Test de Hyrule Warriors sur Nintendo Wii U

Cela fait longtemps que ce Hyrule Warriors faisait parler de lui. Aux vues des premières images, le soft semblait être un beat them all somme toute médiocre et tout aussi anecdotique qu'un certain Link's Crossbow training. Et puis les mois passèrent, la qualité des screens s'améliora significativement et de nombreux personnages furent annoncés... et c'est alors qu'arriva la démo jouable de l'E3 2014. La démo mit tout le monde d'accord, cet Hyrule Warriors avait du potentiel. Un Zelda développé par les papas des "Musou" (alias "Dynasty Warriors") en collaboration avec la Team Ninja (Ninja Gaiden, Metroid Other M)... qu'est ce que cela allait bien pouvoir donner ?

"Sliders, les Hyrule parallèles"

Hyrule Warriors - Nintendo Wii UL'histoire du jeu vous est racontée au travers de cinématiques ponctuant l'aventure. C'est d'ailleurs par l'une d'entre elles que s'ouvre Hyrule Warriors nous dévoilant une Zelda réveillée par une vision cauchemardesque, le "mauvais pressentiment" qui ne peut que se réaliser donc... La princesse et sa protectrice, Impa, estiment de plus en plus urgent de trouver le jeune élu digne de porter la tunique verte (non je ne parle pas de Peter Pan...).
Link quand à lui, est une nouvelle recrue de l'armée d'Hyrule et attention SPOILER, il se pourrait bien que sommeil en lui le pouvoir du champion des trois déesses.
C'est alors que le château se retrouve aux prises avec une armée de créatures sorties de nulle part dirigée par un chevalier dragon répondant au nom de Volga. C'est lors de cette bataille que Link découvrira en lui un potentiel qu'il ne soupçonnait pas (contrairement au joueur). La princesse Zelda ayant disparu au cours de la bataille, Impa demande à Link de l'aider à mener leurs troupes de par les terres du royaume afin de repousser l'envahisseur et de retrouver leur suzeraine. Une aventure qui leur réserve bien des rencontres étant donné qu'Hyrule est en proie à des "petits bouleversements" spatio-temporelles permettant à nos héros de fouler des versions bien plus "crépusculaires", "célestes" et "old school".

MUSOUUU !!!

Hyrule Warriors - Nintendo Wii UPeu importe le personnage, vous avez toujours à votre disposition des coups rapides et des coups forts qui vous ouvrent les portes des différents combos accessibles. Certains font plus de dégâts (efficace contre les bosses), d'autres ont une meilleure portée et/ou une large zone d'effet. À vous d'étudier les techniques de vos persos afin de pallier à toutes les situations. À cela s'ajoute un bouton d'esquive qui vous gratifiera de quelques frames d'invincibilité non négligeables. En plus de votre vie tous les personnages disposent d'une jauge de coup spécial qui se remplit au fur et à mesure des coups portés ou à l'aide d'un item doré dropable. Chaque personnage possède sa propre botte secrète et nous en met généralement plein les mirettes. À cela s'ajoute une jauge de magie qui elle ne se remplit que par le biais de petites potions vertes trouvables dans les niveaux. Quand vous faites appel à la magie d'un héros, celui-ci déclenche une onde de choc qui affaiblira et ralentira tous les ennemis à portée. Vous aurez alors quelques secondes pour faire un maximum de dégâts aux commandes de votre guerrier boosté au mana. S'offre alors deux possibilités : soit vous attendez patiemment que votre jauge de magie se vide complètement et verrez ainsi la frénésie de votre héros se conclure par un coup spécial de zone, soit vous provoquez vous même la fin de ce mode "super sayajin" en employant une attaque spéciale qui a pour effet de révéler le point faible des bosses et c'est là qu'intervient la touche "Zeldaesque".
Les boss et mini-boss sont en effet pourvus d'une jauge "bouclier" de prime invisible qui ne se révélera que dans de rares occasions. Il vous faudra attendre que le boss ouvre sa garde après une attaque particulière ou bien utiliser contre lui une des armes secondaires (communes à tous les personnages) que vous aurez récupérées. Si pour certains ennemis la recherche du "weak point" reste optionnelle, il sera vite primordial d'apprendre à contrer les plus grosses bestioles avec l'arme et le timing adéquats. Une fois le point faible révélé, le personnage assenera automatiquement un coup de grâce dévastateur.
Ajoutez à cela la diversité des personnages et des combos et vous obtenez là un système d'une efficacité diabolique qui, tout en restant fidèle à ses supports d'origines (saga Musou / Zelda) ne s'en trouve qu'enrichie. Le mélange est aussi étonnant que réussi.

Strataguerre

Hyrule Warriors - Nintendo Wii UL'E3 étant avant tout l'occasion ou jamais de faire de la promo, forcé de constaté que la démo qui y était présentée avait l'air d'être d'une facilité déconcertante afin de ne pas frustrer le public curieux. La version finale, heureusement, propose un véritable challenge étalé sur trois modes de difficulté. Cela dit, la difficulté du titre ne vient pas des combats qui eux se résument à transformer des hordes de gobelins en saucissons sans que ceux-ci n'opposent vraiment de résistance. Non, la difficulté (et tout l’intérêt du soft d'ailleurs) vient de l'aspect stratégique. Ne vous attendez pas à des heures de planification à la Fire Emblem, ce n'est pas le but d'Hyrule Warriors, mais on se rend vite compte de l'importance de notre mini-map dans le coin de l'écran. Le fait est que vos alliés ne servent pas à grand-chose et seul vous pouvez faire la différence lors des batailles. Vos compagnons et soldats vous demanderont de l'aide en permanence et compte tenu de la grandeur des maps il est parfois difficile de contenter tout le monde d'autant plus que les conditions de victoire et défaites changent constamment au cours d'une même mission (ne pas laisser tel perso se faire battre, protéger telle ou telle base, etc.). Ajoutez à cela la recherche des skulltulas qui s'enfuient au bout d'un certain temps et des quarts de cœurs et vous comprendrez qu'il devient vite difficile de cerner les priorités. Abattre 3000 créatures ne signifie en rien la victoire si vous ne remplissez pas les objectifs et ne capturez pas les bases adverses. Il n'est pas rare de se prendre un game over simplement parce qu'on a pas pris le temps de lire l'avertissement d'un de nos compagnons en difficulté ou parce que l'on n’a pas compris où l'on devait se rendre tant la carte peut devenir brouillonne (surtout sur mon vieil écran cathodique...). Heureusement, la difficulté croissante du soft permet de rapidement se faire à cette philosophie de jeu héritée des Dynasty Warriors.

Excalibur...mais pas que !

Hyrule Warriors - Nintendo Wii UBien que le concept ne soit pas neuf, il reste assez agréable de constater la présence d'un système d'équipement et de craft. Comprenez par là qu'en plus des niveaux d’expérience obtenus au gré des combats, vous pourrez droper des armes et matériaux. Chaque arme possède une force d'attaque déterminée, un élément ainsi qu'un certain nombre de compétences associées : renforcement d'un certain type d'attaque, augmentation des chances de drop, etc. La plupart de ces drops étant parfaitement aléatoires, le jeu vous donne malgré tout la possibilité de vous forger votre arme de rêve : en détruisant une arme, vous pouvez transférer une de ses capacités à une autre arme disposant de slots vides.
Les matériaux quant à eux servent à acheter des compétences passives, des "badges" classés en trois catégories pouvant aller du nouveau combo jusqu'à une protection contre un élément défini. À noter que si les "arbres" de compétence de tous les persos sont finalement bien semblables, les matériaux requis à l'achat d'une même compétence varieront selon le protagoniste.
C'est également grâce à ces badges que l'on obtint la possibilité d'amener avec soi une potion. Le flacon se remplit automatiquement avant chaque bataille, mais son contenu varie selon le nombre de skulltulas anéantis. À cela on ajoute les élixirs qu'il est inutile d'utiliser en combat : il suffit de sacrifier quelques rubis et matériaux afin de préparer un de ces breuvages dont l'effet vous accompagnera tout au long du prochain niveau avant de se dissiper.
À noter que toutes les armes ne sont pas de vulgaires "skins". Si la plupart ne sont que des variantes améliorées de votre arme principale, d'autres proposent à elle seule un gameplay entièrement nouveau. Aussi un Link armé d'une baguette de feu ne se battra absolument pas de la même manière que si sa variante épéiste. De même la jeune Lana (petite sorcière "kawai kimochi" pour lolicons nippons inédite à cet épisode) pourra troquer son grimoire foudroyant contre un bâton magique, lui offrant alors toute une nouvelle panoplie de sortilèges très..."mojo".
Le jeu ne propose donc "que" 13 persos jouables (pour l'instant), mais un même perso propose parfois plusieurs gameplay distincts !

The Legend of Fanboy

Hyrule Warriors - Nintendo Wii USi l'histoire de base propose un enchaînement de 18 niveaux linéaires et vous restreint dans le choix des personnages sélectionnables lors de votre premier passage, il n'est au fond que la face visible de l'iceberg. Outre le temps qu'il vous faudra pour maîtriser l'intégralité du casting et trouver l'ensemble des skulltulas/quarts de cœur, vous aurez également la possibilité de vous essayer à d'autres modes de jeu. Si les deux premiers ne sont pas folichons (mode libre et défi), le mode "aventure" est un quant à lui un véritable atout.
Vous vous retrouvez à explorer le monde du Zelda NES d'origine en quête d'items rare. Cependant chaque case de ce jeu de plateau géant équivaut à un challenge déterminé (combat en temps limité, prise de territoire, etc.) ainsi qu'a un certain nombre de récompenses.
Ce mode est le meilleur moyen d'apporter un peu de variété à ce jeu dont la répétitivité est clairement le pire défaut. Cerise sur le gâteau, la présence d'une option coop véritablement jouissive qui donne une portée stratégique nouvelle au soft (tout en le rendant clairement plus facile, avouons-le). Pas d'écran scindé d'ailleurs : le premier joueur joue sur le GamePad tandis que le second bénéficie du téléviseur et du combo wiimote/nunchuk ou de la manette classique.

Ajoutez à cela un jeu clairement orienté fan service (il n'y a qu'a voir le tour de poitrine de l'antagoniste, la sorcière Cya) avec ses nombreuses références (jusqu'au bestiaire) aux épisodes Ocarina of Time, Twilight Princess et Skyward Sword, et vous obtenez une petite perle de plus sur WiiU. Bien qu'il ne s'agisse clairement pas du jeu de l'année, les fans y trouveront un excellent défouloir qui leur permettra peut-être de supporter un peu mieux les mois (les années ?) qui les séparent encore du prochain "vrai" Zelda WiiU.

Dimitri le 2/10/2014

Evaluation du jeu

Graphismes15/20

Une chose est sûre, c'est beau. La WiiU crache une bonne partie de ce qu'elle a dans le ventre et bien qu'on puisse faire certains reproches techniques (notamment des gros ralentissements en coop) le jeu reste esthétiquement fort sympathique, notamment dans son interface et ses menus. À cela s'ajoute la très intéressante vision apportée par les devs des différents personnages.

Son17/20

La bande-son du jeu se compose d'un ensemble de reprises des anciens épisodes, difficile donc de ne pas tomber sous le charme. Certaines reprises sont assez surprenantes et ne plairont pas à tout le monde cependant...

Durée de vie16/20

Une question délicate... Le jeu propose un contenu conséquent et plusieurs modes de jeu. À cela s'ajoute le leveling, la collection d'armes, la recherche des quarts de coeur et des skulltulas... MAIS le tout est tellement répétitif que les moins emballés ne trouveront jamais en eux la force de faire tout ça.

Jouabilité17/20

Ici encore, la répétitivité du jeu frappe un grand coup. Pourtant impossible de nier la qualité du gameplay d'une fluidité exemplaire (on sent la patte de la Team Ninja). Les combos s’enchaînent sans mal et on prend vite plaisir à repousser nos adversaires par vagues de cent.

Scénario14/20

Dans le genre scénar prévisible, on a rarement fait mieux... mais c'est un Zelda et il est bien plus agréable pour nous, joueurs européens, de suivre les aventures gorgées de fan-service de nos héros préférés plutôt que les complexes intrigues et complots des chefs de guerres féodaux chinois d'un Musou classique...

Verdict

+ Un fan service bien
maitrisé
+ Le gameplay joussif
+ Le nombre de perso
+ La coop
+ Le mode aventure

- Une répétitivité
affligeante
- Quelques ralentissements
- Une map pas toujours
très claire

Très Bon

16/20

Indice Qualité Next NintendoPour le plaisir de ses membres et visiteurs, les articles de Next Nintendo sont soumis à une norme de qualité. Cette norme contient divers points clefs essentiels pour garantir un contenu de qualité, et qui permettront d'établir une relation de confiance entre nous.
En savoir plus

En images

Hyrule Warriors - Nintendo Wii UHyrule Warriors - Nintendo Wii UHyrule Warriors - Nintendo Wii UHyrule Warriors - Nintendo Wii UHyrule Warriors - Nintendo Wii U