Test de Spectrobes Origines sur Nintendo Wii

On ne le dira jamais assez, Spectrobes est en quelque sorte l'ennemi officiel de Pokemon. Depuis sa première apparition sur DS en 2007, le titre de Disney n'a jamais cessé de se faire remarquer, non pas pour son gameplay, plutôt brouillon, mais plutôt pour toute la machine marketing autour. Voilà donc que 2 ans après la série fait son entrée sur Wii, là où aucun dresseur de Pokemon n'a jamais mis les pieds, hormis dans des spin-off sans saveur qui ne ressemble en rien à ce qui faisait le charme de la version rouge/bleu et de ses suites. Spectrobes est donc le premier jeu de monstres à collectionner réalisé sur Wii. Voilà une bien belle performance, mais tient-elle simplement du coup d'épée dans l'eau, où bien transforme-t-elle l'essai avec brio ?

Un air de déjà vu

Spectrobes Origines - Nintendo WiiCe troisième volet des aventures de Rallen et Jeena n'innove clairement pas sur le plan de son scénario. Nous retrouvons nos deux officiers de la Patrouille Cosmique de Nanairo en plein briefing de mission. La système planétaire de Nanairo est encore une fois en guerre contre les terrifiants Krawl, des créatures des ténèbres venues des fins fond de la galaxie pour détruire des planètes entière. Le seul moyen de se défendre efficacement contre ces sales bêtes étant de leur opposer leurs ennemis naturels : les créatures nommées Spectrobes. Rallen, le jeune aventurier intrépide, possède justement le prizmod, un objet lui permettant d'invoquer les Spectrobes (et oui, les Pokeballs c'est dépassé, maintenant on télécharge nos monstres sur disque dur portatifs c'est bien connu !). La seule différence à ce niveau tient dans le fait que, suite à un accident, les deux héros de l'aventure se retrouvent projetés dans un vortex, qui les emmènera loin de leur planète natale, Kollin. Evidemment, comme par hasard, le prizmod ne fonctionne pas dans ce système inconnu, ce qui obligera le héros à trouver un autre objet pour remplacer, et bien entendu il devra refaire toute sa collection de monstre. Ce serait trop facile s'il les gardait tous d'un épisode à un autre. Il trouve heureusement très vite son bonheur sur une petite planète en proie à une attaque de Krawls. Tel l'élu d'une prophétie, il se verra remettre le cosmolien, un objet ayant les mêmes propriétés que le prizmod, hormis un détail important, il le partage à présent avec sa coéquipière. C'est la grande nouveauté, et sûrement la force de Spectrobes : Origines, à présent Jeena sera plus que jamais présente dans les cinématiques, et vous aurez le plaisir de contrôler la belle aux cheveux roses tout au long de l'aventure si vous le désirez. Et cela même en combat ! Girl power attitude quoi.

Mais avec une nouvelle façon de jouer !

Spectrobes Origines - Nintendo WiiS'il est bien une constante dans la série Spectrobes, c'est bien le fait de changer constamment de système de combat, et cette fois encore les développeurs se sont attachés à rendre le jeu encore plus attrayant. Exit les tourbillons noirs et les maps de combat, à présent les affrontement se passent directement dans les décors du jeu, la transition entre phase d'exploration et de combat étant amené par un très joli jeu d'ombres. Oubliez aussi les combats mollassons des Spectrobes sur DS, ceux de l'épisode Wii tranche nettement par leur nervosité. Concrètement, lorsque les ennemis surgissent, vous invoquez une créature, et ensuite votre arme apparaît dans votre main en une gerbe de lumière. Il existe cinq types d'armes : épée, lance, poings, canon, et haches, ce qui vous laisse un choix assez conséquent. Il y a aussi le bouclier qui se rajoute à l'équipement, et qui vous permet de vous protéger en inclinant la wiimote contre vous. En combat vous contrôlez donc Rallen ou Jeena, tandis qu'un Spectrobes vous accompagne. Vous pouvez attaquer avec votre arme (en pressant le bouton A), et lancer le Spectrobes à l'assaut d'un simple geste vertical de la Wiimote (un geste horizontal le fait se replier). Vous pouvez également changer de Spectrobes à tout moment, en alternant tel un Sacha du Bourg-Palette, entre les six Spectrobes de votre équipe. En terme de gameplay cela enterre totalement les deux premiers épisodes. Ajouter à cela, vous aurez la possibilité de jouer à deux, un qui contrôle le héros et l'autre le Spectrobe. De quoi passer de bonnes soirées avec sa petite sœur. Le fait de composer son équipe de Spectrobes, puis de choisir parmi la trentaine d'armes disponible laquelle sera la mieux adaptée à la situation (car chacune dispose d'un élément et de combos différents) impressionne réellement, et donne aux joutes une vraie saveur épique. A ce propos, il existe à présent cinq types de Spectrobes (contre trois auparavant) : l'eau, le feu, la nature, la terre, et le ciel. Chacun de ses éléments à une faiblesse et une résistance, par exemple l'eau bat le feu et se fait battre par le ciel. Il était temps, nous tenons enfin un bon système de combat. Il en découle un jeu un peu trop facile pour qui sait bidouiller entre les armes et les monstres du jeu, mais pour le joueur (ou la joueuse) moyen les combats resteront un peu difficile sans de bonne séances d'XP.

En avant Komainu !

Spectrobes Origines - Nintendo WiiMais ne croyez pas pour autant que vous serez exempté de la « corvée » excavation ! Non non ! Mais là encore de gros changements apparaissent. Tout d'abord vos Spectrobes déterrent tout seul les minérocs (servant à faire élever les Spectrobes en incubateur) et les fossiles, et qui plus est gagnent des niveaux en faisant cela. Vous utilisez toujours des Spectrobes jeunes pour cette sale besogne, mais cette fois-ci vous pourrez en emmener trois à la fois, au lieu d'un seul, plus un quatrième un peu spécial, que vous découvrirez plus tard dans le jeu. Il vous sera même demander durant certaines énigmes de contrôler directement votre Spectrobes, ce qui est plutôt amusant et bien fait. De même, alors que dans les épisode DS les fossiles pouvaient être cachés n'importe où, dans celui-ci une petite boule de lumière jaillit du sol à l'endroit précis où se trouvent chacun d'entre eux. En contrepartie il se peut que vous déterriez par mégarde une armée de monstres assoiffés de sang, mais dans l'ensemble cela simplifie grandement la tache, sans pour autant réduire la durée de vie du soft. Car, après avoir sorti les fossiles de terre, vous n'obtenez qu'un cube, qu'il faut alors tailler grâce à des outils de pointe tels qu'un laser, un petit marteau, ou bien des minis bombes. La découpe se fait en 3D, vous pouvez ainsi faire tourner le cube dans tous les sens, et le scanner pour découper proprement le fossile sans le toucher. Cette nouvelle façon de procéder est tout simplement géniale, encore un coup de maître de la part des développeurs.

SOWWWAAA !!!

Spectrobes Origines - Nintendo WiiLes fans de RPGs auront peut-être reconnu dans ce titre la voix de Donald, appelant son ami Sora à la rescousse. Petite référence à la célèbre franchise que Square-Enix et Disney ont en commun, le très célèbre Kingdom Hearts. Pour les quelques ermites du fond, qui ne connaîtraient pas, Kingdom Hearts est un action-RPG mêlant l'univers de Final Fantasy et de Disney en un seul, c'est bon c'est retenu ? Il se trouve que Spectrobes : Origines reprend plus ou moins le même système de caméra et de combat. Certains éléments du jeu titilleront même fortement les fans de la série, comme par exemple le fait « d'invoquer » son arme dans une gerbe de lumière (comme la keyblade de Sora), ou même le lieu que représente l'incubateur, une plage plongée dans l'obscurité de la nuit que certains n'hésiteront pas à surnommer deep dive. Hasard ou référence cachée ? Personne ne le sait. Mais n'entrons pas plus longuement dans ces comparaisons là, car elles seraient néfaste pour Spectrobes. Il est clair en effet que le chef-d'œuvre de Testuya Nomura est en tout points supérieur à ce dernier. A vrai dire, Spectrobes : Origines pique de bonnes idées à Kingdoms Hearts sans l'égaler, mais il lorgne aussi du coté de Pokemon, tout en apportant une vraie touche de fraîcheur à l'ensemble. Un condensé d'idées rapportées, piqués, inventées, qui donne au jeu une vraie originalité.

Constat mitigé, mais plutôt favorable

Spectrobes Origines - Nintendo WiiIl est difficile d'avoir un avis tranché sur Spectrobes : Origines. Disons simplement qu'il peut être considéré comme le meilleur jeu de la série, et comme un jeu plaisant à jouer. Il faut toujours une bonne vingtaine d'heures pour le finir en ligne droite, sachant qu'il existe un cinquantaine d'armes, et trois fois plus de Spectrobes. Les décors alternent entre le bon et le moins bon, et c'est surtout le manque de véritable profondeur de champs qui se remarque, en effet le ciel se résume bien souvent en une sorte de papier peint collé à 50 mètres de vous. Le scénario reste moyen, mais les cinématiques sont omniprésentes, et les textes renforcent encore une fois l'intérêt du jeu par leur humour et leur finesse. Au final, n'ayant aucun véritable concurrent sur la console blanche de Nintendo, Spectrobes : Origines s'en tire avec les honneurs, même s'il est certains que si un « vrai » Pokemon ou un Kingdom Hearts débarquait, il battrait de l'aile rapidement.

Yah le 26/9/2009

Evaluation du jeu

Graphismes14/20

Les décors sont colorés, mais peu nombreux, et somme toute assez petits dans l'ensemble. On regrette aussi le rendu « papier peint » donné au ciel... Mais hormis ces détails, ils passent agréablement sur Wii.

Son12/20

Cela n'a jamais été le point fort de la série. Même s'il se dégage un vague thème principal de la bande son, elle reste anodine. En revanche les doublages français sont pour la plupart très réussis.

Durée de vie15/20

Encore une fois le jeu promet une vingtaine d'heures de jeu au minimum, et ce n'est pas le mode online qui arrange les choses car il se contente de proposer un classement des meilleurs joueurs. Le mode deux joueurs et la quête des armes compensent un peu ce manque.

Jouabilité14/20

Ho oui, enfin ! Un Spectrobes plaisant à jouer ! Les combats sont dynamiques, les phases d'exploration/excavation longues mais prenante, et les possibilité de gameplay de la Wiimote sont exploités intelligemment, bref, que du bonheur !

Scénario13/20

Le scénario se laisse suivre, heureusement l'arrivée de nouveaux personnage secondaires rehausse l'intérêt. De même, le fait de voir Jeena s'impliquer un peu plus dans l'histoire, cela fait plaisir à voir.

Verdict

+ Un Spectrobes comme
on les aime, mais en
mieux
+ De nombreuses
cinématiques avec des
voix françaises réussies
+ Un très bon système de
combat, simple mais efficace
+ Contrôler Jeena...

- Des décors trop petits et peu
nombreux
- Un scénario toujours aussi peu
développé, malgré la volonté de
mieux faire cette fois-ci
- Mode online quasi inexistant

Bon

14/20

Indice Qualité Next NintendoPour le plaisir de ses membres et visiteurs, les articles de Next Nintendo sont soumis à une norme de qualité. Cette norme contient divers points clefs essentiels pour garantir un contenu de qualité, et qui permettront d'établir une relation de confiance entre nous.
En savoir plus

Spectrobes Origines

En images

Spectrobes Origines - Nintendo WiiSpectrobes Origines - Nintendo WiiSpectrobes Origines - Nintendo WiiSpectrobes Origines - Nintendo WiiSpectrobes Origines - Nintendo WiiSpectrobes Origines - Nintendo WiiSpectrobes Origines - Nintendo WiiSpectrobes Origines - Nintendo WiiSpectrobes Origines - Nintendo WiiSpectrobes Origines - Nintendo Wii