Flash test de Fire Emblem Warriors sur Nintendo Switch

Après un Hyrule Warriors fun et convaincant sur WiiU, c'est au tour de la série de Tactical RPG Fire Emblem de passer à la sauve "Musou" ou "Dynasty Warriors" si vous préférez.
Reste à voir si cette conversion orientée une fois encore fan-service rencontrera son public et tiendra ses promesses !

Fire Emblem sur Android ? Ah non.

Fire Emblem Warriors - Nintendo SwitchCurieusement, le scénario de cet épisode rappellera l'épisode mobile "Heroes" sorti il y a déjà quelques mois. Et pour cause, vous incarnez un blondinet et une blondinette inédits dépourvus de charisme qui devront partir à l'aventure affronter l'armée du chaos d'un mystérieux ennemi.
Pour se faire, nul choix que de s'allier aux multiples guerriers et généraux bien connus des fans de la licence, à commencé par toute la clic d'Awakening (Chrom, Lucina etc), le Fire Emblem qui a rendu la licence "main stream" tout en transcendant ses mécaniques.
Viendront ensuite les familles des épisodes Conquête et Héritage et si la suite réserve quelques surprises aux fans, le roaster de personnage se limite globalement à ces épisodes récents et bien connus... dommage...

Commençons par les choses qui fâchent : le scénario de ce Fire Emblem est une suite incessante de dialogues pompeux et de quiproquo improbables servant de prétexte à des joutes tout aussi illogiques.
On nage en plein fan service et comme évoqué plus haut, le niveau d'écriture des dialogues frôle le free-to-play coréen sur smartphone, la niaiserie "à la japonaise" en plus.

N'y voyez pas là une attaque, le jeu s'assume pleinement, et l'on voit mal comment les devs auraient pu éviter ce genre de facilité scénaristique.
Reste que, contrairement à Zelda, Fire Emblem est une série qui traite justement de guerre, d'unions, de traitrises. Alors qu' Hyrule Warriors n'était qu'un "gros délire" pour fans, ce Fire Emblem avait les moyens d'être un épisode sérieux mais cède aux raccourcis, à tel point que l'on ne finit pas skipper une bonne partie des dialogues qui ne sont finalement là que pour masquer les temps de chargements inter-missions.

EN REVANCHE si vous n'êtes là que pour charcuter du sbire anonyme par milliers, vous avez frappé à la bonne porte ! C'est par ici que ça se passe !

Stratégique comme un FE, bourrin comme un Musou ?

Fire Emblem Warriors - Nintendo SwitchCela résume assez bien la situation. Fire Emblem Warriors n'offre pas autant de variété qu'Hyrule Warriors en raison de son casting exclusivement "humain", ce qui se ressent beaucoup dans les move-set des persos qui semblent bien souvent n'être que des clones du voisin, en particuliers quand surviennent les coups spéciaux...
Les bases sont pourtant strictement les mêmes : à l’exception du système d'objets propre à Zelda, on retrouve ici nos coups simples, brises gardes, les enchainements, les coups de grâce lorsqu'un boss ou semi-boss voit sa défense ouverte, un dash, une jauge guerrière (...oui la traduction fait mal) et une jauge d'éveil qui répondent respectivement un des coups spéciaux distincts...
Non, les habitués d'Hyrule Warriors reprendront très (trop?) rapidement leurs marques, c'est certain.

La nouveauté de l'épisode étant bien sûr son accent mis sur la stratégie. Comme vous le savez peut être, anéantir des vagues de centaines d'ennemis n'est pas le but réel d'un Musou. ici, il faudra jouer l'objectif et éliminer stratégiquement les chefs de guerres des forteresses ennemies afin d'avoir un véritable impact sur le champ de bataille, sans quoi, les soldats se contenteront de réapparaitre indéfiniment.
Jusqu'ici, on reste en terrain connu. Pourtant, beaucoup de nouveaux paramètres hérités de Fire Emblem seront à prendre en compte.
-Le bon vieux Leveling est ici de la partie et bien que les attributs aient ici moins d'impact que dans un tactical RPG, il faudra veiller à maintenir le groupe en forme.
-Le Triangle des Armes est aussi de la partie : les épéistes battent facilement les manieurs de haches, les manieurs de haches broient les lanciers en pièces et les lanciers mettent les épéistes en échec.
-À cela se rajoute l'exploitation des faiblesses via les armes : les arcs quasi-one shot les unités aériennes, les chevaliers blindés craignent la magie et les armes "anti-armure" etc. Un système TRÈS punitif qui bien qu'il puisse être jouissif bien exploitée, peu rapidement se retourner contre le joueur tant il est difficile (impossible en fait) de suivre attentivement le déroulement des batailles.
-Afin de pouvoir exploiter au mieux toutes ces mécaniques, on incarne cette fois-ci une petite escouade de héros entre lesquels il sera possible de switcher afin d'exploiter au mieux les forces de chacun.
-Enfin, il sera possible de déployer ses unités et de leurs donner de vagues directives ce qui peut aider à accomplir plusieurs objectifs simultanément ou bien à envoyer du renfort quand les ennemis s'acharnent sur vos bases.

Sur le papier, tout semble bien juteux, d'autant plus quand on s’aperçoit qu'un système de duo et de "soutien" entre persos est lui aussi de la partie.
Pourtant, même si l'on sent que le tout part d'une bonne intention et d'un souci du détail quant à la série de base, quelques heures de jeu nous feront vite comprendre qu'un tactical-bourrin, ça n'a finalement aucun sens.

Explication :
Quand on joue à Hyrule Warriors, on se dit qu'au fond, on est juste là pour déchiqueter gaiement des troupeaux d'ennemis qui viennent sagement s'amasser en groupe devant notre lame, attendant qu'on leur
sorte notre plus beau combo. Ce n'est que quelque missions plus loin que l'on comprend qu'il faut malgré tout "jouer l'objectif" et donc NE PAS perdre son temps à tuer du sbire puisque cela ne fait pas progresser notre armée. C'est source de frustration, mais on s'adapte et on joue plus "sagement" malgré la tentation : on est bourrin, mais on joue "bourrin-UTILE" en focussant les boss.

Fire Emblem Warriors propose exactement la même chose, à ceci près que cette triste réalité transpercera la zone de votre cerveau responsable de la "joie" beaucoup plus rapidement quand vous vous rendrez compte que vous venez pour la troisième fois d'affilée d'échouer à un objectif crucial qui entrainera un game over instantané alors que votre compteur d'ennemis tués indique 1500, que vous avez toute votre vie et que vous contrôlez la moitié des bases de la map... mais voilà trop préoccupé à vous amuser, vous avez OUBLIE (tragiquement) de vérifier le type d'ennemis qui attaquaient vos arrière et, inconscient que vous êtes, vous avez envoyé votre chevalier pégase à une mort certaine, croyant bien faire.
Autrement dit : malgré un aspect stratégique rudimentaire et une IA atteinte de mort cérébrale, le jeu vous punira sans cesse au moindre écart, afin de s'assurer que vous ne vous amusiez pas trop non plus (faut pas déconner).
Le problème étant, que le jeu finit par n'en être NI fun (puisque punitif) NI vraiment stratégique... à moins de passer son temps à switcher entre chaque membre du groupe afin de s'assurer qu'ils feront bien leur travail ! Punitif comme un tactical, mais avec un gameplay pauvre et inadapté.

Dans les faits, ce genre de situation n'est pas SI fréquente et ce sont finalement les missions les plus linéaires qui sont les plus efficaces.
D'autres en revanche vous feront courir de fort en fort, tantôt pour attaquer un objectif, tantôt pour défendre une base, tantôt pour activer une (ou quinze grrr) veine dragunaire qui modifiera la map.

Concrètement, on a souvent la sensation d'être en train de s'amuser, mais d'avoir en permanence dix-huit personnes autour en train de nous dire "attends tu es sûr d'avoir pris l'objet ? Tu devrais peut-être aider ton autre perso d'abord, non ? Tu as vu, il y a un coffre à aller chercher en temps limité à l'autre bout de la map ! Je pense qu'il faudrait commencer par se débarrasser des mages aux quatre coins de la zone" et OUI c'est parfaitement insupportable, je suis d'accord avec vous. Le chaos est TOTAL.

C'est en forgeant... qu'on devient PETAY

Fire Emblem Warriors - Nintendo SwitchUne fois cette réalité acceptée, vous pourrez consacrer davantage de temps à la gestion de vos personnages entre les missions. On retrouve aussi bien des mécaniques issues de Hyrule Warriors tels que le troc de matériaux contre des compétences (meilleurs combos, vitesse de charge des jauges de coups spéciaux, etc.) ainsi qu'une forge, à mon sens, bien plus importante.

Si les armes manquent clairement de variété dans leur design et font parfois un peu cheap, le système de craft est quant à lui très permissif et devrait autoriser des abus assez intéressants. Concrètement vous pouvez détruire une arme afin de transférer l'un de ses attributs à une autre, moyennant quelques écus. Le fait est que ne nombreux héros possèdent des armes singulières qui ont beaucoup de slot libres. Une fois quelques compétences "Anti-xxxxx" cumulées sur une même lame, plus grand-chose ne pourra vous arrêter. Reste que le (trop?) grand nombre de personnages à équiper convenablement vous forcera tôt ou tard à organiser de véritables séances de farming si vous tenez véritablement à optimiser tout ça.
Le temple, en échange de matériaux, pour augmenter significativement vos chances de drop le temps d'une mission, et sa simple présence, bien que salvatrice, prouve que le farm est bel est bien une nécessité dans Fire Emblem si tôt un certain level atteint.

Avec son mode libre, ses missions secondaires et ses nombreux collectibles, Fire Emblem promets une durée de vie parfaitement similaire à celle d'Hyrule Warriors, mais là encore la question est de savoir si les joueurs auront la patience nécessaire pour supporter ce soft, certes très fun par moment, mais malgré tout répétitif à l'instar de tous les autres Musou...

Dimitri le 6/12/2017

Evaluation du jeu

Graphismes15/20

Agréable à l’œil et bien animé, Fire Emblem Warriors arrive à maintenir un frame rate relativement stable malgré le nombre de soldats à l'écran, y compris en mode nomade. On ne pourra pas en dire autant du mode coop qui met la console à genoux...

Son14/20

Des thèmes bien connus parfois joliment remixés... et parfois massacrés jusqu'à en devenir méconnaissables. On retrouve le même genre de composition que pour Hyrule Warriors avec le même genre de sonorités et d'instruments. Avis aux amateurs. On appréciera la possibilité de télécharger les voix japonaises !

Durée de vie16/20

Comme pour Hyrule Warriors, la campagne vous prendra une bonne petite douzaine d'heures pour être terminée tandis que les trèèèès nombreux "à côté" devraient tenir en haleine les plus accros au genre. Bien que les armes manquent de variété d'un point de vue esthétique, le système de forge permet beaucoup de liberté et c'est une armée entière qu'il faudra ici équiper.

Jouabilité13/20

Une repompe pure et simple de l'efficace Hyrule Warriors avec finalement peu de changement. Ce que le jeu perd en variété (pas de Reine des Fées à l'horizon :p) il le gagne sur le plan de la stratégie en offrant une meilleure gestion de ses combattants.
Le tout reste pourtant bien trop confus, les boss sont de simples sacs à PV si vous n'exploitez pas leur faiblesse et vous one-shot "Fire Emblem-style" si vous avez le malheur d'envoyer au front le mauvais perso.
Si certains moments sont véritablement jouissifs, le jeu vous demande d'être stratégique et punit la moindre erreur sans merci... mais difficile d'être stratégique tant on nage dans une confusion permanente tout du long.
À croire que Fire Emblem ne se prête pas vraiment au genre...

Scénario7/20

Une catastrophe indigne de la saga. Un scénar tout juste digne d'un free-to-play pour smartphone saupoudré de japonaiserie assumée sous l'étendard du fan-service facile.
On en attendant pas forcément beaucoup venant d'un Musou, mais quand même...

Verdict

+ Ni réaliste, ni immersif,
mais tellement fun !
+ Un casting qui plaira
aux fans "récents"
de la saga
+ Une réalisation très
correcte en solo
+ Leveling, forge,
compétences. Tout y est.

- La confusion règne
- La licence sous exploitée
- Une coop catastrophique
- Un tutoriel agressif !
- Les dialogues à côté
de la plaque

Bon

13/20

Indice Qualité Next NintendoPour le plaisir de ses membres et visiteurs, les articles de Next Nintendo sont soumis à une norme de qualité. Cette norme contient divers points clefs essentiels pour garantir un contenu de qualité, et qui permettront d'établir une relation de confiance entre nous.
En savoir plus

Fire Emblem Warriors

En images

Fire Emblem Warriors - Nintendo SwitchFire Emblem Warriors - Nintendo SwitchFire Emblem Warriors - Nintendo Switch