Test de Sakura Wars : So Long, My Love sur Nintendo Wii

Mesdames et Messieurs (enfin surtout les Messieurs) : Évènement ! Non vous n'avez pas rêver quand vous avez cliquer sur le lien de ce test, il s'agit bien là d'un test PAL d'un Sakura Wars. Pourquoi tant d'enthousiasme ? Allons ! Personne ne me fera croire qu'il ou elle n'a jamais entendu parler de Sakura Taisen !
Bref Rappel : Sakura Taisen (alias Sakura Wars) est une série de tactical RPG mêlant baston et drague avec des minettes. Créée par Sega, cette série a longtemps cartonné au Japon, notamment sur Saturn et Dreamcast, mais son thème étant typiquement japonais (drague virtuelle sur fond de Wargame), il n'a jamais passé les frontières. Mais tout cela est révolu !
Nous accueillons donc ici en France, Sakura Wars : So Long My Love, plus connu au Japon sous le nom de Sakura Taisen 5. Un peu tard certes, mais comme on dit, vaux mieux tard que jamais.

"La Guerre a changé..."

Sakura Wars : So Long, My Love - Nintendo WiiNous sommes dans les années 1920's et vous incarnez Shinjiro Taiga (Shin pour les intimes). Ce brave lieutenant japonais à l'esprit chevaleresque se trouve être le neveu du héros des précédents épisodes. Contrairement à son oncle qui a déjà brillé plusieurs fois par le passé (à Paris notamment eheh), Shin est tout nouveau dans le monde de la lutte contre les force du mal à grand coup de mécha futuriste et il est aujourd'hui envoyé pour sa première mission à New York, soit la plus importante ville des Etats Unis d'Amerique, où il devra occupé un poste haut-placé. Le pauvre Shin, bien que surpris par cette nouvelle, se résout à obéir aux ordres de son oncle, comprenant qu'il s'agit là d'un moyen pour lui d'apprendre le métier sur le tas.
Arrivée à New York City, les péripéties s'enchainent déjà à un rythme endiablé. Il croise par exemple une mystérieuse guerrière masquée armée d'un katana et combattant le crime à dos de cheval. "Ils sont fous ces américains".
Passons. Shin arrive finalement au Littlelip Theatre, une gigantesque salle de spectacle faisant office de base secrète pour l'équipe de super-héros défenseurs de la justice que vous venez d'intégrer : La "New York Combat Revue : Star Division". L'accueil y est chaleureux, même si certains éléments de l'équipe on encore un mal fou à supporter l'idée que vous soyez leur supérieur (il faut dire aussi que Shin n'a rien d'imposant). Se qui ne s'annonçait que comme un mauvais pressentiment va vite tourner au cauchemar : ici, personne ne veut de vous et tous étaient persuadés de recevoir l'aide de votre oncle expérimenté, et non de son gringalet de neveu. Vous voila alors propulsé en bas de l'échelle hiérarchique de l'équipe.

Au Menu

Sakura Wars : So Long, My Love - Nintendo WiiIl va donc falloir faire vos preuves si vous voulez gravir les échelons et pour cela, le meilleur moyen est de conquérir la confiance de vos coéquipières, leur amitié et pourquoi pas...leur amour ? Il faut dire que les jeux vidéos font bien les choses : il se trouve que vous êtes l'unique représentant de la gent masculine dans votre nouvelle équipe (tout comme c'était le cas pour votre oncle à l'époque de ses débuts). Voila d'ailleurs la NY Combat Revue Star Division au grand complet :
-Gemini Sunrine : optimiste, elle est en quelque sorte l'héroïne de cette épisode et accessoirement, la plus facile à conquérir. Il faut dire que la donzelle ADORE les films de samurai. Le simple fait que vous soyez japonais est un immense plus pour elle.
-Cheiron Archer : une femme froide et intelligente qui cumule les métiers d'avocate, d'actrice et de super-combattante (que voulez vous, on est dans un manga hein...). Difficile d'atteindre le cœur de cette femme, à supposer qu'elle en ai un.
-Subaru Kujou : jeune fille elle aussi japonaise au physique androgyne. En plus de danser au LittleLip, elle étudie également toutes les musiques du monde. C'est une surdouée difficile à cerner.
-Rosarita Aries : La petite lolita du groupe est aussi la plus surexcitée. Armée d'une paire de colts, c'est une enfant que l'on pourrait presque qualifiée de "sauvage". A vous d'anticiper ses réactions.
-Diana Caprice : Mystérieuse femme invalide qui aime se promener à Central Park. Elle est d'un naturel doux et compréhensif et saura toujours trouver le mot pour vous redonner courage. Elle occupe la fonction de médecin.
Et le tout est supervisé par l'élégante Ratchet Altair et votre grand boss, Sunnyside, un homme aux manières aussi drôles que déplacés. Bien que l'éventail de demoiselle soit légérement plus réduit que se que Sega à l'habitude d'offrir a ses joueurs, le casting de ce Sakura Taisen 5 reste tout de même très bien travaillé et se joue des stéréotypes japonais/américains avec beaucoup d'humour. Le reste est une affaire de gout personnel.

Comme un bon Anime Japonais

Sakura Wars : So Long, My Love - Nintendo WiiEn suivant un découpage par épisode assez amusant (avec voix off présentant le prochain chapitre et tout et tout !) vous serez donc confronté à plusieurs scenarii aux enjeux souvent "mangatesques", c'est à dire pas réalistes pour un sous, lors desquelles il vous faudra prouver que "vous en avez". Très souvent, ces petites histoires vous permettent d'améliorer vos relations avec un élément de votre équipe en particulier, en sondant un peu leur cœur et leur passé.
Mais voila, le jeu est constitué à 90% de dialogues (non-traduit qui plus est, mais j'y reviendrait) et de recherches dans les quartiers de NY, alors comment avoir un réel impact sur se qui vous entoure ? La plupart du temps, vous pourrez faire part de vos sentiments par des choix de réponses chronométrés comme dans les jeux pornographiques japonais (plus d'infos dans le dossier correspondant, bientôt en ligne) ou bien en choisissant vous même le volume que vous voulez donner à votre voix, ou l'intensité de votre action en déplaçant avec votre joystick une certaine jauge. Parfois cela peut aller jusqu'à une séance de QTE reposant sur la bonne utilisation de vos pouces (sur Wii, l'absence d'un second joystick vous oblige parfois à vous esquinter le pouce sur la croix directionnelle de la Wiimote...oui le jeu était prevu pour PS2 à la base...). Si la finalité de chaque chapitre ne sera pas alterner par vos choix, il en va tout autre pour son déroulement et certaines séquences, pourtant intéressantes vis à vis du scenario, risque d'être amputées de tout intérêt si vous "répondez mal" ou loupez une QTE. Seulement très peu d'actions sont véritablement obligatoires et c'est à vous que reviens la décision de farfouiller, ou non, dans les rues de New York.
Vos choix et vos performances affecteront surtout sensiblement l'humeur de votre entourage et donc, leur efficacité en combat. Ne négligez donc jamais ces phases de jeu !

Steampunk, Fulguro-Poing et Culotte en dentelle

Sakura Wars : So Long, My Love - Nintendo WiiLorsque vous jouerez pour la première fois à Sakura Wars, vous ne saisirez pas tout de suite en quoi ce jeu est un OVNI. Ce n'est que deux heures plus tard, quand vous vous rendrez compte qu'il n'y a toujours pas eu le MOINDRE combat que vous aller commencer à sérieusement vous poser des questions. Mais si ! Il y a des scènes de fight dans Sakura Taisen. Chacune d'entre elle à pour but de clore le chapitre en cour, se qui explique pourquoi votre première bataille tutoriel n'aura lieu qu'une grosse heure et demi après le début du jeu. Globalement, deux heures de dialogues donneront lieu à une petite heure de baston à bord de méchas colorés, cela dépend de votre façon de jouer et de vos priorités.

C'est du Tactical RPG tour par tour. Contrairement à un Fire Emblem, pas de case en vue ! Comme on peut le voir dans pas mal de T-RPG de nos jours, Sakura Wars profite à outrance de la technologie 3D et propose un système plus souple et plus "bourrin" que ses concurrents sérieux.

Tout est régis par une jauge de Stamina, d'Endurance...par des points d'Action si vous voulez. Vous déplacer coute des "segments" de cette jauge. Lancer un combo simple coute autant de segments que d'attaques lancées et enfin, vous guérir ou utiliser votre "Special Move" ne coute qu'un point d'action mais puise également dans votre jauge de Spirit (Esprit), et impossible d'abuser de ces deux dernières options : c'est une fois par tour et c'est tout !

Ensuite, vous pouvez également décider d'adopter une position défensive (toujours moyennant un peu de Stamina...) ou bien de vous recharger un peu en Spirit en vue d'action à venir. Enfin, il est possible d'exécuter des "Attaque Combinées" à condition bien sur qu'un ennemi se trouve entre l'unité que vous dirigez actuellement, et une autre unité alliée. Que se soit pour les Super Attaques, les combos "simples" ou les Attaques Combinée (à deux, voir plus), le jeu propose des mises en scènes travaillées et dynamiques qui nous font parfois oublier que nous somme devant un Tactical RPG tant on à l'impression de simplement marteler les boutons d'attaque et de super coup sans réfléchir.

Pourtant la difficulté augmente assez rapidement et un système de "Stratagèmes" fait son apparition dés le second combat, permettant à Shin de modifier les couts d'action de l'équipe. Rentrer en mode défensif interdit l'utilisation de "Special Move" mais réduit le cout de la "Defense" à un point au lieu de deux. A l'inverse, la position offensive vous interdit d'avoir recours à la régénération mais facilite votre regain en Spirit et la puissance de vos frappes.

Et pas de niveaux ni d'expérience à l'horizon ! Les caractéristiques de vos unités dépendent entièrement de leur "Condition" morale. Cela vous oblige à ne pas passer outre les dialogues mais renforce aussi le côté manga de la chose. Vous voyez tous ces dessins animés japonais où le héros, quand il est en colère, devient mille fois plus puissant simplement "parce qu'il est motivé à bloc" ? Et bien ici c'est pareil. Si une unité est "Très Motivée" (généralement pour les besoins du chapitre), celle ci se verra accorder de multiples bonus en Atk, Def et Vit mais aussi et surtout un nombre de point d'action décuplé, transformant le perso en une véritable machine de guerre aussi efficace que deux unités reunis. Jouissif, et comme ça à vous d'adapter vos stratégies à ces baisses/hausses de puissance (n'allez pas envoyer une unité "Demoralisée" se battre seule contre une horde d'ennemis !).

Pour finir, et comme dans tout Sentai qui se respecte, l'anéantissement d'une troupe ennemi vous mènera directement à un duel face au boss du niveau, duel lors duquel votre Mecha "STAR" passera en mode vaisseaux. Aucun changement côté gameplay, mais au moins on a pas le temps de s'ennuyer.

(Note : L'image accompagnant ce paragraphe est tirée de la version PS2 du jeu, mais le système et les graphismes n'ont globalement pas bougé d'un iota.)

Elitisme Douteux "à la Sega"

Sakura Wars : So Long, My Love - Nintendo WiiIl n'y a pas encore si longtemps, Next Nintendo vous proposez le test d'un autre jeu Sega : Infinite Space, sur NDS. Ceux qui ont lu l'article se rappelleront à quel point le jeu avait été descendu pour une simple et unique raison : il n'a pas été traduit.
Faute de moyens, Sega réitère l'expérience avec Sakura Wars qui non, n'aura pas le droit à une traduction française. Le jeu est BIEN, soyez en sûr. Malheureusement, il n'est accessible qu'a un petit cercle de joueurs. Pour profiter pleinement de Sakura Taisen, vous devez répondre à la majorité des critères suivants :
-avoir de l'aisance avec la langue de Shakespears (les scènes en anime sont rares mais non sous titré !!)
-être un homme hétéro-sexuel ou une femme aux penchants non catholiques (je ne vous fait pas de dessin)
-être un/e otaku, ou geek à la rigueur (sinon vous n'adhérerez ni à l'humour, ni à l'univers)
-être patient et aimer la lecture
Si, et uniquement si vous vous reconnaissez dans ces quelques phrases, alors n'hésitez plus, Sakura Wars So Long My Love est le titre dont vous avez toujours rêver enfin à porter de main. Il vous tiendra en haleine une bonne grosse vingtaine d'heures, vous le savourerez comme vous savourez une bonne série d'anime japonais et vous attacherez à chaque membre de la Star Division que vous considèrerait rapidement comme des personnages doués d'une grande profondeur d'esprit.
Dans le cas contraire, vous serez frustré par cet enchainement interminable de dialogues en anglais et resterez indéfiniment imperméable à l'univers du jeu que vous ne pourrez ni comprendre ni apprécier à sa juste valeur, et personne ne pourra vous en vouloir.

Dimitri le 15/4/2010

Evaluation du jeu

Graphismes15/20

Le jeu étant sorti initialement sur PS2, il y a de cela plusieurs années déjà, ne vous attendez pas à des graphismes "réaliste-plastiques" et éclatant. Pourtant, si la 3D reste très appréciable, ce sont les nombreux artworks agrémentant chaque dialogue (et même combats !) du jeu que vous retiendrez de par leur qualité, premièrement, mais aussi l'énergie qu'il procure,l'impression de vie qui s'en dégage.

Son16/20

Les musiques ne sont pas excessivement nombreuses, mais aucune de lasses et permettent tout de suite de savoir si la situation est détendue, humoristique, tragique...Le thème principale, que vous entendrez à chaque point de sauvegarde et dans l'intro, est vraiment très réussi (mais là encore il faut supporter la culture japonaise). Les doublages US des persos ne pourront que vous convaincre : vous ETES dans un anime interactif.

Durée de vie16/20

Il va falloir travailler dur pour arriver au bout de vos peine. Le jeu est bien équilibré : ni trop long, ni trop court. Si vous pouvez supporter la langue anglaise, une vingtaine d'heure devrait vous permettre de voir le fin mot de l'histoire.

Jouabilité13/20

Excepté pour certains rares QTE nécessitant la croix de la Wiimote, la jouabilité ne pose pas de problème. Il faut dire que les possibilités de gameplay ne brillent pas par leur variété et il va falloir se contenter de ce mixte "dialogue/T-RPG" reussi.

Scénario17/20

Comme évoqué dans le texte principale, on aime ou on aime pas. Si tentez que vous soyez fan de manga, vous ne pourrait qu'apprécier le découpage en épisode du jeu. C'est kitsh, c'est des mécha japonais qui se battent contre les vilains méchants, les persos sont souvent stéréotypés, mais qu'est ce que c'est bon. A prendre absolument au seconde degrés !

Verdict

+ Sakura Taisen en
France !
+ Les psychologies des
persos
+ Les combats scriptés
façon manga
+ La musique

- Intégralement en
Anglais !!
- Non-otaku s'abstenir
- Trop de dialogues pour
le joueur moyen

Très Bon

15/20

Indice Qualité Next NintendoPour le plaisir de ses membres et visiteurs, les articles de Next Nintendo sont soumis à une norme de qualité. Cette norme contient divers points clefs essentiels pour garantir un contenu de qualité, et qui permettront d'établir une relation de confiance entre nous.
En savoir plus

Sakura Wars : So Long, My Love

En images

Sakura Wars : So Long, My Love - Nintendo WiiSakura Wars : So Long, My Love - Nintendo WiiSakura Wars : So Long, My Love - Nintendo WiiSakura Wars : So Long, My Love - Nintendo WiiSakura Wars : So Long, My Love - Nintendo WiiSakura Wars : So Long, My Love - Nintendo WiiSakura Wars : So Long, My Love - Nintendo WiiSakura Wars : So Long, My Love - Nintendo WiiSakura Wars : So Long, My Love - Nintendo WiiSakura Wars : So Long, My Love - Nintendo Wii