troisième personne, mais pas en vrai 2D. Le personnage peu en effet courir de droite à gauche, mais aussi en avant ou en arrière, et le tout se joue avec une simple Wiimote tournée à l'horizontale. Les mouvements se veulent à la fois simple et intuitifs et, aux dires des créateurs du jeu, Other M qu'un jeu de NES utilisant les meilleures technologies du moment.

Pour en arriver à un tel résultat, il a fallut pouvoir faire tenir tous les mouvements de Samus entre les boutons 1, 2, A, et la croix de directions. Cela donne lieu à énormément d'actions automatisées. Par exemple il n'y a pas de boutons de d'esquive, mais on peut esquiver quand même en appuyant rapidement dans une direction au moment où un ennemis est sur le point de nous toucher. Exemple encore plus flagrant avec le tir, attribué au bouton 1. Lorsque l'on tir, le monstre le plus proche est automatiquement visé, il n'y a pas vraiment besoin de bien s'orienter pour tirer dessus. Heureusement que ce système existe d'ailleurs, car dans un monde en 3D cela aurait été un calvaire que de viser manuellement. Encore un petit exemple, si vous avancer dans un couloir et que celui-ci se met à tourner, Samus tournera d'elle-même alors que vous continuerez d'appuyer sur la touche "avant".

En plus du mode classique, le joueur peut à tout moment pointer l'écran et viser en ayant un point de vue à la première personne. Même si cela ressemble un peu à Metroid Prime, les sensations sont tout de même différentes. Tout ce que l'on peut faire, c'est viser avec la Wiimote, bouton B enfoncer pour pouvoir tourner la tête à 360° et tirer avec A. En d'autres termes il n'existe pas de bouton "missile". Pour lancer un missile, il suffit juste de viser correctement un ennemis ou un objet qui nécessiterait l'usage d'une telle arme ce qui réduit d'autant plus la liberté d'action du joueur, et donne l'impression d'être assisté de toute part. Comme si la combinaison était dotée de sa propre conscience.

Cette impression d'être assisté se renforce encore plus avec le système de vie. Lorsque vos points de vie atteignent 0, Samus ne meurt pas, mais elle semble en très grande difficulté (son compteur de vie clignote même entre 0 et 1 de manière plutôt flippante). A ce moment le joueur peut orienter sa Wiimote vers le haut et recharger sa vie grâce au bouton A. Vous pouvez aussi et à tout moment recharger votre réserve de missile de cette façon.

Assisté certes, mais pas facile

Metroid : Other M - Nintendo WiiMême si les réserves de missiles et de vie sont infinies, le jeu conserve une certaine difficulté. Vous ne retrouvez par exemple qu'une partie de votre vie lorsque vous la régénérez, et encore faut-il rester sur place (et sans défense) pendant des secondes qui vous paraitront interminables. Si vous perdez, vous reprenez non pas au dernier point de sauvegarde néanmoins, mais à la dernière salle visitée. Cela facilite les choses bien entendu, mais n'allez pas croire que l'on s'en sort aussi facilement. La vie descend bien vite, et la mort n'est jamais loin lorsque se profile à l'horizon un boss un peu belliqueux.

En dehors des combats, le level-design reste plutôt lisible, mais certains endroits requiert tout de même une certaine maitrise. Malheureusement l'aventure paraîtra très linéaire pour ceux qui ont déjà joué aux autres épisodes (mis à par Metroid Fusion). On ne se perd plus pendant des heures comme avant. En résumé le jeu n'est pas spécialement facile, mais pas non plus exceptionnellement dur. Ce détail pourrait fortement déplaire aux fans de la série.

Quand Metroid rencontre Metal Gear

Metroid : Other M - Nintendo WiiA bien des égards, toute la série Metroid est considérée comme étant une sorte de survival-horror, il n'est dont pas étonnant de voir que Other M ressemble un peu à Resident Evil. Samus arrive dans une station spéciale dévastée, se retrouve intégrée dans une équipe de militaire, qui se font tous tués un par un par les monstres qui infestent les lieux... tout cela n'est pas sans rappeler certains souvenirs il est vrai. Mais cet épisode introduit une dimension scénaristique sans précédent dans la série, de par ses cinématiques. On se croirait presque dans Metal Gear Solid, sauf qu'ici le personnage central est tout le contraire de Snake : une femme sérieuse, émotive, et très peu bavarde. Il y a quand même certains passages qui font penser à la saga de Kojima, de part cette volonté (plutôt dans le jeu vidéo) de raconter en détail les évènements, au lieu de se borner à des raccourcis facile pour ne pas lasser le gamer en manque d'action. Metroid Other M ressemble dans sa narration à un film interactif, tout comme pourrait l'être un épisode de MGS.

Il y a juste un point très gênant à ce niveau. A certains moments vous verrez la caméra se rapprocher de Samus de très près, derrière son épaule, et vous devrez explorer la zone en marchant. Le fait de nous forcer à marcher, sans pouvoir sauter, ni tirer sur les ennemis, est quelque chose d'assez déplaisant. Pire encore, à certains moments la visée revient au mode FPS lors d'une scène, et vous devez inspecter la zone en trouvant ce que les scénaristes veulent que vous trouviez, auquel cas le jeu n'avancera pas plus loin. C'est un peu comme ces gens qui se croient intéressant en essayant de vous faire deviner ce qu'ils pensent. "Aller, devine ce que j'lui ai répondu ! Devine ! Devine !" et qui n'en démordent pas tant que vous n'avez pas trouver : c'est clairement énervant, limite frustrant.

Heureusement ces passages sont bien vite oubliés, le jeu n'est pas seulement une succession de cinématiques. On retrouve les phases d'explorations que l'on aime tant. La bande-son joue bien son rôle en distillant une ambiance oppressante. Lorsque vous terminerez le jeu, vous aurez même la possibilité de revenir dans la base afin de trouver tous les objets cachés (et ils sont nombreux croyez moi) et tuer le boss caché dans une zone inédite, pour ainsi voir la véritable fin. Avec une petite surprise au bout...

Yah le 4/9/2010

Evaluation du jeu

Graphismes19/20

Que ce soit pour les graphismes in-game ou pendant certaines cinématiques, le jeu est clairement l'un des plus beau qui soit. Les tirs et les explosions donnent des frissons tant ils sont bien reproduits.

Son19/20

L'ost de la série est bien retranscrite, et nous plonge dans le monde oppressante de Samus et de ses nombreux ennemis, tout en ajoutant une pointe d'émotion. Les bruitages eux aussi participe de cette ambiance et nous pousse à jouer sans relâche.

Durée de vie17/20

Le jeu se termine en moins de 10 heures, ce qui est honorable pour un Metroid de ce genre. Il y a en plus une fin cachée, et un mode difficile. L'aspect un peu trop linéaire pourrait cependant déplaire à certains. De plus le mode hard n'offre pas de récompense particulière.

Jouabilité16/20

Le point le plus litigieux : le gameplay. Pour sûr, c'est le plus grand changement apporté par rapport à la série. Le manque de bouton pour le missile (entre autres) risque d'ennuyer pas mal de joueurs. Il vaut mieux ne pas être réfractaire au changement. Cependant la Team Ninja a bien réussi son job, pour un premier coup d'essai.

Scénario18/20

L'histoire nous fait un résumé des trois épisodes précédents tout en annonçant le prochain dans la chronologie, Metroid Fusion. La narration est bien tenue du début à la fin, comme un film, ou plutôt un roman interactif.

Verdict

+ Un Metroid à l'ancienne
+ Un gameplay plus
moderne
+ Samus Aran dans
toute sa splendeur

- Très linéaire
- Les cinématiques
peuvent lasser
- Ne ressemble pas
à Prime

Excellent

18/20

Indice Qualité Next NintendoPour le plaisir de ses membres et visiteurs, les articles de Next Nintendo sont soumis à une norme de qualité. Cette norme contient divers points clefs essentiels pour garantir un contenu de qualité, et qui permettront d'établir une relation de confiance entre nous.
En savoir plus

En images

Metroid : Other M - Nintendo WiiMetroid : Other M - Nintendo WiiMetroid : Other M - Nintendo WiiMetroid : Other M - Nintendo WiiMetroid : Other M - Nintendo WiiMetroid : Other M - Nintendo WiiMetroid : Other M - Nintendo WiiMetroid : Other M - Nintendo WiiMetroid : Other M - Nintendo WiiMetroid : Other M - Nintendo Wii