Test de Ghost Trick : Détective Fantôme sur Nintendo DS

Shu Takumi nous avait habitué aux tribulations d'un avocat nommé Phoenix Wright, décliné sur bon nombre de supports et en pas moins de 4 épisodes, sans parler de la série parallèle, Miles Edgeworth, et du très attendu Professeur Layton vs. Phoenix Wright. Mais le génie créatif de l'homme est loin d'être épuisé. Preuve en est avec cet excellent titre qui sort de nulle part, et qui fait déjà parler de lui. Ghost Trick est un jeu d'enquête d'un genre nouveau, que je m'en vais de ce pas vous décortiquer...

Un jeu d'enquete d'un genre nouveau ?

Ghost Trick : Détective Fantôme - Nintendo DSCela fait longtemps que les point-and-click existent. Ce type de jeux consiste généralement à présenter au joueur une histoire, dont le héros est généralement un reporter ou un flic pour justifier l'aspect « enquête », et surtout par manque d'originalité il faut bien l'admettre. Notre héros (ou héroïne plutôt, car on retrouve souvent des femmes en protagonistes de ce genre d'aventure), va devoir fouiller chaque recoin d'un décors statique pour trouver les éléments interactifs, documents ou objets, qui lui permettront d'avancer dans son enquête.

J'insiste bien sur cette relation entre décors statique et éléments interactifs, car dans ce type de jeux cette notion est en fin de compte le seul intérêt ludique. Qu'il soit réussit ou non, le point-and-click vous présente des scènes figées, souvent peintes comme des tableaux ou travaillées à l'ordinateur pour donner une impression de « photo-réalisme » (en gardant bien à l'esprit qu'une « photo » est quelques chose de figé). De là découle un jeu de piste, qui part le plus souvent de la disparition ou du meurtre d'une tiers personne. Tel une Véra Dinkley dans Scoubidou (vous savez la fille à lunette avec la voix de canard...), votre protagoniste devra chercher des « indices » qui permettront d'expliquer la mort ou l'absence soudaine de la victime, mais pour cela il faudra s'introduire dans diverse endroits occultes, utilisant clés à molette, briquets, barres de fer ou tout autres accessoires insolites.

Bref, les point-and-click se basent avant tout sur les énigmes pour garder le joueur éveillé, ainsi qu'une histoire qui tient la route, empreinte de mysticisme et de folles aventures façon le Club des Cinq, saupoudré la plupart du temps d'une bonne vieille théorie conspirationniste histoire de vous faire croire que « La Vérité est Ailleurs ». Les titres s'accumulent aussi surement que les romans des éditions Arlequin, créant par la même une sorte de culture alternative, les fesses posées maladroitement entre jeu vidéo kleenex et littérature de W.C..

Je dresse un portrait bien ringard de ce style vidéoludique, oubliant presque volontairement des titres comme le Professeur Layton par exemple, qui proposent des univers tout de même plus colorés, et des personnages au charisme véritable, ou encore l'excellent Heavy Rain sur PS3, véritable film interactif (en opposition au caractère figé des standards), car c'est un genre qui a tout de même bien du mal à percer chez les gamers purs et durs. Il faut dire que peu d'entre eux ont su innover, réinventer leur approche du gameplay ou de la narration, et qu'ils finissent par tous se ressembler. On peut citer Phoenix Wright, qui se la joue simulation de procès, ou encore une fois Professeur Layton, sorte de mix entre roman d'aventure et magazine de mots fléchés/sudoku, si vous voyez ce que je veux dire...

Mais là ou Ghost Trick tire son épingle du jeu, c'est qu'il échappe à tous ces stéréotypes. Il ne s'en abreuve pas, comme ferait justement le prof au long chapeau, il les brise un à un avec une désinvolture digne d'un Mickael Jackson au mieux de sa forme (la référence au King of the Pop n'est pas anodine, mais nous reviendrons). Dans Ghost Trick il n'est point question de petit génie enquêtant sur un meurtre, mais d'un mec un peu paumé enquêtant sur... sa propre mort !

Mais c'est quoi cette histoire ?

Ghost Trick : Détective Fantôme - Nintendo DSL'argument choc de l'histoire de Ghost Trick, c'est en effet la mort du héros dés le début. Sissel, puisqu'il se prénomme ainsi, vient de mourir dans d'étranges conditions, mais il se réveille en tant qu'esprit, et se retrouve témoin du meurtre de Lynne, une jeune détective de police (et oui les stéréotypes ont la peau dure !). La demoiselle est donc morte, elle aussi, assassinée par un mec vraiment pas net, mais ce n'est pour l'instant pas la priorité de notre héros. Ce dernier essaie tant bien que mal de comprendre qui il est, et ce qu'il fait ici, au beau milieu d'une décharge publique. Heureusement il va vite faire la connaissance de Ray, une lampe de bureau douée de vie.

Oui cette histoire peut vous paraître insensée, mais votre premier allié dans le jeu sera une lampe de bureau, dont vous ne savez pratiquement rien au début. Il (ou elle ?) vous explique que vous êtes un fantôme, et que vous avez le pouvoir de vous déplacer en possédant les objets présents dans le décors. Très vite le héros prendra conscience de ses pouvoirs, et mettra tout en œuvre pour savoir les circonstances sa propre mort, et surtout pour découvrir qui il était avant de mourir. Etait-il bon ou mauvais ? Même lui n'en sait rien, et c'est bien ça qui l'inquiète...

Mais ça se joue comment alors ?

Ghost Trick : Détective Fantôme - Nintendo DSLe gameplay se base donc sur les pouvoirs de fantôme (ou "pouvoirs des morts" comme le dit si mal la traduction française...) de Sissel, et ils sont multiple. Tout d'abord il possède une vision fantôme qui lui permet de voir les « points » auquel sur lesquels il peut projeter son âme. Il faut trouver un point proche de lui pour pouvoir se déplacer, car son âme ne s'étire pas à volonté, on se retrouve donc très vite coincé. Heureusement Sissel est aussi capable d'agir sur certains objets qu'il possède, par exemple il peut passer par l'ampoule d'un lampe, pour ensuite entrer dans le pied de l'objet pour le faire pivoter, et reprendre l'ampoule qui aura du coup été déplacée plus loin, ce qui lui permettra de rentrer sur le casque posé contre une étagère, puis sur le livre posé sur le meuble, et ainsi de suite. Pas si cool la vie de fantôme !

Sissel ne peut posséder d'être vivants ou de cadavres pour se déplacer (ça serait trop facile), en revanche il peut entrer dans le corps d'un macchabée pour parler à son âme. Il entrera ainsi en contact avec notre petite détective, Lynne. C'est là qu'intervient un autre pouvoir de fantôme : le retour en arrière. Sissel peut en effet revenir dans le temps, 4 minutes avant la mort d'une personne, pour comprendre dans quelles circonstances les évènements se sont produits.

Vous commencez à comprendre pourquoi je trouve ce jeu révolutionnaire ? Plutôt que d'enquêter sur la mort d'une personne à froid, vous serez amenez à revivre en direct ses 4 dernières minutes de vie, et vous pourrez revenir à volonté à ce moment précis pour tenter de changer son destin. Il faudra alors utiliser vos pouvoirs de fantôme pour arrêter le tueur et le mettre hors d'état de nuire, chose ardue lorsqu'on vient soit même de trépasser. Pour cela il faudra utiliser les objets que vous verrez briller à l'écran. En d'autres termes vous n'avez pas besoin de chercher où se cachent les éléments interactifs du décors, mais vous devez simplement trouver un moyen de les atteindre, et de les faire fonctionner ensemble pour résoudre une énigme en temps limité.

A la rigidité d'un point-and-click classique, Ghost Trick répond par l'action pure et dure, le tout dans un temps imparti et en prenant en compte le fait que les personnages vivent leur vie sans se soucier de vous.

Simplicité à outrance ?

Ghost Trick : Détective Fantôme - Nintendo DSLa simplicité et l'action sont donc les maîtres mots de ce jeu, mais n'allez pas croire qu'il est facile pour autant. Le fait est que vous devez déplacer les objets en temps réel, même si vous pouvez figer le temps lorsque vous passez en mode vision fantôme.

Dans de nombreux cas il faudra attendre que quelqu'un bouge pour agir. Par exemple, vous êtes dans un restaurant, deux individus discutent au fond de la salle, et vous vous vous approcher pour les entendre, mais il n'y a pas d'objets à proximité vous se déplacer. Vous allez devoir posséder la sonnette sur la table, et la faire sonner, ce qui fera venir la serveuse. Cette dernière arrivera avec une cruche d'eau, servira le client à la table, et pendant ce temps vous pourrez en profiter pour posséder la cruche, et ainsi repartir avec lorsque la serveuse aura fini. Une fois cela fait la serveuse vous emmènera avec la cruche, il ne vous restera plus qu'à prier pour qu'elle aille où vous voulez.

Petite précision, Sissel possède un dernier pouvoir, celui de voyager à travers les lignes téléphoniques. Cela permet tout simplement de changer de lieu et ainsi de passer au niveau suivant. Petit bémol, il ne peut voyager que s'il connait le numéro où il veut aller, évidemment, et lors d'un retour dans le temps il ne peut utiliser ce pouvoir que lorsqu'on décroche le téléphone, voilà pourquoi il vaut mieux ne pas foncer tête baissée si on vous propose de suivre la ligne téléphonique, au risque de vous retrouver coincé et de devoir revenir au début de la scène de crime pour tout recommencer. Les pièges de ce genre sont nombreux, et globalement les situations varient du tout au tout. D'ailleurs en parlant de « toutou » (haha ok elle était nulle =p), vous aurez un allié fantôme au bout d'un moment, qui vous aidera avec de nouveaux pouvoirs.

Un allié spécial...

Elvis n'a plus le monopole de la banane

Ghost Trick : Détective Fantôme - Nintendo DSConcernant l'histoire, Takumi-san s'est vraiment surpassé. Premièrement tous les protagonistes de l'histoire possède un charisme fou. Même si le monde de Ghost Trick se veut réaliste, les protagonistes ne se prennent jamais au sérieux. Il n'y qu'à voir notre héros et son look complétement dingue, un smoking et une coupe « banane »...

Ce qui est le plus impressionnant dans Ghost Trick, c'est surtout l'animation de chaque personnage. Chacun d'entre eux a été dessiné d'une manière bien particulière, et chacun de leur mouvements sont amplifiés à l'extrême pour donner une impression d'être dans un cartoon. Quant au casting, je préfère ne pas trop en dévoiler mais sachez qu'il est vraiment surprenant. On retrouve, pèle-mêle, un inspecteur de police grisonnant qui se déplace en dansant comme Mickael Jackson, une mère de famille un brin alcoolique et rondouillarde, dont le seul but dans la vie semble être de s'occuper de sa petite fille adorée tout en écrivant des histoires érotiques pour le grand public, ou bien encore un chien, prêt à tout pour sauver sa jeune maitresse, même à mourir (sachant bien entendu que les fantôme savent parler aux animaux).

Que ce soit par la mise en scène ou par le casting de base, Ghost Trick épate du début à la fin. On note quand même que les personnages sont assez manichéens, les gentils restent gentils et les méchants bien méchants, mais comme le ton est celui de la comédie en permanence (les personnages se permettent même de parler directement des « boutons » de la console, comme s'ils savaient qu'ils sont dans un jeu vidéo), tout cela passe plutôt bien. L'intrigue va de révélations en révélations du début à la fin, et il faudra pas mal de temps pour arriver au bout de la quinzaine de chapitres. On remerciera aussi monsieur Masakazu Sugimori, le compositeur du jeu, qui réalise ici un travail efficace. La bande-son est en parfait accord avec le ton décalé et très « urbain » du soft, et ne fait qu'embellir l'expérience de jeu en plantant très vite le décors à chaque nouveau chapitre.

D'ailleurs l'ost, ainsi que certains personnages du jeu, rappelleront des souvenirs aux fans de Phoenix Wright. Il n'est jamais clairement dit qu'il s'agit d'eux, mais on remarque par exemple que deux enquêteurs portent un costume bleu et un costume vert, comme Phoenix et Boulay dans Phoenix Wright.

La note funèbre

Ghost Trick : Détective Fantôme - Nintendo DSIl est assez difficile de trouver des défauts à ce jeu. On pourrait déjà parler de certaines énigmes, un peu trop tarabiscotées pour être trouvées directement, mais d'un autre coté rendre le jeu trop facile aurait été une erreur bien plus grande encore. On peut aussi critiquer le manque d'intérêt à rejouer l'aventure une fois le jeu fini, il est vrai que pour une quarantaine d'euros vous aurez droit à une livre interactif formidable, mais qui au final ira rejoindre les autres jeux de votre étagère pour ne plus jamais en ressortir.

Posons la question autrement, dans quel cas vous pourriez ne pas aimer ce jeu ? Tout d'abord il faut avoir de la patience et avoir envie de se creuser les méninges, car les situations vont en se complexifiant au fil de l'aventure, et l'envie de décrocher vous guettera. De plus le gameplay est à la fois lourd et hasardeux. Lourd, car il faut parfois attendre pas mal de temps qu'un bonhomme se décide à bouger pour tenter une action qui, si elle rate, vous fera recommencer tout du début, et hasardeux car parfois la résolution des énigmes se fait plus par tâtonnement que par une réelle déduction. C'est assez frustrant de devoir recommencer inlassablement la même scène pour tester toutes les possibilités. Vous vous direz rarement « Oui ! J'ai trouvéce qu'il faut faire ! », mais plutôt « Ha okay... c'était ça qu'il fallait faire ? »

Cela dit Ghost Trick reste l'un des meilleurs jeux de la DS, assurément adapté à l'écran tactile, une très bonne pioche pour les amateurs d'enquêtes. Encore un petit défaut, il semblerait que la fin du jeu ne laisse pas vraiment de place à une suite, et ça c'est bien dommage...

Yah le 3/2/2011

Evaluation du jeu

Graphismes16/20

Malgré les mauvaises langues qui prétendent injustement qu'il ressemble à un jeu Flash, Ghost Trick est un vrai bijou en terme d'animation. Une sorte de dessin animé interactif, au même titre que l'on peut considérer Heavy Rain comme un film interactif. SA faute est d'avoir choisi une 2D plus que classique à une époque où la 3D est considérée à tort comme gage de qualité.

Son18/20

Sugimori passe assez inaperçu dans le milieu, mais après avoir bossé sur la bande son de Viewtiful Joe et de Ace Attorney, il nous montre tout son talent dans des thèmes à la fois entrainant et plein de justesse. Ses compositions nous emmènent par tous les types d'émotions, le tout dans une ambiance funky qui donne envie de chantonner en claquant des doigts.

Durée de vie14/20

Ghost Trick vous en fera baver, assurément. L'aventure se compose d'une quinzaine de chapitres qui se cloturent grosso modo en 30 minutes, à supposé que vous ne soyez jamais coincé. Néanmoins on peut regretter une certaine linéarité (les énigmes n'ont qu'une seule solution, l'histoire n'a qu'une seule fin).

Jouabilité14/20

Jouable à la fois au stylet et aux boutons selon les envies, Ghost Trick propose une façon de jouer vraiment originale, mais qui contient quelques lourdeurs, comme le fait de devoir refaire 50 fois la même scène pour enfin trouver la solution un peu par hasard. La note reste favorable tout de même grâce à l'immersion que l'on peut ressentir à devenir un fantôme, comme une sorte de super héros d'outre tombe, qui colle parfaitement avec le scénario et nous donne vraiment l'impression d'être dans la peau du personnage principal.

Scénario19/20

Un total WTF pour l'histoire, qui du début à la fin nous en fait voir de toutes les couleurs. Chaque personnage, même le plus insignifiant, révèle tout son potentiel charisme au fil de l'aventure. On a rarement vu une narration aussi bien maitrisée dans un jeu vidéo, mais le plus étonnant c'est qu'à aucun moment l'histoire ne se prend au sérieux, malgré la complexité de l'intrigue. Un récit vraiment intelligent qui devrait devenir une œuvre culte dans les années à venir.

Verdict

+ Une histoire qui décoiffe
+ Une ost entrainante
+ Un gameplay original

- Aucune rejouabilité
- Des énigme parfois
frustrantes

Excellent

17/20

Indice Qualité Next NintendoPour le plaisir de ses membres et visiteurs, les articles de Next Nintendo sont soumis à une norme de qualité. Cette norme contient divers points clefs essentiels pour garantir un contenu de qualité, et qui permettront d'établir une relation de confiance entre nous.
En savoir plus

Ghost Trick : Détective...

En images

Ghost Trick : Détective Fantôme - Nintendo DSGhost Trick : Détective Fantôme - Nintendo DSGhost Trick : Détective Fantôme - Nintendo DSGhost Trick : Détective Fantôme - Nintendo DSGhost Trick : Détective Fantôme - Nintendo DSGhost Trick : Détective Fantôme - Nintendo DSGhost Trick : Détective Fantôme - Nintendo DSGhost Trick : Détective Fantôme - Nintendo DSGhost Trick : Détective Fantôme - Nintendo DSGhost Trick : Détective Fantôme - Nintendo DS