Cet automne 2009 aura été le début d'une longue série de grosses sorties. Après un Dead Space bien accueilli par la critique, un sublime Muramasa et un New Super Mario Bros Wii transcendant, c'est au tour de Sieur Capcom d'apporter sa pierre à l'édifice avec ni plus ni moins que le tout dernier épisode de la saga des Resident Evil (Biohazard en version japonaise) : The Darkside Chronicles. Rechargez vos Wiimotes, les zombies arrivent !

Resident Evil 2 Rebirth

Resident Evil : The Darkside Chronicles - Nintendo WiiSuite direct de l'épisode Umbrella Chronicles, The Darkside Chronicles reprend un principe similaire à savoir celui de vous faire revivre les événements majeurs de chaque épisodes de la série sous la forme d'un rail-shooter. Le premier opus vous permettait de revisiter le train de Resident Evil 0, le Manoir Spencer de Resident Evil 1 et de suivre la quête de Jill Valentine dans les sombres ruelles de Racoon City (RE3). Mieux encore, il proposait son lot de niveaux cachés dont un scénario inédit en Russie impliquant Chris et Jill et je ne parle même pas des missions d'Ada et de Wesker. Il y avait là de quoi ravir des fans, c'est certains. Pourtant, les épisodes mettant en scène Leon S. Kennedy et Claire Redfield, à savoir Resident Evil 2, Code Veronica et Resident Evil 4, étaient restés aux abonnés absents. The Darkside Chronicles rectifie le tir et y ajoute même une petite surprise...

L'Opération Javier

Resident Evil : The Darkside Chronicles - Nintendo WiiPlutôt que de suivre les aventures de Léon en Espagne lors de son combat contre les Ganados, TDC se permet un léger retour dans le passé. L'histoire commence donc en 2002 (autrement dit après Resident Evil 2 et Code Veronica mais avant Resident Evil 4), Léon, agent officiant directement pour le gouvernement, est envoyé avec un soldat d'élite, Jack Krauser, enquêter sur un marchand de drogue particulièrement dangereux dont la base se situerai quelque part en Amérique du Sud : un certain Javier.
Contrairement à Umbrella Chronicles, vous n'accédez pas directement à un choix d'épisode à suivre. Le jeu vous embarque d'emblée dans ce périple original qui joue ici le rôle de trame principale. Les scénarios de Resident Evil 2 et Code Veronica seront en fait inclus à l'intérieur de cette histoire centrale en tant que Flashbacks. Ils sont bien évidement jouables et mieux encore, retranscrivent très fidèlement les évènements en question dans leur intégralité tout au long de sept à huit chapitres chacun (un chapitre durant en moyenne 15 minutes). Rassurez vous, le menu principal vous permet de rejouer le niveau de votre choix quand bon vous semblera via une interface des plus soignées.

Leon : "Shoot them in the Head"

Resident Evil : The Darkside Chronicles - Nintendo WiiParlons peu parlons bien. Dans son concept, The Darkside Chronicles n'apporte que peu de nouveautés à ainé. L'action se situe toujours à la première personne, jouable en solo ou à deux, vous n'êtes pas libre de vos mouvements et devez suivre un rail invisible, vos pérégrinations sont accompagnées de dialogues et de cutscènes retranscrivant l'ambiance et le scenario de la série et le tout sera ponctué de très fréquentes séances de gunfight que vous mènerez à bien en prenant soin de choisir l'arme adéquate, placer votre joli viseur sur le front de vos ennemis avant de presser la gâchette B de votre Wiimote (non sans un petit rire sadique de satisfaction précédant l'éclatement sanglant de la boite crânienne de votre cible). Mais ça ce sont les grandes lignes. Bien que les différences avec l'opus précédent ne soit pas légions, elles ont le mérite d'exister.
Le système d'équipement par exemple vous permet de transporter en début de mission trois flingues en plus de votre arme de poing classique (les grenades comptant cette fois ci comme une "arme" à part entière et non plus comme une sorte de bonus) ainsi que des herbes de soins (qui ne pouvait auparavant pas être conservées). Vous pouvez ("devez" devrais je dire) détruire un grand nombre d'éléments du décor ce qui, en plus de vous faire gagner des points, vous permettra de récupérer des munitions pour vos armes secondaires ainsi que de l'or, élément nécessaire à la customisation de vos joujous favoris.
Le plus grand défaut d'Umbrella Chronicles a été corrigé pour notre plus grand plaisir : à présent, les batailles sont beaucoup plus nerveuses, les zombies ont un panel de mouvement plus élaboré se qui les rend moins prévisibles et surtout, la gestion des impacts des balles a été complètement révisé. Oubliez les bruits de pétards mouillés de votre ancien pistolet, dans Darkside Chronicles, même cette arme de base possède suffisamment de puissance pour repousser efficacement la plupart des ennemis. Vous n'aurez plus l'impression de tirer dans des sacs de sables : les têtes explosent de manières différentes, les zombies peuvent être ralenti ou interrompu si vous visez leur jambes ou leur torses et les morts les plus violentes seront symbolisées par des bruitages et des animations à la hauteur de se qu'un habitué de jeu de shoot est en droit d'attendre.
Ce gameplay revu et corrigé est au service d'un soft autrement plus rythmé que son grand frère, que se soit pour les affrontements standards ou mieux, les duels faces aux très nombreux boss. William Birkin ne vous laissera pas de répits contrairement au Nemesis un peu mou d'Umbrella Chronicles et vous pouvez compter sur le Tyran 102 pour vous mettre des bâtons dans les roues.

Sous les projecteurs

Resident Evil : The Darkside Chronicles - Nintendo WiiSi il y a bien un point sur lequel il est difficile de critiquer Resident Evil The Darkside Chronicles c'est bien ses graphismes. Nettement supérieurs à ceux de la version précédentes, ils vous assurent une expérience audio-visuelle des plus jouissives et se rapprochent clairement de se que l'on pouvait voir dans les épisodes Rebirth et Zero. Mais les graphismes ne se suffisent pas à eux seuls et au delà du nombre de polygones affichés à l'écran, c'est surtout la mise en scène que nous retiendront. La platitude des dialogues de UC ne jouait pas en sa faveur et ils avaient parfois tendances à passer inaperçus (pas toujours heureusement). Mais TDC lui, nous offre là parmi les meilleurs répliquent de toute la saga. Les personnages n'en deviennent que plus attachant et l'ont prend plaisir à suivre ce Léon à l'humour noir, cette jalouse de Claire ou encore ce casse-cou de Steve. Une petite touche de répartie dans un monde de brute, ça n'a jamais fait de mal à personne.
Pour mettre en avant ces liens entre les protagonistes, ces derniers apparaissent parfois pendant les phases d'actions et lorsqu'ils rechargent. Exemple : vous incarnez Léon, et là Claire rentre dans votre champs de vision le temps d'aller déverrouiller une porte. Parfois il faudra carrément sauver votre partenaire, prit d'assaut par une des créatures. Ceux qui aiment se la jouer loups solitaires risquent de se retrouver très rapidement avec un écran sanglant de Game Over car, si les barres de vies des persos sont cette fois ci bien distinctes, la mort d'un seul d'entre eux signifie la fin de votre aventure. Entre RE0, RE4 (avec Ashley) et RE5, on peut officiellement dire que Capcom se plait à jouer avec sa série phare la carte de la coopération, pour notre plus grand bonheur.
Suite à cette brève digression, revenons en au vif du sujet : les cinématiques sont non seulement plus nombreuses qu'auparavant mais elles bénéficient de tout se que la machine de Nintendo a à nous offrir. Au delà de la simple séance ciné 3D, les fans de la saga redécouvriront le sourire aux lèvres leurs scènes préférées, à la fois très fidèles à l'original et pourtant, rentrant parfaitement dans ce cadre plus "bourrin" qu'est celui du Rail-Shooter.

L'Espace Mort contre la Maison du Mal

Resident Evil : The Darkside Chronicles - Nintendo WiiCe parallèle était inévitable, Dead Space et The Darkside Chronicles étant sortis avec trop peu de mois d'écarts et proposant un principe similaire dans ses grandes lignes. Dead Space avait de bons arguments, du moins des arguments de survival-horror. Or, les concepteurs semblent avoir oublié que c'étaient un Rail-shooter qu'ils développaient et cela se ressent cruellement dans son déroulement. Malgré les excellentes notes qu'avait reçu ce titre, il faut souligner une chose primordiale : le Replay Value est inexistant et le mode 2 joueurs complètement bâclé et sans lien avec l'histoire du jeu. A trop vouloir "faire peur", Dead Space s'est enfoncé dans son image de film interactif qui nuit considérablement au plaisir du joueur envieux de "s'éclater". On ne "joue" pas à Dead Space, on "regarde" Dead Space.
Même si il reste un grand jeu, ce titre se fait surpasser en tout point par Resident Evil The Darkside Chronicles aussitôt que l'on parle de "plaisir de jeu", de "fun". TDC, malgré un scénario mis en scène avec maestria et un background à faire pâlir toute la concurrence ou presque, se veut "arcade" dans son principe. Si vous comptez passer le réveillon autour de votre Wii avec vos potes, alors le choix n'est même pas à faire : vous DEVREZ opter pour Resident Evil plutôt que pour Dead Space tout simplement parce qu'a la manière des meilleurs jeux du genre, RE: DC vous proposera un cheminement simple, rapide et efficace, et représentera un véritable challenge alors que Dead Space se plaira à vous faire doucement languir (comptez à peu près 10 minutes de cinématiques barbantes avant de voir arriver le premier monstre) pour vous amener non pas au gunfight de votre vie, mais bien tout simplement au bout d'une histoire qui n'intéressera pas forcement vos invités de la soirée.
Les deux jeux ne sont donc pas foncièrement concurrents et tout dépend de vos attentes : l'expérience solitaire ou le canardage festif.

Dimitri le 5/12/2009

Evaluation du jeu

Graphismes17/20

C'est vraiment du très très joli que nous offre ici Capcom. Les décors sont vastes, partiellement destructibles et entièrement en 3D temps réel. Du côté des personnages, les protagonistes sont d'une grande beauté digne d'une next-gen et sont à leur avantage dans chaque cinématique. L'animation des monstres a gagné en qualité et les zombies n'ont jamais été aussi variés.

Son16/20

Le nombre de références musicales est assez impressionnant (les thème de boss à la fin de RE2 et de Code Vero !!!) ce qui n'est pas pour nous déplaire puisque se sont souvent les meilleurs pistes qui ont été conservées. Les bruitages sont également excellents que se soit pour les râles des zombies ou bien le "cliqueti" des armes que vous rechargez.

Durée de vie16/20

Pour un Rail-Shooter, Resident Evil The Darkside Chronicles étonne autant que son grand frère. Bien qu'il ne possède pas vraiment de scènarii "cachés" (quoi que...), les aventures de Léon et Claire suffiront à vous tenir en halène pendant 8-9 heures la première fois. On est loin des 40 minutes de durée de vie d'un House of the Dead.

Jouabilité17/20

Les phases de shoot ont le mérite d'en mettre plein la vue et sont peut être se qui se fait de mieux sur la console (séquences nocturnes, situations variées, mise en scène au poil...). Les combats contre les boss sont encore ponctués de QTE et surtout bien plus dynamique qu'auparavant. Gare aux maux de têtes cependant...

Scénario18/20

Le constat est similaire à celui d'Umbrella Chronicles : le background de la série est exploité avec efficacité et nous permet de revivre les événements de Resident Evil 2 et Code Veronica (probablement les épisodes aux scénarii les plus interessants) et se permet de nous en appendre plus sur les péripéties de ces chers Léon et Krauser sans oublier les nombreux documents à découvrir.

Verdict

+ Les graphismes et la mise
en scène
+ Les dialogues
+ La durée de vie
+ Parfait équilibre
combat / dialogue
+ Un vrai mode 2 joueurs

- La camera qui donne mal à
la tête
- Un jeu limité par son propre
concept
- Des allers-retours...

Excellent

17/20

Indice Qualité Next NintendoPour le plaisir de ses membres et visiteurs, les articles de Next Nintendo sont soumis à une norme de qualité. Cette norme contient divers points clefs essentiels pour garantir un contenu de qualité, et qui permettront d'établir une relation de confiance entre nous.
En savoir plus

Resident Evil : The Darkside...

Niveau d'attenteImpatienceImpatienceVoterCommenter le testPlus d'infos

En images

Resident Evil : The Darkside Chronicles - Nintendo WiiResident Evil : The Darkside Chronicles - Nintendo WiiResident Evil : The Darkside Chronicles - Nintendo WiiResident Evil : The Darkside Chronicles - Nintendo WiiResident Evil : The Darkside Chronicles - Nintendo WiiResident Evil : The Darkside Chronicles - Nintendo WiiResident Evil : The Darkside Chronicles - Nintendo WiiResident Evil : The Darkside Chronicles - Nintendo WiiResident Evil : The Darkside Chronicles - Nintendo WiiResident Evil : The Darkside Chronicles - Nintendo Wii