Test de Secret of Mana sur Nintendo Wii

C'est bien connu, la Super Nintendo est la console possédant le plus de jeux cultes. Ils sont si nombreux que tous les évoquer dans cette petite introduction ne rimerai à rien alors concentrons nous directement sur Secret of Mana (alias Seiken Densetsu 2, au japon). Si aujourd'hui la série des "Mana" connait une déchéance rapide, SoM était à l'époque de sa sortie française LE jeu à acheter de toute urgence. Ce titre collector étant disponible pour la modique somme de 800 points Wii (8 euros), il ne vous sera plus nécessaire de farfouiller les sites d'enchères où cette perle rare atteint parfois les 200 euros.

Role Playing Game Chronicles

Secret of Mana - Nintendo WiiEn 1994, le genre RPG/aventure c'était la grande mode en orient, et depuis pas mal de temps déjà. Mais nous, européens, ne pouvions pas encore profiter d'un quelconque Draque, ou même Final Fantasy. Les seuls réels représentants chez nous étant le très apprécié Zelda et ses séquelles ou encore Mystic Quest (GB et SNES). Ces derniers jeux remportant un franc succès, Squaresoft (aujourd'hui SquareEnix) qui s'était jusque là bien gardé de nous faire profiter de sa série phare que l'on ne nomme plus, daigne néanmoins exporter un de ses jeux "annexes", le nouveau volet des Seiken Densetsu. La presse spécialisée et le bouche à oreille font bien leur travail : le succès est immédiat.

"La Légende de l'Epée Sacrée" comme qui disent

Secret of Mana - Nintendo WiiVous incarnez un héros auquel il faudra donner un nom. Jeune adolescent, lui et ses amis modérément doués d'intelligence décident d'aller jouer vers la cascade interdite bordant leur village et bien entendu, le héros tombe (ça ne vous rappelle rien ?). Miraculeusement, il survie à sa chute et en essayant de retrouver son chemin, tombe nez à nez avec une épée scellée, façon Excalibur. Suivant les instructions d'une voix fantomatique, il la déloge de sa prison naturelle. Cette action marque le début de la fin. Aussitôt rentré à son village, il est assailli par une créature insectoïde immonde qu'il devra combattre en usant de son arme fraichement acquise. Il apprend de la bouche de Jean (?) et du maire qu'en retirant l'Epée Mana de son socle, il vient de mettre le monde entier en danger et que ces apparitions de monstres ne cesseront qu'une fois le mal réparé. Banni de son village natal, il part à l'aventure.
Vous l'aurez compris, on ne joue pas la carte de l'originalité. Le scénario n'est ni celui d'un Chrono Trigger ni d'un Final Fantasy VI. Pourtant, la recette fonctionne et les choses se développent peu à peu, donnant au joueur toujours l'envie d'aller plus loin.

Magnifique ? Non...Fabuleux peut être? Non plus...alors euh....Incroyable ?

Secret of Mana - Nintendo WiiLes superlatifs me manquent tant la 2D de ce jeu est...parfaite. La véritable perfection sera atteinte avec sa suite, Seiken Densetsu 3 (jamais sorti dans nos contrées bien entendu...) mais pour l'heure, contentons nous de se que nous avons sous les yeux. On voit son/ses protagoniste(s) avec une vue de dessus rappelant tout de suite Zelda -A Link to the Past-. Ce procédé permet, en dépit du format 2D, d'offrir au joueur une véritable sensation de liberté puisqu'il ne sera pas limité dans le choix de la direction à prendre. Heureuse initiative compte tenu du nombre de lieux à visiter et de leur taille. Les décors sont colorés, les sprites des personnages suffisamment grands pour qu'ils soient reconnaissables au premier coup d'œil et l'animation est bien moins rigide que celle d'un RPG classique. Le plus étonnant reste l'apparition des nombreux bosses. Tous plus grand les uns que les autres, l'animation et le volume de leur sprite a encore de quoi sidérer le joueur moderne habitué à sa belle Wii. Un boss qui occupe la moitié de votre écran, dans SoM, c'est normal.

"Ring System"

Secret of Mana - Nintendo WiiAvant d'aller plus loin, il faut que vous preniez conscience dés maintenant de l'argument principal de ce jeu : le multijoueur. Oui oui, vous avez bien lu. Une fois que votre héros aura fait la rencontre d'une certaine jeune fille et d'un petit elfe aux cheveux roses, vous pourrez laisser à deux de vos amis le loisir d'incarner l'un des trois personnages principaux. C'est une première pour un Action-RPG et la réputation de ce Seiken tient pour beaucoup à cette fonctionnalité. Sinon, les combat se déroule en temps réel un peu à la manière d'un Zelda 3 (encore et toujours lui) à ceci prêt qu'ici vous subirez un temps d'attente entre chaque coup symbolisé par un pourcentage. Ce système vous oblige à rythmer vos assauts et évite ainsi les phases de bourrinages inutiles. Les dégâts que vous infligerez seront chiffrés (comme dans un RPG normal) ce qui sous entend que vos persos et vos adversaires posséderont tous des caractéristiques tels que la Force, la Dextérité etc que vous pourrez accroître avec un équipement adéquate (moyennant finances) et en montant de niveau...comme dans un RPG quoi. Vous pourrez gérer cela via un menu composé d'icônes claires et simples se disposant en anneau autour de votre protagoniste. C'est la clé de voute du système de jeu. Ce menu vous permettra de garder un œil sur l'IA de vos alliers, de vous équiper d'armures, de paramétrer vos options de jeu et surtout...de sélectionner Armes et Magies. Chacun des personnages peut s'équiper librement de l'une des huit armes disponibles (armes que vous aurez l'occasion de renforcer grâce à des forges) : l'épée, la hache, le fouet, le combat à mains nues, le boomerang, le javelot, la lance et enfin l'arc possèdent bien sur leur propre utilité en combat, mais aussi pour les phases d'exploration (l'épée coupe les hautes herbes, le fouet fait office de grappin etc). Plus un personnage se servira d'un même type d'arme plus son niveau de maitrise avec cette dernière augmentera, lui donnant alors accès à des attaques spéciales qui s'exécuteront en chargeant plus ou moins longtemps une jauge en maintenant la touche d'action. J'ai également évoqué les magies. Votre quête vous amènera à la rencontre de huit esprits magiques symbolisant chacun un élément défini (Ondine est l'eau, Athanor le feu, Sylphide le vent etc) et qui vous prêterons leur force. Le héros n'est pas capable d'user de ces sortilèges, en revanche ses deux compagnons auront accès à trois magies supplémentaire pour chaque esprit récupéré. La fille se verra vite dotée d'une belle panoplie de magies curatives et autre boosts tandis que l'elfe déchainera sur vos opposants tous les éléments de la nature. Liée au multijoueur, cette distinction de capacités entre les personnages permettra de donner à chaque joueur un "job" à la Final Fantasy : Chevalier, Sorcier ou Guérisseuse, cela dépendra du protagoniste que vous incarnerez. Pour ceux qui n'ont pas d'amis ni de famille (les pauvres...), rassurez vous, une simple pression sur "Select" vous permettra de switcher entre chaque héros selon votre bon vouloir. Enfin, en jouant un peu avec les touches L et R, vous aurez accès directement aux "Anneaux" de vos camarades contrôlés par l'IA et pourrait leur donner des ordres précis en toute circonstance.

Et le reste ?

Secret of Mana - Nintendo WiiDifficile d'évoquer les défauts d'un jeu comme Secret of Mana, la passion ayant la fâcheuse tendance d'aveugler le testeur nostalgique qui devra luter de toutes ses forces contre lui même pour pondre un test un tant soit peu "objectif" (terme qui aurait fait tiquer mon ex prof de philo). Si on devait trouver un point faible, peut être cracherions nous timidement sur le scénario un peu trop basique, mais ce dernier proposant son lot de séquences émotions qui mettent la boule à la gorge, comment voulez vous fusiller un jeu pareil ? Les persos contrôlés par l'IA ont bien tendance à se retrouver bloquer entre l'écran et le décor, c'est vrai, ça arrive. Le jeu ne propose pas non plus de système aussi poussé que celui des Espers ou des Matérias, mais c'est pour mieux s'adapter à son rôle de jeu multijoueur simple d'accès. Décidément, c'est dur de trouver la petite bête...

Dimitri le 18/9/2009

Evaluation du jeu

Graphismes18/20

Vous ne verrez pas beaucoup plus beau sur la console. Les rares titres pouvant lui arriver à la cheville se comptent sur les doigts d'une main. C'est rapide, c'est coloré, mode 7, effets de transparences, tout y est. les sprites sont immenses et bien animés. Une merveille.

Son18/20

Certains pourraient me trucider pour n'avoir mis QUE 18/20 tant chaque thème à marqué la génération SNES de joueurs. Si vous voulez pousser le vice : procurez vous l'OST.

Durée de vie16/20

Le jeu se finit en deux ou trois dizaines d'heures la première fois, mais l'aventure est si intense que l'on y revient avec plaisir à la première occasion.

Jouabilité17/20

Le Ring System fera des heureux et je ne parle même pas de votre petit frère ou petite sœur qui pourra enfin prendre part à vos côtés à vos plus grands combats. Un grand moment de jeu vidéo.

Scénario13/20

Pas incroyable, pas trop cliché non plus, il aura le mérite de vous pousser à aller jusqu'au bout de l'aventure sans trop vous gaver en séquences de parlottes inutiles.

Verdict

+ Le Multijoueur
+ L'une des plus belles
2D jamais créée
+ Les bosses, nombreux
et jouissif à éliminer
+ Le menu en "anneau"
+ Les musiques enchanteresses

- Le héros ne peut pas
utiliser la magie se qui
le rend moins intéressant
a jouer
- Faites moi plaisir : n'y
jouez pas seul

Excellent

18/20

Indice Qualité Next NintendoPour le plaisir de ses membres et visiteurs, les articles de Next Nintendo sont soumis à une norme de qualité. Cette norme contient divers points clefs essentiels pour garantir un contenu de qualité, et qui permettront d'établir une relation de confiance entre nous.
En savoir plus

Secret of Mana

En images

Secret of Mana - Nintendo WiiSecret of Mana - Nintendo WiiSecret of Mana - Nintendo WiiSecret of Mana - Nintendo WiiSecret of Mana - Nintendo WiiSecret of Mana - Nintendo WiiSecret of Mana - Nintendo WiiSecret of Mana - Nintendo WiiSecret of Mana - Nintendo WiiSecret of Mana - Nintendo Wii