Test de Cursed Mountain sur Nintendo Wii

On ne peut pas dire que les Survival Horror soient un genre surreprésenté sur Wii, autant qualitativement que quantitativement. Les adaptations des vieux Resident Evil ne font plus peur, Alone in the Dark : The New Nightmare est buggé à mort, Obscure 2 est moche et soporifique. Nombre de projets semblent a priori intéressants, mais leur sortie européenne n'est clairement pas pour demain. Sadness a l'air annulé, Project Zero : Mask of the Lunar Eclipse (juillet 2008) est bloqué aux frontières japonaises. Reste The Grudge et Silent Hill : Shattered Memories qui devraient débouler chez nous en fin d'année. Les petits gars de Deep Silver ont pris les devants et nous proposent l'air frais de la montagne avec Cursed Mountain. Alors, ce jeu fiche t-il suffisament les jetons en attendant les poids lourds ?

Elle descend de la montagne

Cursed Mountain - Nintendo WiiOn l'appelle le "toit du monde". Depuis le début du XXè siècle les terres immenses et enneigées du Tibet ont exercé une attraction considérable sur les voyageurs et les explorateurs. Années 80, Eric Simmons se lance coûte que coûte à la recherche de son frère Franck, happé par l’Himalaya. Le cadre particulier de la montagne ne peut que m'interpeller, étant justement en pleine lecture non pas de Tintin au Tibet, mais du manga Le sommet des dieux de Y. Baku et J. Taniguchi, qui relate la terrible ascension de ce mont à une époque où les moyens techniques étaient dérisoires.

Tibet libre

Cursed Mountain - Nintendo WiiEn dehors du défi de l'ascension, ce qui rend pertinent Cursed Mountain, ce sont les références au folklore bouddhiste. On est immergé dans l'histoire grâce aux lieux visités, notamment un stupa, monument commémoratif de la mort de Bouddha, symbolisant la sagesse. Ce lieu recèle des reliques de Bouddha ou les cendres de religieux de haut rang. Les tibétains suspendent au-dessus des taluschos, drapeaux à prières de cinq couleurs symbolisant l’air, le vent, le feu, l’eau et la terre. Il est aussi question de la réincarnation avec le bardo, étape entre la mort et la renaissance. Le "3ème œil" représente pour les bouddhistes un troisième regard au-delà des yeux physiques. Ce mode se déclenche avec le bouton C : on cible les spectres à la Wiimote et on leur tire dessus jusqu'à les épuiser. Ensuite, on entame un rituel de compassion afin de libérer ces âmes en peine. L'équipe de développement a réalisé un travail colossal afin de retranscrire les principes de la culture religieuse tibétaine : la crédibilité de l'univers s'en trouve accrue, et la frousse aussi.

"Les graphismes les plus avancés pour la Wii" (selon l'éditeur)

Cursed Mountain - Nintendo WiiLa réalisation est hélas en retrait : Eric semble reprendre son souffle après avoir couru, mais la lenteur de sa course est telle qu'on se demande s'il ne s'est pas assit sur une bouteille de champagne hier soir. Cette lenteur pourrait s'expliquer si la console avait des environnements et des effets spéciaux complexes à calculer, or il n'en est rien. Le jeu opère certes des mélanges de tons audacieux : les bâtisses couleurs « cendre » des villages sont habilement tranchées par des rayons de soleil ocre, mais cela ne fait pas oublier la platitude de l’ensemble. Le moteur graphique a malheureusement trois bonnes années de retard et les quelques artifices (éclairs, neige, fumée) ne sauvent pas les meubles. Le design des ennemis est original (à l'instar de Shiva, voir screenshot) mais on a l’impression d’affronter une armée de clones, tout comme les maisons qui finissent par toutes se ressembler. Passer les trois premières heures de jeu, on ne prend plus ni réel plaisir à explorer les environs, ni à rencontrer les spectres. Ennuyeux : il reste facilement le double à s’avaler...

Survivre au formatage des genres

Cursed Mountain - Nintendo WiiSi Cursed Mountain ne pousse pas la Wii dans ses retranchements (le titre aurait pu tourner sans peine sur PS2), le jeu se rattrape par son ambiance particulière. Dès la première heure du jeu, vous errez dans un village tibétain déserté rappelant la fameuse scène du village espagnol de Resident Evil 4. Lorsque la cloche sonne et que les fidèles Guanados se retirent à l'église, la solitude vous tombe dessus tel un fardeau. Mais la comparaison avec Resident Evil 4 s'arrête là, Cursed Mountain compose avec les codes du genre Survival Horror : la priorité est donnée à la suggestion. Les développeurs se sont davantage inspirés de Silent Hill : quand Eric gravit la montagne en pleine tempête de neige, l’écran est tellement surchargé de particules que l’on ne voit pas où l'on va. On éprouve le sentiment d’être perdu dans un rêve, et la neige devient aussi poisseuse que le brouillard de Silent Hill. Un autre jeu a eut une influence essentielle sur le développement de Cursed Mountain, il s'agit de Project Zero. Comme dans le titre de Tecmo, le background est constitué d’ésotérisme religieux (le shintoïsme pour P.Z.), les ennemis sont principalement des fantômes, un objet banal comme un piolet (un appareil photo dans P.Z.) se révèle être une arme magique, et le jeu tend plus à la fuite qu’à l’affrontement direct. Tous les ingrédients sont donc réunis pour faire un Survival Horror. Rien ne vous choque ? Des dizaines de Survival Horror sont sortis, cela ne fait pas d’eux des bons jeux. Car un bon jeu marque les esprits ! Que reste t-il après avoir terminé Cursed Mountain ? « Classique, désuet mais honnête » sont les termes qui définissent le mieux l’expérience procurée par Cursed Mountain, à défaut d’autre chose.

Platon21 le 10/9/2009

Evaluation du jeu

Graphismes12/20

Cursed Mountain est exclusif à la Wii. D'ailleurs la jaquette le vante comme étant "doté des graphismes les plus avancés pour la Wii et profitant pleinement des capacités de la console". On en rigole encore, le jeu n'aurait pas dénoté en terme de graphismes dans la ludothèque PS2. Malgré tout ce qu'on peut lui reprocher (mollesse d'Eric, moteur graphique dépassé, répétitivité des décors et des ennemis) le travail effectué pour reproduire les cités tibétaines est acceptable, et l'ensemble possède un certain charme.

Son12/20

Le doublage en français ne s'en tire pas si mal, et on a droit a quelques prières tibétaines. Une bande-son honnête, sans plus.

Durée de vie12/20

Cursed Mountain n'est pas difficile en soi mais des archaiques "allers-et-retours" rallongent la sauce. On patine grosso modo pendant huit heures dans la poudreuse et l'on y revient pas !

Jouabilité14/20

La jouabilité est classique, mais elle a au moins le mérite de n'être pas buggée ou imprécise. On dirige Eric au Nunchuk, on frappe les ennemis à coup de piolet avec le bouton B (qui sert aussi à casser des pots pour récupérer des items), on doit presser le bouton A dans le bon timing lors des QTE, bref pas de quoi casser trois pattes à un canard. Heureusement, le mode "3ème œil" apporte un brin de fraîcheur.

Scénario12/20

La source d'inspiration majeure de Cursed Mountain est la nouvelle de H.P. Lovecraft Les Montagnes hallucinées : des explorateurs découvrent les ruines d'une civilisation ancienne et deviennent en proie à des visions inquiétantes. Hélas, les deux / trois premières heures auront tôt fait de dévoiler l'essentiel de l'intrigue, le suspens s'évapore et l'action perd en intensité à force de répéter les mêmes situations (alternance de montagnes et de combats).

Verdict

+ L'ambiance tibétaine
crédible
+ Un Survival Horror à
la montagne
+ La Wiimote est
correctement exploitée

- Réalisation moyenne
- Flipomètre moyen
- Trop d'appréciations
"moyen"

Moyen

12/20

Indice Qualité Next NintendoPour le plaisir de ses membres et visiteurs, les articles de Next Nintendo sont soumis à une norme de qualité. Cette norme contient divers points clefs essentiels pour garantir un contenu de qualité, et qui permettront d'établir une relation de confiance entre nous.
En savoir plus

Cursed Mountain

Niveau d'attenteInteretInteretVoterCommenter le testPlus d'infos

En images

Cursed Mountain - Nintendo WiiCursed Mountain - Nintendo WiiCursed Mountain - Nintendo WiiCursed Mountain - Nintendo WiiCursed Mountain - Nintendo WiiCursed Mountain - Nintendo WiiCursed Mountain - Nintendo WiiCursed Mountain - Nintendo WiiCursed Mountain - Nintendo WiiCursed Mountain - Nintendo Wii