Test de Golden Sun : Obscure Aurore sur Nintendo DS

En deux ans, les fans de rpg auront fait la connaissance d'une saga discrète mais furieusement palpitante. Le premier épisode de Golden Sun était déjà vu comme l'un des plus beaux jeux de la Gameboy Advance, mais sa suite, plus sombre, plus difficile, fera entrer la série au panthéon des grands noms du rpg japonais. Sept ans plus tard, l'ère GBA est clairement loin derrière nous, laissant place à une Nintendo DS au catalogue plus que rempli en jeux de rôle.

Mais ce n'est que maintenant qu'un troisième Golden Sun sort enfin, après le raz-de-marée causé par les Final Fantasy, les Pokémon, et autres Dragon Quest. Quand est-il de Golden Sun Obscure Aurore ?

Le mystérieux Soleil d'or

Golden Sun : Obscure Aurore - Nintendo DSAttention à ne pas tomber dans le piège facile de la comparaison. Il serait dommage en effet de voir Golden Sun comme un rpg similaires aux autres, notamment aux cotés du très populaire Dragon Quest IX. Evidemment lorsque l'on en voit des vidéo de combat, on fait de suite le rapprochement, mais Golden Sun est avant tout une saga épique et un gameplay aux mécanismes bien particulier.

L'histoire tourne autour de l'alchimie, la force des quatre éléments, et la façon dont les humains ont réussi à maitriser cette force, grâce à une technique nommée psynergie. Les personnages maitrisant cette technique sont appelés mystiques, et possèdent d'extraordinaires talents. Malheureusement cette force est bien trop puissante et provoqua par le passé des cataclysmes si grands que les mystiques finirent par emprisonner l'alchimie, pour ne plus être tentés par sa puissance.

Ceci provoqua encore plus de mal, car le monde commença lentement à se détruire, à cause du manque d'alchimie pour le soutenir. Voilà pourquoi des guerriers se sont dressés pour rétablir cet équilibre dans le monde. C'est ce que l'on voit dans les deux premiers Golden Sun, qui sont en fait deux parties d'une même histoire. Comprenez par là que Golden Sun se termine sans ambiguïté par un « à suivre », et qu'il faudra finir le second épisode pour tout comprendre. Un fait vraiment inhabituel dans un jeu vidéo.

Cela dit le retour de l'alchimie dans le monde ne fut pas bénéfique, c'est ce qu'on apprend d'entrée de jeu dans cette suite sur DS, Golden Sun : Obscure Aurore. Trente après les évènements des deux premiers, nous retrouvons Vlad et Garret, deux des 8 héros d'origine, qui vivent désormais sur les ruines de leur village natal, Val. Ils surveillent et constatent avec amertume que leurs actions passées, rallumer le Soleil d'or pour réveiller l'alchimie dans le monde, a fait naitre ça et là des trous noirs, et provoquer des catastrophes sans précédents.

Cependant l'histoire ne suit pas le périple de ces héros, mais celui de leurs enfants : Matt le fils de Vlad, Terry le fils de Garet, et Kiara la fille de leur ami et compagnon de route d'antan, Ivan. L'histoire va conduire nos trois jeunes apprentis guerriers à travers le monde pour tenter de mettre fin à toute cette vague de drames.

Roman fleuve

Golden Sun : Obscure Aurore - Nintendo DSL'histoire de Golden Sun Obscure Aurore est vraiment très complexe. Il faut dire qu'à la base le scénario des deux premiers épisodes fourmillait de détails, et que ce troisième s'amuse à tout reprendre pour enfin continuer la saga, parfois au détriment de la bonne fluidité du récit. Il est en effet difficile du premier coup d'œil de s'y repérer dans les noms des différentes villes, des personnages et de leur descendance. De l'aveu même de Camelot, les développeurs du jeu, Golden Sun 1 et 2 n'étaient en fait que le prologue de ce qu'ils avaient prévu à la base.

Heureusement pour nous, le studio a pensé à inclure dans les dialogues du jeu des petits aides-mémoires. Lorsqu'un terme spécifique apparait dans le texte comme un lien cliquable, le joueur peut s'il le souhaite afficher sa description sur l'écran du haut. Vous n'aurez donc pas trop de mal à suivre l'histoire, même si vous ne savez pas qui ce fameux McCoy dont tout le monde parle, ou que le nom de Lémuria ne vous évoque absolument rien. Et c'est tant mieux, car le monde de Golden Sun est vraiment très riche en détails géopolitiques, c'est un monde médiéval qui ressemble aux notre sans pour autant lui ressembler, une sorte de Terre du Milieu façon rpg japonais.

A ce titre Golden Sun Obscure Aurore contient énormément de textes, dont certaines parties sont interactive. Comme dans les premiers, le joueur peut en effet choisir la façon dont il va réagir à certaines paroles. Vous aurez le droit entre un sourire neutre, une mine très enthousiaste, un air découragé ou bien une figure rouge de colère. Même si cela reste un gadget, les fans apprécieront.

Golden Sun en deux écrans

Golden Sun : Obscure Aurore - Nintendo DSDéjà à l'époque, Golden Sun étonnait par ses graphismes 2D, qui semblaient imiter la 3D avec un certain brio. Cette fois-ci nous sommes vraiment en 3D, mais l'ambiance de la série est largement respectée. Finies les couleurs criardes et les animations de combat statiques, cet épisode fait honneur à la DS, mais il conserve son style old-school. On peut aussi ajouter que le jeu se manie aussi bien avec les boutons qu'au stylet, avec des menus de bonne taille pour pouvoir poser ses gros doigts dessus.

Au niveau des sons, l'ambiance musicale se compose surtout de remix des anciens épisodes. Malheureusement le style de Motoi Sakuraba a tendance à s'effriter au fil du temps, on ne retrouve pas toute la grandeur des thèmes originaux. Néanmoins les sons des menus sont identiques aux anciens, et rien que ce petit détail fait plaisir à entendre. Cela fait plaisir aussi de voir les nouveaux design pour les invocations, étrangement plus occidentalisées qu'avant, ainsi que les armes qui ont maintenant toute une skin propre à chacune.

Un gameplay en or

Golden Sun : Obscure Aurore - Nintendo DSGolden Sun jouit avant tout d'un système de combat au tour par tour des plus efficaces, et c'est pour ça qu'il plait tant. Outre les traditionnels attaque, défense et magie (la psynergie pour le coup), le joueur devra jongler avec les djinns et les invocations. Pour ceux qui ne connaissent pas la série, les djinns sont des être magiques utilisant chacun un élément pour attaquer : la terre, le feu, l'eau ou le vent.

Les djinns s'équipent sur les personnages, un peu à la manière des pokémon, sauf que leur intérêt est double. Le djinn peut être lié à son porteur, le faisant ainsi profiter de sa magie pour à la fois augmenter ses statistique et lui modifier ses sorts. Par exemple si vous liez quatre djinns de Venus (l'élément de terre) à quelqu'un, il apprendra le sort "ranimation", très pratique pour faire revenir un camarade à la vie. Vous pouvez aussi utiliser le djinn lui-même pour qu'il lance sa technique spéciale. Chaque djinn possède la sienne, certaines peuvent aveugler l'ennemi, d'autre soigner ou protéger tous vos alliés. Elles vous seront très utiles si vous voulez jouer tactique. Mais ses techniques ont un coût, si vous utilisez un djinn lié en combat, il se mettra en attente au tour suivant, et vous ne pourrez plus l'utiliser à moins de le lier à nouveau à votre personnage en lui faisant par la même occasion perdre un tour.

Mais le djinn est en position d'attente, il servira aussi à appeler une invocation plus ou moins grosse, et capable de dégâts monstrueux. Il faut cependant utiliser plusieurs djinns en attente pour invoquer ces dieux en renfort. Une fois le djinn utilisé pour invoquer, il se repose et finit par se lier à son porteur au bout de quelques tours.

Ce gameplay basé sur la bonne gestion de ses djinns est un atout formidable pour Golden Sun. Cela implique pour le joueur de bien choisir quel djinn attribuer à qui, et à quel moment placé les techniques ou les invocations pour être le plus efficace, sans pour autant perdre de vue que manipuler ces charmantes créatures entrainent aussi des changements dans le panel de sorts que votre personnage aura à votre disposition. Il faut aussi préciser que sur la fin du jeu, vous aurez huit personnages à gérer. En combat cela se traduit par quatre personnages qui se battent, et quatre en réserve, que vous pouvez appeler à raison d'un par tour. De quoi élaborer des stratégies vraiment complexes.

Un jeu à la hauteur ?

Golden Sun : Obscure Aurore - Nintendo DSGolden Sun Obscure Aurore n'est cependant pas exempt de tous défauts. Pour les novices le scénario peut déjà paraître difficile à comprendre, malgré les efforts des développeurs pour palier à ça, mais c'est aussi son inventaire qui risque de choquer. Vous devez en effet gérer un inventaire séparé entre tous les personnages de votre équipe, et donc gérer le sac de chacun. Si vous voulez par exemple équiper une épée à Terry, mais que cette dernière se trouve dans l'inventaire de Kiara, il faudra aller la chercher dans le sac de la belle demoiselle pour ensuite le donner à votre guerrier aux cheveux rouges. Le pire c'est que chaque inventaire est limité en terme de place, ce qui vous oblige à vendre constamment tout ce qui ne vous sert pas. On n'a beau se dire qu'on est dans un rpg, et que c'est assez normal de devoir passer des heures au magasin et dans son sac d'objets, le système de Golden Sun Obscure Aurore fait preuve d'un manque de flexibilité flagrant.

Autre petit détail gênant, la possibilité de sauvegarder n'importe où. En théorie cela est une bonne chose il est vrai, vous n'aurez pas à attendre d'arriver à un point de sauvegarde pour quitter la partie. Mais dans la pratique cette absence de point de sauvegarde vous empêche de prévoir les moments importants, du style bataille contre un boss. Le fait de ne pas pouvoir se préparer à une bataille imminente est assez gênant, mais pas pénalisant. Mais ce n'est pas tout ! Il y a certains moments clés de l'intrigue qui vous empêchent de revenir en arrière. Sachant que l'intérêt du jeu réside dans la découverte de tous les djinns et invocations optionnelles, si vous en ratez un de ceux-là, vous devrez reprendre une sauvegarde à zéro, et ça c'est plutôt rageant...

Outre ces défauts somme toute acceptables si vous êtes fan du concept (on pardonne vite à Golden Sun une fois qu'on y a goûté), on remarque aussi que le jeu est bien trop facile concernant les combats. Le jeu se plie en 35 heures à peine et les seuls boss vraiment coriaces sont celui de fin et les boss cachés. Heureusement le que le jeu se compose aussi de nombreux donjon où vous devrez user de la psynergie pour résoudre des énigmes parfois assez tordues.

Au final Golden Sun Obscure Aurore nous renvois au premier épisode de la série. Le monde à explorer est très joli, mais on sent clairement qu'il n'est pas complet, et le scénario apporte plus de questions que de réponses. Nul doute qu'un quatrième opus sortira pour combler ce manque. C'est pour cela qu'il est fort regrettable de voir sortir ce titre si tard, car la suite sera presque obligée de venir sur la Nintendo 3DS, maintenant que la DS est en fin de vie. Il n'empêche que ce troisième opus reste très plaisant à jouer, et il est un must pour les fans de la série.

Yah le 15/12/2010

Evaluation du jeu

Graphismes17/20

Les graphismes reprennent parfaitement le style des deux premiers en l'améliorant, de plus le jeu ne souffre d'aucun lag ou ralentissement malgré la beauté des invocations lancées en combat.

Son15/20

L'ost est essentiellement fait de remix des deux premiers épisodes. Elle nous fait donc replonger dans l'ambiance, sans pour autant nous transcender comme avait su le fait l'ost de Golden Sun 2.

Durée de vie14/20

L'aventure se termine en 35 heures à peu près, sans compter les boss et donjons optionnels. De plus si vous ratez certains djinn vous devrez reprendre du début, donc cela augmente forcément la durée de vie. Pour un Golden Sun cela reste classique.

Jouabilité18/20

Le système de combat est vraiment une pure merveille. Il est très original et permet vraiment de composer son propre style de jeu. Dommage que l'inventaire manque légèrement d'ergonomie.

Scénario16/20

On apprécie grandement l'effort que les développeurs ont fait pour nous mettre une encyclopédie dans le jeu, avec un scénario aussi touffu cela s'imposait. On remarque aussi que l'histoire est plus sombre que la normale, et appelle une suite à venir.

Verdict

+ La suite tant
attendue
+ Un rpg très 90's
+ la recherche des
djinns
+ Un épisode bien
sombre

- Trop facile à part
à la fin
- Un scénario très
(trop ?) riche en
détails
- A suivre au
prochain épisode

Très Bon

16/20

Indice Qualité Next NintendoPour le plaisir de ses membres et visiteurs, les articles de Next Nintendo sont soumis à une norme de qualité. Cette norme contient divers points clefs essentiels pour garantir un contenu de qualité, et qui permettront d'établir une relation de confiance entre nous.
En savoir plus

Golden Sun : Obscure Aurore

En images

Golden Sun : Obscure Aurore - Nintendo DSGolden Sun : Obscure Aurore - Nintendo DSGolden Sun : Obscure Aurore - Nintendo DSGolden Sun : Obscure Aurore - Nintendo DSGolden Sun : Obscure Aurore - Nintendo DSGolden Sun : Obscure Aurore - Nintendo DSGolden Sun : Obscure Aurore - Nintendo DSGolden Sun : Obscure Aurore - Nintendo DSGolden Sun : Obscure Aurore - Nintendo DSGolden Sun : Obscure Aurore - Nintendo DS