Test de Mario Maker sur Nintendo Wii U

Nombreux furent ceux qui lors de l'annonce de ce Mario Maker restèrent de marbre. Un simple éditeur de niveau là où tout le monde attendait de pied ferme un "vrai" Mario 3D digne de la Wii U, effectivement, sur le papier, ça fait un peu tache. Pourtant, à l'instar du récent Splatoon, Nintendo croit dur comme fer à sa dernière trouvaille et a bien l'intention d'entretenir la "hype" à grand coup de communication, notamment sur les réseaux sociaux. Alors, Mario Maker relève-t-il d'un essoufflement de la série ou bien est-il au contraire exactement ce dont le plombier avait besoin ?

Expérimentation et Construction

Mario Maker - Nintendo Wii ULe jeu s'ouvre de la plus belle des manières en vous proposant de jouer le début d'un stage somme toute classique de la licence Mario.
Seulement voilà, petit bémol, la progression est rapidement entravée par l'apparition d'un obstacle tout bonnement infranchissable. Vous passez alors automatiquement en mode "Création" et comprenez alors qu'il ne s'agissait là que du début d'un petit tutoriel. À vous de finir la construction de ce stage encore en chantier afin de le rendre finissable.
Le joueur est immédiatement pris par la main. Tout est fait pour que même un enfant de 5 ans saisisse rapidement le fonctionnement des divers outils mis à votre disposition.

On commence avec les bases de tout Mario : on dessine (littéralement, avec le stylet) un parcours que l'on n'oubliera pas de garnir d'obstacles et de monstres avant de rajouter éventuellement quelques "carottes" pour le joueurs (1-UP, Super Champi, piécettes, etc).

Rapidement, on comprend que l'art du level-design requiert beaucoup de temps, de patience, mais également de nombreuses phases d'expérimentation ! En effet, à mesure que vous vous essayez à l'art de la construction de stage, votre panel réduit d'éléments implantables (plates formes/objets/monstres) ne cessera de croître jusqu'a constituer une palette extrêmement variée qu'il s'agir d'apprendre à utiliser pour faire le plaisir (et le malheur...) de joueurs qui tenteront de relever les défis que vous leur aurez concocter, mais nous y reviendrons.

Pourquoi parler d'expérimentation ? Afin d'optimiser votre niveau et d'assurer aux joueurs une expérience intéressante, il va falloir prendre en compte nombre d'éléments. Cela commence par évaluer la hauteur/distance que Mario est capable d'atteindre afin de s'assurer de ne pas créer d'obstacles infranchissables. Rapidement, on comprend que nous avons à notre disposition bien plus d'items que le jeu veut bien nous le faire croire puisque la plupart d'entre eux se présentent en deux versions : Bowser cédera sa place à son fils Junior pour peu que l'on le secoue un peu (encore une fois littéralement, avec le stylet). On constate alors que les deux dragons/tortues ne possèdent aucunement le même pattern/comportement et qu'ils interagissent différemment avec leur environnement. À vous de voir quel adversaire correspond le plus à vos besoins. Ce genre d'exemple est légion : un Koopa vert ne se comporte pas de la même façon qu'un rouge qui lui, ne se suicidera pas bêtement. Sans oublier que les éléments "inanimés" bénéficient généralement eux aussi d'une variante.

Mais ça ne s'arrête pas là ! Certains éléments sont fusionnables entre eux. Vous avez sans doute déjà rencontré des Goombas volants, mais attendez de voir ce qui se passe si l'on offre ces petites ailes à des monstres d'un tout autre gabarit !
Vous trouvez que les Lakitus sont des pestes infâmes avec leur manie de vous bombarder de monstres piquants ? Donnez-leur donc un power-up (champi/étoile) et ils deviendront de précieux alliers !

4 en 1

Mario Maker - Nintendo Wii UC'est bon, vous commencez à vous faire à l'étendue de possibilités qu'offre cette perle qu'est Super Mario Maker ? Et bien accrochez-vous, car ça ne fait que commencer.

Car avant de construire son niveau il est nécessaire de lui trouver une base. Allons-nous nous lancer dans la construction d'un parcours de santé façon "World 1" dans une verdure éclatante ou bien plutôt commencer l'élaboration d'un gigantesque château remplie de pièges et de lave ? Différents "modèles" sont ainsi prévus. Si on ne retrouve pas l'intégralité des décors d'un Mario classique (pas de désert avec sables mouvants snif) les plus marquants répondent à l'appel et correspondent à une ambiance aussi bien esthétique que musicale voir même de game design pour le château dont le "vide" est remplacé par une marre de magma ou encore les niveaux aquatiques qui influent drastiquement sur le gameplay et donc sur la manière dont vous allez devoir construire les niveaux.

Finalement, Mario Maker ce n'est "que" de l'édition de niveau ? On prend une base et on la modifie ? Il est vrai qu'on se retrouve ici dans l'univers du romhacking, art consistant à farfouiller dans un jeu afin de lui apporter quelques modifications ou bien simplement de s'amusera exploiter les éléments déjà présents dans le code afin de pondre de nouvelles créations. Le problème du romhacking (en plus d'être moyennement légal...) c'est que cette pratique nécessite l'emploi de logiciels appropriés généralement difficile à manipuler, là où Mario Maker se veut accessible à tous instantanément.

Autre point : quand on réalise un romhack, on se base sur le contenu d'un jeu donné, et bien un seul. Hors ici, Mario Maker nous propose de laisser libre cours à notre imagination, mais ceux avec 4 jeux distincts : Super Mario Bros., Super Mario Bros. 3, Super Mario World et New Super Mario Bros.

Ne pensez pas qu'il ne s'agit là que d'une affaire d'esthétisme ! Chacun de ces quatre jeux se distingue bien sûr par ses graphismes, mais aussi et surtout par ses mécaniques ! Super Mario Bros premier du nom incarne le classicisme absolu et par conséquent s'avère la monture la plus "raide" en terme de maniabilité. Mario 3 assouplit considérablement la donne et apporte avec lui son système de la jauge de sprint. Dans Mario World vous pouvez lancer les objets au-dessus de vous pour atteindre des blocs ou ennemis en hauteur et introduit Yoshi tandis que New Super Mario Bros est le seul jeu dans lequel il sera possible de faire des sauts muraux ou des attaques rodéo !

Il faut donc toujours décider en premier lieu du jeu que l'on prend pour base.

Une fois votre stage terminé et agrémenté d'éventuels effets sonores, il est temps de l'enregistrer et même pourquoi pas, de le soumettre aux joueurs du monde entier.

Kaizo Mario et balades de santé

Mario Maker - Nintendo Wii USuper Mario Maker vous permet de facilement vous essayer aux créations des autres joueurs via une interface simple regroupant l'intégralité des niveaux crées répertoriés par catégories : nouveautés, "en vogue" (alias les nouveautés populaires) et bien sûr le top des meilleures créations, celles ayant reçu le plus grand nombre d'étoiles (de "like", de "pouces verts" si vous préférez).

En online, le meilleur côtoie le pire. Rien d'étonnant à cela, mais il est vrai que l'on se retrouve souvent inondés par un flot de niveaux médiocres, sadiques ou à l'intérêt faiblard. Pourtant, avec un peu de patience on finit rapidement par dégoter de petits chef-d'oeuvres regorgeant d'idées nouvelles qu'il nous tarde de réutiliser dans nos prochaines créations perso.

Si Mario se veut être un jeu de plate forme (je cours, je saute), la série n'a pas gagné ses lettres de noblesse uniquement avec son gameplay au poil, mais aussi grâce à la variété que ce dernier a le potentiel de proposer. Ainsi, si la plupart des niveaux restent "classiques", la majorité propose davantage de profondeur.

-Les courses sont des levels qui mettent l'accent sur une progression fluide et rapide qu'il s'agira d'optimiser à grand recours de "die and retry" jusqu'à parvenir à la ligne d'arrivée dans le temps.

-Les stages "didactiques" sont généralement aussi courts que difficiles et se focalisent sur une mécanique de jeu bien précise (souvent propre à un seul des quatre gameplays 1/3/World/New). Ces derniers sont particulièrement importants puisqu'ils donnent aux créateurs des idées de mécaniques/puzzles à intégrer dans leur prochain stage.

-Les labyrinthes mettent de côté l'aspect plate-forme afin de proposer une expérience basée aussi bien sur la réflexion et la recherche (à l'instar des Manoirs Boo), mais les plus difficiles d'entre eux nécessitent généralement une bonne connaissance des diverses mécaniques du gameplay (et quelques paires de neurones !).

-Enfin, les "Automatic Mario" ou "Don't touch anything" figurent parmi les levels les plus populaires et pour cause, pas besoin de toucher la manette. Mario est automatiquement amené à destination par une réaction en chaîne d'éléments. Un petit régale pour les yeux et une leçon de level design !

L'ultime Mario 2D

Mario Maker - Nintendo Wii UCréateurs en herbes, hardcore gamers et casuals de 6 ans et demi trouveront tous leur compte dans ce Super Mario Maker incroyablement simple d'emploi et complet.
L'aspect "création" vous rebute ? Allez donc vous essayez aux stages des autres, le contenue est illimité est se renouvelle à chaque minute. Vous ne savez pas lequel choisir ? Tentez le challenge des 100 Mario (100 vies pour tenter de passer une série de levels aléatoire). Les autre passeront de longues heures à peaufiner leurs stages, tentant inlassablement de récolter un maximum d'étoiles et de commentaires.

Super Mario Maker est indéniablement le jeu du moment pour peu que l'on soit en manque de Mario ou que l'on ait un brin de créativité à revendre.

Petit cadeau au passage. Voici notre stage maison réalisé pour les besoins de ce test:
(Dungeon&Bowser) D97C-0000-005D-C1D8

Un défaut tout de même ? À quand un Super Luigi Maker !?

Dimitri le 25/9/2015

Evaluation du jeu

Graphismes16/20

Si vous n'êtes pas allergique à la bonne vieille 2D rétro (8/16 bits) vous ne devriez avoir aucun problème avec les stages les plus nostalgiques. Sinon vous pouvez toujours vous rabattre sur la valeur sûre que représente New Super Mario Bros.

Son17/20

Pas de grandes surprises mais une réutilisation efficace et tout à fait appropriée des thèmes les plus mythiques.

Durée de vie20/20

Un contenu illimité qui se renouvelle à chaque instant. Toujours pas satisfait ? Lancez-vous dans la création de stages !

Jouabilité19/20

La qualité "Mario" vous connaissez ? La voici en quatre exemplaires ! Saluons la propreté de l'interface qui rend Mario Maker si agréable à manipuler et simple d'utilisation. Un enfant de 5 ans s'y retrouverait sans problèmes.

Scénario--/20

Votre sucess story en temps que futur Miyamoto ?

Verdict

+ Un contenu illimité
+ 4 Mario en un
+ Une interface simple
et complête
+ Pas de mode 2/4 joueurs
+ Systême de diffusion
des niveaux bien pensé

- Certaines limitations
dans la création de stage
tout de même.
- Difficile de faire connaître
ses créations

Excellent

17/20

Indice Qualité Next NintendoPour le plaisir de ses membres et visiteurs, les articles de Next Nintendo sont soumis à une norme de qualité. Cette norme contient divers points clefs essentiels pour garantir un contenu de qualité, et qui permettront d'établir une relation de confiance entre nous.
En savoir plus

Mario Maker

Niveau d'attenteAucun voteAucun voteVoterCommenter le testPlus d'infos

En images

Mario Maker - Nintendo Wii UMario Maker - Nintendo Wii UMario Maker - Nintendo Wii UMario Maker - Nintendo Wii U