Test de Pokémon Version Or : HeartGold sur Nintendo DS

Créée aux alentours de 1996 par Satoshi Tajiri, la série Pokémon, quoi qu’on en dise, est un véritable monument du paysage vidéoludique. Le genre de jeux qui déterminent une mode et qui perdurent. On pourrait croire qu’après dix ans d’existence, le phénomène (l’incomparable folie) qui s’était emparée des jeunes enfants retomberaient, il n’en est rien. Même si les fans de la première heure sont tous plus ou moins pris de vertige en voyant que la famille des 151 créatures de base n’est pas loin de dépasser les 500 (et une cinquième génération de Pokémon est prévue en 2011, vous n’avez encore rien vu), le soufflet ne retombe pas. Pire encore ! Il continue d’attirer de nouveaux joueurs, tout en faisant plaisir aux anciens par des remakes comme ceux des versions Bleue et Rouge sur GBA, ou celles des versions Or et Argent sur DS.

Un autre Pokémon sauvage est apparu en magasin… en avant carte bancaire !

Je te choisis Germignon !

Pokémon Version Or : HeartGold - Nintendo DSPour ceux qui ne sauraient pas encore, les version Or et Argent représentent la seconde génération de Pokémon, et pour beaucoup elle reste la meilleure de toutes. Après avoir découvert le monde de Pikachu et ses amis, et surtout tout l’attirail commercial autour (de la série télé aux cartes à jouer, en passant par le parc d’attraction, l’avion « Pikachu »…), ce second volet était l’occasion de rajouter une centaine de monstres à collectionner en plus.
Une fois de plus le jeu commençait par le choix entre trois pokémon, Kaiminus (type eau), Héricendre (type feu) et Germignon (type plante). Mais le grand point fort était surtout qu’il débutait sur une île différente, Johto. Une fois la ligue des dresseurs de Johto vaincue, le joueur avait l’agréable surprise de pouvoir revisiter entièrement la région des trois premières versions, baptisée Kanto, pour se frotter à ses dresseurs les plus expérimentés, et capturer des pokémon légendaires.
De purs moments de plaisir en perspective que se proposent de nous faire revivre HeartGold et SoulSilver. Mais il serait cruel, voire même totalement stupide, de dire que les développeurs se sont contentés du minimum. Car même si le jeu conserve tous les lieux déjà existant dans les version Or et Argent, il ramène aussi dans ses bagages quelques nouveautés tirées des anciens, comme la tour de combat, et bon nombre d'anciens pokémon légendaires (Artikodin, Electhor, Sulfura, Goudron, Kyogre...).

Plus qu'un jeu, une passion

Pokémon Version Or : HeartGold - Nintendo DSPokémon est devenu en quelques années un véritable monde à part entière, soutenu par de nombreux fans. Il est en effet facile de s'identifier à un jeune dresseur de monstre, prêt à tout pour montrer qu'il est le meilleur. Pokémon HeartGold/SoulSilver est parfait à ce niveau. Il ne se passe pas un moment sans que le joueur ne soit attiré par une chose nouvelle. Vous commencez à peine à vous créer une petite équipe et à les entraîner, que vous faîtes connaissance avec le professeur Chen et son œuf mystérieux, puis vous découvrez les joies du téléphone avec le Pokématos, puis vous découvrez Fargas qui vous fabriquera de nouvelles pokéball... Cela ne s'arrête jamais !
Vous serez constamment sollicité par le jeu, et plus directement par vos compagnons de route. C'est la grande nouveauté de cet épisode : le premier pokémon de votre équipe marchera derrière vous, exactement comme Pikachu dans la version Jaune, sauf que cette fois cela marche avec tous. Les développeurs n'ont pas fait les choses à moitié, car vos pokémon ont toujours un message différent à faire passer lorsque vous vous retournez vers eux pour leur parler. Ils peuvent être fatigués, en colère, apeurés par un endroit sombre, bref, ils respirent la vie. Ce n'est vraiment pas un gadget d'avoir ajouté cette possibilité, car cela pousse encore plus à jouer. A vrai dire cela pousse même à jouer lorsque la console est éteinte, grâce à l'ajout du pokéwalker...

Walker Pokemon Ranger

Pokémon Version Or : HeartGold - Nintendo DSVendu en bonus avec le jeu, le pokéwalker se présente sous la forme d'un petit appareil qui compte vos pas et les convertis en énergie. Le principe est simple, vous transférez un de vos pokémon dans le pokéwalker par ondes Wi-Fi, et vous l'emmenez en balade. Là encore cet objet est loin d'être un gadget.
Niveau gameplay, il ressemble aux tamagotchis qui faisaient fureur à une époque, mais en moins contraignant. Votre pokémon se contentera de « marcher » avec vous, et le fait de cumuler de l'énergie vous permettra de jouer à deux mini-jeux : l'un étant un jeu de hasard pour trouver des objets dans les herbes, et l'autre une version simplifiée de combat Pokémon, qui vous permettra d'attraper de nouveaux monstres.
Il y a plusieurs routes dans le pokéwalker, et donc une quantités impressionnante de monstres et d'objets rares à collecter de cette manière. Le tout en toute discrétion, car l'objet peut passer en mode muet, et ne vous demandera jamais de vous arrêter de vivre pour lui. Vous pourrez donc l'emmenez partout sans risque de vous taper la honte.

Ni vu ni connu.

Rien de nouveau sous le Soleil

Pokémon Version Or : HeartGold - Nintendo DSMalgré tous ces efforts, on ne peut que remarquer une chose : Pokémon ne change toujours pas. Que ce soit au niveau du gameplay comme des graphismes, ceux qui n'ont jamais accroché à la série ne risquent pas d'apprécier cette mouture. Nous avons encore droit à des combat tous les deux pas dans les hautes herbes, à un système de compétence spéciale (CS) assez rigide, à la même absence de scénario, hormis le sempiternel « gotta catch'em all » et le combat contre les méchants de la Team Rocket. Pas de monde en 3D, un mode online plutôt contraignant à cause de ces satanés codes amis, la frustration de voir le jeu sortir en deux « morceaux » pour faire plus de profit, une machine commerciale derrière légèrement écœurante à la longue... Rien n'a réellement changé.

Ce Pokémon est critiquable sur ce point, même si, pour une fois, il ressemble à jeu de son temps et non de la génération de console inférieure. Les graphismes restent en effet figés, mais sensiblement plus beaux que la normale. D'ailleurs l'interface du jeu et le menu des boites a pas mal changé, pour devenir ENFIN potable. Malgré quelques petites choses encore un peu bancales, les choses sont grandement simplifiées, à l'instar des baies, qui poussent maintenant directement dans une petite boite rangée dans votre sac. Il était temps...
Bref, encore une fois il y aura ceux qui cracheront sur la « médiocrité » du jeu en pensant pouvoir faire mieux que les développeurs eux-même, et ceux qui aduleront le dernier né de la série comme le meilleur jeu de tous les temps. Si la vérité se situe au milieu des deux opinions, on peut dire que Pokémon a su trouver son public et le garder épisode après épisode, ce qui est déjà une preuve du travail accompli par ses créateurs. Une chose est sûre : ces deux remakes font honneur à la série en mêlant nouveauté et nostalgie.

Yah le 30/3/2010

Evaluation du jeu

Graphismes15/20

Les animations de combats sont toujours aussi moches, certes, mais les décors paraissent plus naturels qu'avant. Même les version Diamant/Perle/Platine ressemblent à des jeux de GameBoy Color à coté, ou presque...

Son18/20

On ne peut pas critiquer une bande-son qui reste dans votre tête toute votre vie après une seule écoute. Les musiques de Pokémon sont de très bonnes qualités, elles sont devenues mythiques, à ce niveau là rien à dire. Le seul défaut à reprocher serait leur manque d'originalité, mais nous sommes dans un remake après tout.

Durée de vie20/20

Vous vous lasserez avant d'avoir exploiter tout le potentiel de ce jeu. Il y a tellement de choses cachées que même un bug peut conduire un troupeau entier de Pokéfans à jouer pendant des mois et des mois. Entre la capture des pokémon et la quantité impressionnante de mini-jeux différents à coté... Ne cherchez pas, vous en verrez difficilement le bout.

Jouabilité16/20

Ce Pokémon séduit par une interface relookée et plus ergonomique, mais l'expérience de jeu est tout de même pénible, surtout au début à cause des nombreux aller-retours et des rencontres incessantes de monstres sauvages et de dresseurs.

Scénario13/20

On peut lui reprocher son manque de consistance, mais l'univers qui gravite autour des Pokémon est tout de même bien construit, et enseigne aux plus jeunes d'entre nous les notions d'écologie et d'amitié. Ne cherchez pas plus loin, il se destine aux enfants tout en leur proposant des textes intelligents loin de la violence d'un DBZ ou d'un Naruto. Espérons simplement qu'ils les lisent...

Verdict

+ Une refonte des
graphismes et du
gameplay appréciable
+ Une foule
impressionnante
d'à-cotés
+ Le pokéwalker en cadeau
avec le jeu

- Un concept qui ne
change pas
- « Achetez-les tous ! »

Excellent

18/20

Indice Qualité Next NintendoPour le plaisir de ses membres et visiteurs, les articles de Next Nintendo sont soumis à une norme de qualité. Cette norme contient divers points clefs essentiels pour garantir un contenu de qualité, et qui permettront d'établir une relation de confiance entre nous.
En savoir plus

Pokémon Version Or :...

En images

Pokémon Version Or : HeartGold - Nintendo DSPokémon Version Or : HeartGold - Nintendo DSPokémon Version Or : HeartGold - Nintendo DSPokémon Version Or : HeartGold - Nintendo DSPokémon Version Or : HeartGold - Nintendo DSPokémon Version Or : HeartGold - Nintendo DSPokémon Version Or : HeartGold - Nintendo DSPokémon Version Or : HeartGold - Nintendo DSPokémon Version Or : HeartGold - Nintendo DSPokémon Version Or : HeartGold - Nintendo DS