Test de Diddy Kong Racing DS sur Nintendo DS

Rare revient temporairement chez Nintendo avec l'adaptation d'un jeu de kart
pas comme les autres. Diddy-Kong-Racing débarque sur DS !

Le jeu qui file la banane

Diddy Kong Racing DS - Nintendo DSDKR est apparu à l'époque ou Mario régnait en maître sur le monde du kart d'arcade.
De part son approche assez singulière du genre, il avait su s'attirer les faveurs de nombreux fans. En effet, non content de proposer deux véhicules supplémentaires (à savoir l'aéroglisseur et l'avion) le soft nous proposait un mode aventure assez similaire à Banjo-Kazooie avec des secrets à découvrir et surtout un monde principal qui servait de base à tous les autres. Une excellente idée en somme qui donnait beaucoup de cachet au titre, et qui y était pour beaucoup de son succès.

Pour l'heure place au bilan de la version DS. Les menus ont été évidemment remaniés de façon à ce que les icônes soient plus aisément accessibles via le stylet : on retrouve l'aventure solo et le mode course simple,+++3 auxquels viennent s'ajouter deux modes cachés et, DS oblige, le multi joueurs online. On se tourne alors vers le mode aventure pour très vite constater la disparition de Conkers et Banjo, remplacés par Trixie et Dixie Kong pour des raisons de licence. Il faudra donc faire sans ces deux charismatiques personnages et sélectionner un pilote parmi les 12 disponibles au total (dont 4 cachés).Choisissez bien, car une fois l'aventure entamée vous ne pourrez plus changer de protagoniste !

Vous débarquez donc sur l'île où sévit le vilain Wipzig, suite à un appel à l'aide de vos amis.
De prime abord, l'ensemble est assez flatteur, la 3D est très belle, et n'a rien à envier à la version N64, malgré un problème d'optimisation de l'affichage inhérent à la DS. La qualité sonore est elle aussi au rendez-vous, bien que, là encore, les thèmes proposés soient repris de la version originale. Du tout bon techniquement donc, mais il nous tarde de nous chauffer sur quelques circuits histoire de constater si, le poids des années faisant, la magie opère toujours.

L'île fait toujours office de "monde libre" que vous aurez le loisir de parcourir à votre gré, à l’aide de votre véhicule. L'objectif lui aussi demeure inchangé : il vous faudra récupérer tout les ballons d'or et autres trophées pour espérer combattre le maléfique cochon et le chasser de ce monde paradisiaque. Pour ce faire, vous devrez remportez chacune des 20 courses disponibles (auxquelles s'ajoutent 4 courses bonus), venir à bout des gardiens de chacun des portails, réussir les challenges proposés... bref, il y a beaucoup à faire. Ceci dit, on ne vous impose pas un ordre particulier pour le déroulement de l'aventure, un certain nombre de ballons d'or suffisant à débloquer la zone suivante. Libre à vous d'attendre de finir le monde à 100 % avant de s'attaquer au reste... ou pas.

Diddy Kong Racing reprend donc le principe de Mario Kart, à savoir des courses endiablées, agrémentées de bonus destructeurs nécessaires à votre victoire. Les items n'ont quasiment pas changé. On retrouve les roquettes autoguidées, turbos, turbos au sol, flaques d'huiles... tout est bon pour rétamer vos adversaires. A la différence de son homologue, vous savez clairement quel item vous ramassez puisqu'ils sont codés par couleur. Un ballon rouge correspond aux missiles, une ballon bleu aux turbos, un vert à l’huile, etc...
Mieux encore, vous avez la possibilité de décupler la puissance de vos armes en ramassant un ballon de la même couleur que le précèdent. Veillez donc à utiliser vos items avec parcimonie en vu d'un effet plus dévastateur. La version DS intègre quelques nouveautés de ce coté là, mais pas question de vous gâcher la surprise.

Heureux portage ?

Diddy Kong Racing DS - Nintendo DSOn le redoutait quelque peu, mais force est de constater que le gameplay a sérieusement pris un coup de vieux : la conduite est moins souple qu'un Mario Kart, et le dérapage fait surtout office d'aide dans les virages serrés. Ces défauts restent encore du niveau de l'anecdote puisqu'ils étaient déjà présents dans la version précédente et ne gênait en rien le plaisir du joueur. L'impression de vitesse a par contre prit un gros coup de jeune, et c'est d'autant plus évident après une longue cure de Mario Kart DS, sur quoi le soft pompe sans vergogne le principe d'aspiration ici résolument inutile.

Les grincheux pourront regretter un level-design tantôt réussi, tantôt insipide, proche a certains moments de ceux de nombreux titres bâclés du genre. Les circuits semblent parfois être assemblés n'importe comment, une sorte de suite d'idée mal organisées et dépourvues de cohérence, notamment portail sur l'espace...
L'architecture des circuits peut donc surprendre et nous laisse une étrange impression. Il en est de même pour les items résolument trop quelconques. Autant de défauts qui ne seraient pas si gênants à une époque moins encline à la concurrence, mais qui passent de nos jours assez mal aux yeux du joueur expérimenté. Le constat est donc un peu sévère pour ce pauvre Diddy qui subit de plein fouet l'évolution du genre.

Mais ne nous offusquons pas pour autant, car il parvient tout de même à se hisser au dessus des autres clones. En effet la vitesse n’est pas catastrophique et les sensations restent agréables. Mais c’est surtout grâce à l'ajout de deux véhicules supplémentaires que cela est possible : l'aéroglisseur vous permettra donc de batailler sur terre comme sur mer, tandis que l'avion vous octroie le droit de pourfendre vos rivaux dans les airs. L'approche du titre est de ce fait entièrement renouvelée : l'aéroglisseur plus flottant et surtout plus délicat à piloter vous demandera un soupçon de doigté et beaucoup de persévérance. L'avion se révèle quant à lui être plus intuitif et agréable, même si la croix directionnelle n'est pas des plus pratique pour appréhender un espace en trois dimensions.
Le kart semble être, au final, le plus intéressant à piloter, mais l'ajout de véhicules adjacents est très appréciable puisqu'il permet d'une part de renouveler le gameplay, et d'autre part de découvrir les circuits sous un autre angle. Tout cela vient bien sûr renforcer l'intérêt d'un titre qui en avait globalement besoin.

Et ma DS ?

Diddy Kong Racing DS - Nintendo DSÉvidemment, les fonctionnalités de la DS ont été utilisées avec plus ou moins de talent.
Les départs turbos font parties des bonnes surprises, et on pourra même se permettre de dire
qu'il surpasse Mario Kart sur ce point. Il vous suffira de chauffer vos roues, tourner l'hélice et souffler sur le micro selon l'engin utilisé pour lui donner une impulsion fulgurante dès le départ de la course

Autre nouveauté, la création de circuit : il vous est possible de créer vos propres circuits à l’aide du stylet, d’en définir toutes les courbes et l’inclinaison des pentes. Inédit de l'épisode, ce mode fait espérer de grandes choses mais reste cependant assez anecdotique car trop limité. Il en est de même pour les minis-jeux de transition jouables au stylet, qui vous imposent de refaire tout les circuits sur un tapis volant en vue subjective et d’éclater le plus de ballons possible. D'autre petits jeux faisant office de secrets viennent d'ailleurs ponctuer l'aventure. Un petit plus sympathique bien que dispensable.
La seule réelle innovation digne de ce nom vient finalement du mode boutique, qui vous permet d'upgrader votre véhicule, d'acheter des circuits bonus et bien d’autres choses encore. Vous devrez ainsi vous acquitter des quelques dizaines voir centaines de piécettes récoltées lors de vos courses infernales afin d'espérer faire de votre engin un véritable bolide.

En fin de compte il est un peu dommage de voir que Rareware a pris un peu à la légère le portage de ce titre qui, en restant de bonne facture, méritait beaucoup mieux.

Jumonji le 21/1/2009

Evaluation du jeu

Graphismes15/20

Une 3D très convaincante, proche du niveau de la version N64, malgré ce problème récurrent d’optimisation de l’affichage. Les décors ont un peu vieilli mais le soft fait partie des beaux titres de la console.

Son13/20

C'est assez classique, mais cela reste très agréable, voir parfois même entraînant.

Durée de vie13/20

Il vous faudra un petit moment avant de pouvoir tout finir à 100 %. Nous n’avons pas là un foudre de guerre en terme de durée de vie, mais cela reste convenable, surtout si l'on ajoute le multijoueurs.

Jouabilité12/20

Mitigé, car selon le véhicule, utiliser la croix directionnelle n’est pas spécialement adapté. Reste que cela reste tout à fait convenable pour le kart classique.

Scénario--/20

Verdict

+ La patte graphique

- Un simple portage
- Tactile ?

Moyen

12/20

Indice Qualité Next NintendoPour le plaisir de ses membres et visiteurs, les articles de Next Nintendo sont soumis à une norme de qualité. Cette norme contient divers points clefs essentiels pour garantir un contenu de qualité, et qui permettront d'établir une relation de confiance entre nous.
En savoir plus

Diddy Kong Racing DS

Niveau d'attenteAucun voteAucun voteVoterPlus d'infos

En images

Diddy Kong Racing DS - Nintendo DSDiddy Kong Racing DS - Nintendo DSDiddy Kong Racing DS - Nintendo DS