Test de Bravely Second : End Layer sur Nintendo 3DS

Lors de sa sortie en 2013, Bravely Default avait su s'attirer les louanges des joueurs qui ne tardèrent pas à le qualifier de "véritable nouveau Final Fantasy" et il est vrai que le titre de Square Enix se plaçait comme l'héritier légitime de l'âge d'or des J-RPG. Fort du succès du premier jeu, le développement d'une suite ne se fit pas attendre. Trois ans après, nous accueillons avec joie (et inquiétude !) ce nouvel opus intitulé pour l'occasion Bravely Second : End Layer.

Un pour tous...

Bravely Second : End Layer - Nintendo 3DSSachez pour commencer que Bravely Second fait directement suite au premier épisode. Si l'introduction du jeu a le mérite de vous faire un résumé des plus détaillés des évènements antérieurs, il est aussi à noter que, par conséquent les plus grands retournements de situation du premier épisode vous y seront révélés sans remords ! Bien qu'il ne soit pas nécéssaire d'avoir fait Bravely Default pour prendre plaisir à jouer à Second, il reste relativement recommandé de faire les softs dans l'ordre.

Après les évènements de Default donc, la paix et l'harmonie étaient de retour et ce grâce aux rudes efforts de la jeune Agnès et ses compagnons qui avaient affronté tous les dangers pour restaurer les cristaux élémentaires (un speach digne du scénario du premier Final Fantasy NES... et pourtant que de surprises !). Le groupe de nos "héros de lumière" ayant été dissous, Agnès travaille activement à l'unification des différents peuples en tant que nouvelle popesse de la religion des cristaux. C'est alors qu'elle est attaquée par le Kaiser, un être mystérieux accompagné d'une fée et dont la force surpasse l'entendement. Yew, jeune membre de la garde cristalline tente de s'interposer, en vain.
À son réveil, Agnès est introuvable. Alors que la situation semble désespérée, Yew, le miraculé, Janne, le prodige et Nicolaï, le guérisseur se mettent en route et vont tenter de venir en aide à la popesse. Ainsi débute l'épopée des trois mousque... ahem... cavaliers.

Comme pour Bravely Default, End Layer propose un scénario au premier abord assez simple, mais servi par des dialogues non seulement écrits avec brio et humour, mais aussi doublés (en japonais ou en anglais selon vos préférences) et parfaitement traduits dans la langue de Molière. La légèreté du ton de ces séquences de discussion est des plus rafraîchissantes et l'on s'attache toujours aussi rapidement aux différents protagonistes, qu'il s'agisse du trio du prologue, du véritable quatuor de cet épisode ou encore des personnages secondaires (détenteurs d'Astérisques en tête !).

Vous reprendrez bien un peu de Brave ?

Bravely Second : End Layer - Nintendo 3DSLe jeu, digne héritier du genre J-RPG old school, vous donnera rapidement l'occasion de faire quelques emplettes et de sortir sur la carte faire vos premiers combats. Si vous avez apprécié le système du premier opus, soyez rassuré on ne dénote que très peu (trop peu ?) de changements. Bravely Second reprend tout ce qui avait fait de Default une tuerie, et ce jusqu'à son interface, ses menus, sensiblement identiques.

Pour ce qui est du combat, il s'agit donc toujours d'un RPG tour par tour mettant en scène un groupe de quatre héros au maximum face à une horde d'ennemis. Il est possible d'attribuer à chaque personnage un Job (une "Astérisque") à la manière d'un Final Fantasy III ou V. Plus ce personnage combattra en utilisant un job donné et plus ses compétences se développeront (nouveaux sortilèges, bonus divers, etc.). Les compétences dites "passives" pouvant être conservées d'un job à un autre, un personnage aura tout intérêt à s'essayer à diverses professions afin d'étendre le champ de ses aptitudes, mais aussi à renforcer ses points forts et combler ses défauts. Il est par ailleurs possible d'utiliser les compétences d'un job secondaire préchoisi tout en étant équipé d'une autre Astérisque. Le jeu proposant une trentaine de jobs différents, dont 12 inédits, il y a de quoi réaliser de sacrées combinaisons.

Si Bravely Second ne vous donnera pas accès à l'intégralité d'entre elles lors de votre première partie (un deuxième "passage" en New Game + est nécessaire) il reste néanmoins plutôt généreux puisque la plupart des premiers Astérisques que vous trouverez sur votre route sont justement inédites à cet épisode. Vous mettrez donc rapidement la main sur l'astérisque de la sorcière, sorte de mage noir maitrisant des sorts élémentaux offensifs au premier abord moins puissants que la normale, mais qui, liés aux compétences de "sorcellerie" permettent de répondre à une plus grande variété de situations : bouclier élémentaire, sortilège prioritaire en début de tour, brume qui reste active plusieurs tours sur le champ de bataille. De quoi ravir les stratèges. L'évêque est lui aussi une "variante de" puisqu'il s'agit d'une classe de soin proche du mage blanc, mais dont les sorts et les compétences passives sont sensiblement différents. L'aurige, ou maitre d'armes, vous permettra d'équiper une arme dans chaque main, mais aussi à la place de votre casque... de quoi transformer vos guerriers en Zorro en puissance (One Piece), capables de déchainer de longues et destructrices séries de coups en un tour. Enfin, l'escrimeur pourra adopter diverses positions de combat, lui donnant ainsi accès à un coup spécial correspondant, mais aussi à d'intéressants bonus de statistiques.

Un excellent jeu par Default

Bravely Second : End Layer - Nintendo 3DSÀ tout cela s'ajoute le système qui donna son nom à Bravely Default. Votre personnage a le pouvoir d'emmagasiner des tours d'actions (BP) en utilisant la commande Default. Il se met ainsi en défense. Les BP pourront ensuite être dépensés avec la commande Brave afin que votre personnage puisse agir jusqu'à quatre fois en un seul tour. Il est d'ailleurs possible de s'endetter et d'utiliser le Brave même avec un nombre de BP à priori insuffisant, mais tout à un prix : tant que vos BP ne repasseront pas dans le positif, le personnage concerné sera dans l'incapacité d'agir. Cerise sur le gâteau : si vous parvenez à défaire un groupe de monstre en un seul tour, vous pourrez enchainer directement avec un nouveau combat (mais vos BP ne seront pas restaurés). Avec une bonne gestion de ses points d'actions, il est possible de cumuler ainsi rapidement de juteux bonus d'expérience, rendant ainsi les phases de leveling un peu plus supportables.

La petite nouveauté venant des SP (ou Second Points). En conservant votre console en mode veille, il sera possible au fil de longues heures d'accumuler jusqu'à 3 SP. Une fois utilisé, le SP figera le temps, vous octroyant la possibilité de faire des dégâts monstrueux (tous les coups feront des critiques) ou bien de vous tirer d'une situation de danger. Compte tenu du temps nécessaire à l'obtention ne serait-ce que d'un SP, cette fonctionnalité fait office de joker que le joueur peut décider de "claquer" à tout moment. Bien que secondaire, le système des Second Points (zic!) reste plutôt jouissif !

Une aventure sur mesure

Bravely Second : End Layer - Nintendo 3DSComme pour le premier épisode, le jeu offre de modifier un certain nombre de paramètres. Aussi, libre à vous et à tout moment de modifier la fréquence des combats aléatoires afin d'accélérer le farming d'Exp ou au contraire, faciliter l'exploration d'une zone nouvelle. La difficulté des combats peut elle aussi être atténuée ou renforcée à tout instant ce qui permet de progresser en évitant les trop gros blocages et donc de continuer à suivre l'histoire. De même, si le jeu vous indique généreusement la marche à suivre, donnant ainsi une sensation de linéarité qui pourrait déplaire à certains, ces indices peuvent également être désactivés.
Les quêtes annexes ne manquent pas et en plus de la chasse aux Asterisques nous retrouvons la possibilité de reconstruire un village... cette fois-ci situé sur la Lune ! La vitesse de la reconstruction pourra être accélérée via la fréquence de vos rencontres Street Pass et chaque chantier terminé vous donnera accès à de nouvelles pièces d'équipement ou même à des coups spéciaux. L'idée est toujours aussi géniale, mais n'est-ce pas un peu du déjà vu... comme tout le reste d'ailleurs ?

Déjà-vu

Bravely Second : End Layer - Nintendo 3DSBravely Second reprend avec succès l'intégralité des mécaniques de jeu qui ont rendu Bravely Default si populaire... et c'est bien là le problème ! Si certaines nouveautés font plaisir à voir et améliorent quelque peu le confort de jeu, forcé de reconnaitre que Bravely Second sent le réchauffé.
Il est indéniable que retrouver nos héros et leur univers a son intérêt, eh oui, le jeu est toujours aussi sublime... puisqu'il propose des graphismes identiques à son prédécesseur. C'est finalement tout ce que l'on peut reprocher à Bravely Second, de n'être d'une simple suite qui se base sur ses acquis. Le plaisir de jeu ne s'en trouve pas gâché, loin de là, mais beaucoup auraient sans doute préféré voir le studio prendre un peu plus de risques. Bravely Second n'en reste pas moins une valeur sûre et un énième excellent RPG sur console Nintendo (en attendant la sortie en mai de Fire Emblem Fates eheheh...!).

Dimitri le 6/4/2016

Evaluation du jeu

Graphismes17/20

Rien à reprocher, si ce n'est quelques décors un peu moins inspirés. La direction artistique du premier épisode reste ici inchangée. Les animations de combats sont toujours aussi péchues et les scènes de dialogues rarement statiques !

Son16/20

Toujours aussi excellente, l'OST présente toutefois quelques petites inégalités à mon sens.

Durée de vie17/20

A l'instar de Bravely Default, Second va vous occuper de nombreuses dizaines d'heures. Par contre attention si vous êtes allergique au New Game+.

Jouabilité17/20

Si l'on peut reprocher un trop grand manque d'originalité, tout ce qui a fait la force de Bravely Defaut reste bien present, y compris les nombreuses petits idées gadgets comme les invocations d'amis en combats, street pass pour restaurer et même vidéos en Réalité Augmentée ! On appréciera surtout les nouvelles Asterisques, véritable source de fraîcheur de cet opus.

Scénario17/20

Sans trop en révéler, Bravely Second s'autorise un certain nombre de pirouettes scénaristiques efficaces et même si le concept de la princesse à sauver est vieux comme le monde, les personnages sont si attachants que l'on s'investit sans mal dans l'univers.

Verdict

+ Des dialogues vivants
et amusants
+ Toujours aussi beau
+ Toujours aussi fun
+ Les nouveaux jobs

- Les nouveautés se
comptent sur les doigts
d'une main
- Pas mal de farming
d'EXP

Excellent

17/20

Indice Qualité Next NintendoPour le plaisir de ses membres et visiteurs, les articles de Next Nintendo sont soumis à une norme de qualité. Cette norme contient divers points clefs essentiels pour garantir un contenu de qualité, et qui permettront d'établir une relation de confiance entre nous.
En savoir plus

Bravely Second : End Layer

En images

Bravely Second : End Layer - Nintendo 3DSBravely Second : End Layer - Nintendo 3DSBravely Second : End Layer - Nintendo 3DSBravely Second : End Layer - Nintendo 3DSBravely Second : End Layer - Nintendo 3DS