Test de LEGO NINJAGO Le Film : Le jeu vidéo sur Nintendo Switch

Vous n'aimez pas les jeux à licence ? Mais alors que diriez-vous de jouer à un jeu vidéo de la LICENCE Lego qui n'est là que pour PROMOUVOIR un film qui n'est lui même là que pour PROMOUVOIR des jouets ? Nan ?
Bienvenue dans le marketing 2.0 !
Après s'être adonné au genre de la parodie de grosses licences sur console (Star Wars, Batman ...), Lego décide de voler de ses propres ailes et conçoit peu à peu son propre "cinematic universe" qui sont autant de concepts que de jouets à vendre à nos têtes blondes... et surtout aux parents. "Mais Lego c'est fait pour développer l'imagination, la créativité ! Donc le jeu vidéo ça doit être pareil, non ? En plus j'ai entendu dire que les anciens jeux Lego étaient super !"
C'est cela oui...

"LEGO Power Rangers Ninja Storm - le jeu lego : la série, le film/le jeu"

LEGO NINJAGO Le Film : Le jeu vidéo - Nintendo SwitchComme je vous le disais dans l'intro, Ninjago c'est du 100% ORIGINAL. On n'est pas ici pour parodier les prochaines aventure de Batman, ni même de Rey Skywal... (SPOILERS duh!!)
NON ! Lego, c'est cette franchise de jouets qui prône la créativité ! Et quand les directeurs commerciaux...je veux dire "artistiques" d'une telle entreprise décide de créer du NEUF, qu'obtiens-on ?

Un pur produit marketing qui se contente d'être un re-pompage des saisons à thématique "ninja" des Power Rangers (qui n'est lui même qu'une adaptation US du Super Sentai japonais... lui même fait pour avant tout vendre du goodies à des mômes). Ainsi, afin de vendre du Ninjago, on produit une série animée (des pubs de 20 minutes donc) à laquelle vient s'ajouter un film promotionnel pour la série et les jouets auxquels ont ajoute un jeu vidéo qui vient promouvoir la sortie du film qui fait de la pub pour la série qui fait de la pub pour les jouets. Vous suivez ?

Cette quadruple mise en abîme vous est certainement insoutenable mais vous devez faire confiance aux gens très intelligents qui ont déjà décidé à votre place ce qui était le mieux pour vos enfants et votre porte-monnaie en cette fin d'année fiscale.

ET POURTANT, malgré ce constat dramatique, les jeux Lego ont toujours jouit d'une réputation, ma foi, plus qu'honorable, et ont au fil des années constitué une solide fanbase qui attend ardemment chaque nouvelle "cuvée" (un peu comme Call of Duty et Fifa... mais ça n'a sans doute aucun rapport !).

Ninja ? Check ! Robots ? Check ! Magie ? Check !

LEGO NINJAGO Le Film : Le jeu vidéo - Nintendo SwitchVous incarnez les Guerriers de l'Ombre, une vaillante troupe de tortues ninjas mutantes adolescents stéréotypés composée entre autres de :

-Llyod qui a un passé très tourmenté et un papa qui "pourrait-être un peu maléfique" (suspense suspense !)

-Kaï , alias "Force Rouge" qui a la voix de Sora de Kingdom Hearts en français et maitrise le feu et se bat avec deux Keyblade épées !

-Zane qui se contente d'être "cap'tain obvious" avec un arc (buggé) tout le long du jeu en parlant avec un accent un peu raciste il faut l'avouer... ah non pardon, autant pour moi ! C'est juste que c'est un ninja robot ! Oufff, c'est bon, ça passe alors ! Un robot ninja archer ET magicien puisqu'il a le pouvoir de la glace.

-Jay, l'inventeur si j'ai bien tout suivi... comme Force Bleue dans mighty Morphing Power Rangers et Donatello dans les Tortues Ninja...Voilà voilà...

-Cole qui est fort et peu cultivé afin d'être un faire-valoir pour le reste de la bande et d'enseigner à nos enfants que muscles et cervelle ne peuvent cohabiter dans un même corps. C'est beau ! Ah oui et du coup il se bat avec un marteau et a hérité du pouvoir de la terre (bourrin style).

-ou encore Mia la .... bah "la fille" en fait ! Mais si vous savez... la fille-Badass-qui-vient-rajouter-une-touche-d'égalité-des-sexes comme dans tous les Disney (Star Wars VII et Rogue One inclus !) sortis ces dix dernières années ? Bon par contre ça reste une série pour garçon, donc c'est le seul personnage féminin et quand est venu l'heure de refiler aux héros leurs pouvoirs, tous les éléments classes genre "feu", "glace" ou "foudre" avaient déjà été choisis par les mecs. A la fin il ne restait sans doute plus que "le pouvoir de l'amour" et "l'eau", les "trucs de filles" quoi (qu'est ce que ce test me fait dire...)

Cette fine équipe reçoit l'enseignement d'un vieux maitre ninja... qu'ils tutoient tous... car je suppose que le vouvoiement c'est pour les "bolos" et que le respect n'est pas une valeur digne d'être transmise aux enfants...

À partir de là, l'histoire se découpe en cutscenes et scènes tirées (maladroitement) directement du film Ninjago qui est lui-même une sorte de "reboot" de la série Ninjago afin que tous les spectateurs soient sur un pied d'égalité en découvrant le long métrage.
Nous suivons donc les aventures des guerriers de l'Ombre qui vouent leurs existences aux blagues puériles à défendre l'île de Ninjago contre le terrible Dark Vador Garmadon et ses armées de sbires anonymes et de robots.

Si vous avez moins de 9 ans, vous êtes probablement ambiancé. Si vous êtes adulte, vous vous demandez certainement pourquoi vous n'êtes pas devenu directeur commercial, puisque le métier à l'air finalement facile : il suffit de repomper tous les nouveaux trucs à la mode et les vieux machins indémodables.
En brandit ensuite l'étendard de l'humour et on justifie les faiblesses du jeu par un "C'EST NORMAL ! C'EST UNE PARODIE !".

Soyons clairs. En tant que testeur, je ne peux pas recommander ce titre, même aux plus jeunes. S'il est vrai que les enfants trouveront certainement leur compte dans cet univers, Ninjago n'en reste pas moins un soft plus que moyen et très mercantile.

Quand on a un petit budget et une deadline serrée, on obtient... ?

LEGO NINJAGO Le Film : Le jeu vidéo - Nintendo SwitchMais quand est-il du gameplay ? Ne vous inquiétez pas, le jeu est à la hauteur de son scénario !
Comme dans TOUS LES AUTRES JEUX LEGO DE CES DIX DERNIÈRES ANNÉES vous incarnez une équipe de personnages allant de 2 à 6 protagonistes dans des niveaux fermés en couloir qui alternent entre des phases de beat them all et des énigmes, le tout portée par une bande-son qui aurait presque pu être agréable avec ses sonorités orientales... mais qui vous rendra fou dès lors que vous aurez compris que le jeu vous passe les mêmes six notes en boucle du début à la fin.

Les phases de beat them all, croyez-le ou non, sont finalement le bon point de cet épisode Ninjago. Il faut dire que les combats n'ont jamais été aussi nerveux dans un soft lego. On reste sur du médiocre où l'on se contente de spammer la même touche d'attaque les 3/4 du temps, MAIS l'ajout d'un dash, d'une attaque aérienne et même de petits combos (en QTE je vous rassure tout de suite...). De même, la présence de six personnages jouables ne veut pas dire que vous aurez six gameplay différents ! À part pour l'aspect esthétique, vous n'incarnez en réalité que cinq clones auquel vient s'ajouter Zane, l'archer, dont la maniabilité laisse vraiment à désirer... pour ne pas dire qu'elle est buggée... comme une bonne partie du jeu d'ailleurs.
À chaque niveau passé, vous serez régulièrement gratifié d'un "jeton d'ingéniosité ninja", l'occasion d'acheter de nouvelles capacités pour nos ninjas. Tous les personnages partagent le même arbre de compétence, et ce dernier est particulièrement petit et peu inspiré : augmentation des dégâts d'une attaque donnée, un meilleur drop de pièce dans une situation X ou Y et on a déjà fait le tour...
Si on ajoute à cela les TRÈS nombreuses chûtes de frame rate (surtout en mode coop), ce jeu au gameplay très approximatif en finit régulièrement par devenir à la limite du jouable et OUI, nous parlons bien ici d'un jeu à 50 boules et non pas d'un jeu flash.

Histoire de vous faire oublier que les combats sont inintéressants, le jeu alternera avec des phases d'énigmes qui se résoudront TOUJOURS de la même façon (comme dans tous les jeux lego) : vous casser un élément du décor bien mis en évidence, vous en récoltez les pièces et construisez un mécanisme en maintenant sagement la touche A enfoncée jusqu'à ce que la voie soit dégagée et que vous puissiez continuer votre voyage dans le couloir... fléché !
Alternative ! Il faudra parfois activer une machine avec un personnage spécifique... auquel cas le jeu vous mettra gentiment un joli marqueur indiquant le perso en question afin de vous épargner la lourde tâche qu'est la réflexion.

Enfin, les phases en robot géant sur rails...
Alors, imaginez-vous une bonne vieille phase en tourelle, mais dans laquelle il est impossible de perdre tant les ennemis feront tout leur possible pour ne PAS vous toucher. J'ai fait l'expérience : vous pouvez lâcher la manette et partir vous faire un jambon beurre ou un grec, le jeu rentrera simplement dans une boucle jusqu'à se que vous dénier abattre le nombre d'ennemis indiqué à l'écran afin de déclencher la prochaine cutscene. Du grand art on vous dit !

"On s'en fout, c'est pour les enfants."

LEGO NINJAGO Le Film : Le jeu vidéo - Nintendo SwitchEt l'on a déjà fait le tour !
On alterne tout le long du jeu entre baston, petite phase de plateformes ou énigmes automatisées et l'on est récompensé par un extrait du film, sans doute bien meilleur que le jeu. Enfin...

Même si vous êtes fan du film, de la série ou même des jouets dont ces derniers font la pub, difficile de vous recommander ce jeu.
Bien sûr, un beat them all jouable à deux avec une seule paire de Joy-con, ça pourrait être fun ! Mais c'est sans compter sur les lags infernaux et l'impossibilité de contrôler la caméra avec un Joy-con seul ! On se retrouve alors avec une caméra complètement à l'ouest, en écran scindé illisible... au ralenti.

Mais alors c'est peut-être la quête du 100% qui vous intéresse ! Vous voulez trouver toutes les "briques d'or" afin de débloquer les niveaux optionnels ! Comptez deux heures, peut-être trois... et terminé.

Non, je sais ! Vous voulez incarner votre propre avatar ! Pour cela il faudra d'abord trouver tous les éléments de personnalisation (spoilers : le jeu vous refilera d'abord les plus moches) et ensuite se taper des temps de chargement trèèèèès longs pour avoir une chance de concevoir un avatar qui n'est qu'une figurine de plastique à la peau jaune et animée en saccadé... un Lego quoi...

Dimitri le 20/11/2017

Evaluation du jeu

Graphismes6/20

Des décors très inégaux qui fourmillent parfois de détails malgré une linéarité affligeante. Des lags absolument inadmissibles (même avec le jeu installé sur la console !) surtout en coop et des temps de chargements honteux. Il n'y a pas grand-chose à sauver si ce n'est l’esthétique "lego" très colorée et singulière... mais qui tourne ici au ralenti.

Son7/20

Des musiques aux sonorités orientales viennent ici tenter de coller à l'ambiance "ninja" du soft, mais les pistes restent peu nombreuses, courtes et globalement fainéantes. Là aussi, le compositeur a fait son strict minimum pour recevoir son chèque.

Durée de vie10/20

Comptez environ 6-8 heures pour la quête principale en couloir. Rajoutez-en 2-3 de plus pour le 100%. Les nombreux collectibles prolongent la durée de vie du jeu de manière assez artificielle... et encore faut-il avoir la motivation d'aller jusqu'au bout !

Jouabilité8/20

Le minimum syndical. Un "arbre de compétence" inutile et sans saveur, un combo au sol, un combo aérien et des énigmes qui n'en sont pas qui se résolve en pressant la même touche que dans les dix jeux précédents. A tout cela viennent s'ajouter les nombreux bugs et les lags qui rendent le tout confus... quand ce n'est pas totalement injouable.

Scénario3/20

L'histoire ne suit pas la série, mais bien les péripéties du long-métrage. Ninjago essaye de se faire pardonner sa médiocrité, son absence totale d'originalité et ses dialogues puérils en se faisant passer pour une parodie... OR il aurait fallu pour cela commencer par être drôle. Les gags auront du mal à faire mouche auprès des plus de 4 ans et demi, la faute à un rythme et une écriture brouillonne et une traduction (j'espère !) approximative qui ne seront pas sauvés par un doublage français de qualité... souvent inaudible au point de devoir activer les sous-titres ! NON !

Verdict

+ Le fun d'incarner
les héros de Ninjago

- Pas drôle une seule seconde
- Frame rate à la ramasse
et bugs
- Gameplay brouillon
- La musique qui rend fou
- Aucun challenge
- Les temps de chargement
- Une pub d'une pub
d'une pub

Mauvais

6/20

Indice Qualité Next NintendoPour le plaisir de ses membres et visiteurs, les articles de Next Nintendo sont soumis à une norme de qualité. Cette norme contient divers points clefs essentiels pour garantir un contenu de qualité, et qui permettront d'établir une relation de confiance entre nous.
En savoir plus

LEGO NINJAGO Le Film : Le jeu...

En images

LEGO NINJAGO Le Film : Le jeu vidéo - Nintendo SwitchLEGO NINJAGO Le Film : Le jeu vidéo - Nintendo SwitchLEGO NINJAGO Le Film : Le jeu vidéo - Nintendo SwitchLEGO NINJAGO Le Film : Le jeu vidéo - Nintendo Switch