Test de Mario & Luigi Paper Jam Bros. sur Nintendo 3DS

Les fans de RPG en auront décidément pour leur argent ! Alors que le jeu de rôle à la japonaise à tendance à se raréfier (certains diront même à se médiocriser) depuis quelques années voila que débarquent simultanément deux monstres du genre : Xenoblade sur WiiU et Mario&Luigi Paper Jam Bros. sur 3DS.

Quand Super Mario rencontre Final Fantasy

Mario & Luigi Paper Jam Bros. - Nintendo 3DSC'est sur la fin de vie de la Snes que Squaresoft (aujourd'hui Square Enix) avait relevé un défi auquel personne ne croyait : développer un RPG console, genre très en vogue dans les années 90's après des titres comme Mystic Quest, Secret of Mana ou même Zelda 3 (oui à l'époque Zelda était vu comme un "RPG" en occident) avec pour base l'univers loufoque de Mario. Ainsi naquit Super Mario RPG: Legend of the Seven Stars, un RPG "classique" à base de level up et de combats aléatoires dont l'issue dépendait principalement de la gestion de votre équipe, de leur équipement et de leurs sorts et attaques spéciales... un J-RPG quoi. Oui, mais avec des graphismes dignes d'une SNES en fin de vie n'ayant rien à envier aux piliers du genre, une histoire mêlant habilement des éléments originaux qui viennent s'inviter dans le Royaume Champignon et un système de combat incorporant un système proche du "QTE" permettant aux joueurs les moins gauches d'augmenter la puissance de leurs attaques ou de se protéger plus efficacement si les touches correspondantes sont pressées au bon moment.
À la musique, c'est une certaine Yoko Shinomura (Kingdom Hearts, Parasite Eve...) qui s'y colle.

Quelques années plus tard, Mario RPG revient cette fois-ci avec Intelligent System (Fire Emblem) aux commandes, mais toujours Yoko Shinomura à la bande-son. La refonte du système est quasi-totale, à commencer par le style graphique très particulier qui donnera d'ailleurs son nom en occident à cet épisode : le "Paper Mario". On retrouve un système de combat à base de timmings et de supers attaques, mais Mario ne peut être accompagné que d'un seul allier à la fois en combat et peut désormais être équipé de tout un ensemble de Badges qui sont autant de compétences passives et de super coups qui seront déterminants lors des affrontements. Malgré sa réputation de "RPG pour les enfants", Paper Mario offrait finalement énormément de personnalisation et sa suite sur Gamecube, La Porte Millénaire, fini de conquérir le coeur des fans qui le considèrent souvent comme le meilleur Mario RPG sorti à ce jour. Paper Mario fit un passage remarqué sur Wii et rencontra un certain succès malgré une formule qui s'éloigne des premières heures de la série puis arriva sur 3DS avec le récent Sticker Star qui a malheureusement beaucoup à envier à ses prédécesseurs.

Mais Paper Mario n'est pas le seul héritier du Mario RPG original. En parallèle fut développée une autre série de RPG, cette fois-ci destinée aux consoles portables, les Mario&Luigi dont le premier opus, Superstar Saga, débarqua sur GBA en 2003 avant de connaitre deux suites sur DS et deux autres sur 3DS. Là encore, il s'agit d'un RPG tour par tour servie par les sublimes compositions de miss Shinomura, mais l'accent est plus que jamais mis sur le "timming" puisque rares auront été les jeux du genre à demander autant de réflexes de la part des joueurs. La nouveauté venant du fait que chacun des deux plombiers correspond à un bouton de la manette. Un coup à rapidement s'emmêler les pinceaux quand il s'agit d'esquiver de longs assauts ennemis ou bien de réaliser des attaques combinées dévastatrices, mais à la "chorégraphie" très exigeante ! Aucun Mario&Luigi n'a égalé la qualité atteinte par Paper Mario La Porte Millénaire, néanmoins, la série sur portable à l'avantage de jouir d'une parfaite régularité dans la qualité de ces épisodes qui, il faut bien l'avouer, se contentent finalement de répéter inlassablement la recette miracle de l'opus GBA.

Le cinquième Mario&Luigi, intitulé Paper Bros. Jam débarque donc sur 3DS et nous propose de changer un peu la formule...

Il était une fois, un livre...et des pages

Mario & Luigi Paper Jam Bros. - Nintendo 3DSUne fois n'est pas coutume, c'est cet incorrigible Luigi qui endosse une fois de plus le rôle de gaffeur. Alors qu'il fouillait une vieille pièce du château de la princesse Peach, il tombe sur un étrange livre qui, une fois ouvert, déverse son contenu à travers l'ensemble du Royaume Champignon. Conscient d'avoir fait une bourde de plus, Luigi ne comprend pourtant pas immédiatement les conséquences qu'entrainera cette "boite de Pandore". Pourtant le mal est fait : Toads, Goombas, Koopas... tous les habitants font la rencontre de leur double de papier étrangement "plats" tandis que les habitants du grimoire ont bien du mal à saisir la 3D du monde dans lequel ils se sont retrouvés contre leur gré. La situation, bien que surprenante, finit par amuser jusqu'à la princesse Peach, ravie de faire la rencontre de sa "deuxième elle". Seulement voilà, tous les habitants ne réagissent pas aussi bien à la situation et la panique commence à se répandre. On envoie donc nos héros nationaux, Mario et Luigi, remettre de l'ordre dans tout ça. Seulement voila, Bowser et Paper Bowser profitent de la pagaille générale pour unir leurs forces et leurs armées et s'emparer des deux princesses. Seul moyen pour nos héros de faire face à cette nouvelle menace : s'allier avec le héros de l'autre monde, Paper Mario.

Paper Mario & Luigi

Mario & Luigi Paper Jam Bros. - Nintendo 3DSSi cette fusion des deux univers à de quoi ravir les fans de la première heure quand est-il de ces réelles conséquences sur le gameplay ?
Concrètement, Mario & Luigi Paper Bros Jam reste avant toute chose un Mario&Luigi, comprenez par là qu'il sera impossible de recruter des compagnons ou encore d'équiper des badges « Paper Mario-style ». On retrouve donc le bon vieux système :
-Mario est assigné au bouton A
-Luigi est assigné au bouton B
Et le petit nouveau :
-Paper Mario est assigné au bouton Y.
La formule reste fondamentalement inchangée et l'on retrouve sans surprise les fameuses attaques « Frères » de Mario et Luigi auxquelles viennent dorénavant s'ajouter les « Trio » mettant en scène l'équipe au complet, occasionnant des mini-jeux en pleins combats qui nécessiteront l'utilisation des trois touches A-B-Y.

Paper Mario possède une autre particularité : même s’il possède moins de points de vie que ses comparses 3D, il a la possibilité de créer des copies de lui-même qui lui serviront aussi bien à se protéger (les copies encaisseront les dégâts pour l'original) qu'à multiplier la puissance de ses attaques.
De même, Paper Mario, de par la légèreté de son corps, ne répond pas tout à fait de la même manière aux lois de la physique du Royaume Champignon ce qui lui permet de sauter très haut et de planer ce qui aura une nette incidence sur la manière d'esquiver les attaques ennemies.
Autre point, Paper Mario, dans les épisodes dont il est le héros, a toujours été doté de pouvoirs « origamiques », aussi il lui est possible de prendre diverses formes afin de venir en aide aux frangins.

J'en reviens donc à la question posée au début de ce paragraphe : concrètement qu'est-ce que ça change ? Et bien pas grand-chose à vrai dire, si ce n'est de rajouter un bouton à gérer et de proposer un peu plus de variété dans les attaques et esquives. La révolution ne sera peut-être pas à la hauteur des espérances et Mario&Luigi confirment une fois de plus sa difficulté à sortir des sentiers battus et rebattus depuis SuperStar Saga, même s’il fait plus d'efforts que Dream Team Saga dont la principale nouveauté était finalement plus le renouveau du style graphique que la présence du Luigi Onirique.

Une difficulté souple

Mario & Luigi Paper Jam Bros. - Nintendo 3DSMalgré l'aspect enfantin des (sublimes) animations, Mario&Luigi n'a jamais vraiment été une série qui pardonne et quelques esquives ratées peuvent rapidement vous mener à un écran de Game Over bien mérité. La difficulté des combats de cet épisode aurait d'ailleurs dû atteindre des sommets de par la présence d'un troisième membre à gérer.
Cependant, le jeu redouble d'inventivité pour adoucir tout ça, à commencer par l'apparition de cibles vous indiquant les potentielles victimes du prochain assaut ennemi ce qui permettra de focaliser son attention sur seulement Paper Mario ou les frangins selon le type d'attaque utilisé. On ne vous mâche pas totalement le travail, mais le tout devient un tantinet moins frustrant. Il est même possible d'activer (ou non) des aides de jeu rendant les affrontements clairement plus gérables pour quiconque souhaiterait simplement profiter de l'univers et de l'aventure sans trop se préoccuper des QTE parfois bien ardues de cet épisode.
À cela s'ajoute un tutoriel permettant à tout moment de pratiquer les différentes attaques et de s'habituer à les exécuter sans stress.
Cerise sur le gâteau, Paper Bros. Jam dit adieu aux points de sauvegardes, remplacés ici par des blocs vous redonnant l'intégralité de vos PC et PF. On peut à présent sauvegarder à tout moment via le menu de l'écran tactile, un choix qui devrait faire l'unanimité.

Un jeu en carton ?

Mario & Luigi Paper Jam Bros. - Nintendo 3DSLoin d'être une véritable fusion des gameplay « Mario RPG », cet épisode exploite à merveille son petit guest de papier, qui, sans révolutionner la recette, a le mérite de lui apporter un sacré plus aussi bien dans les combats que dans les phases d'explorations. Ces dernières ont d'ailleurs eu droit à quelques ajustements : les trois personnages peuvent désormais sauter simultanément en appuyant sur X et même se mettre à sprinter, faculté indispensable pour attraper ces satanés Toads de papiers qui ont la fâcheuse habitude de déguerpir à toute allure dés qu'ils vous voient approcher.
Autre détail qui pourrait paraitre insignifiant : à défaut de pouvoir skipper les dialogues, on peut dorénavant les accélérer. Une option salvatrice pour cette série dont l'éternel point noir reste la linéarité...

Si l'on n'atteint toujours pas la profondeur de la Porte Millénaire, l'humour est au rendez-vous et le jeu nous occupera de longues heures durant... quoi qu'un peu moins qu'à l'accoutumé !

Dimitri le 20/1/2016

Evaluation du jeu

Graphismes17/20

Le nouveau style adopté avec l'épidose précédent, Dreamteam, est toujours d'actualité, donnant au jeu une véritable patte éclatante sublimé par l'animation exemplaire des différents personnages. A cela s'ajoute le mélange 3D / 2D "à la Paper Mario". Le tout est du plus bel effet !

Son17/20

Avec Yoko Shinomura, compositrice attitrée de la saga, Nintendo ne pouvat pas se planter. L'OST est à la hauteur des épisodes précédents et ce permets quelques clins d'oeil auditifs.

Durée de vie15/20

De part son statut de J-RPG, Mario & Luigi Paper Bros Jam propose une durée de vie plus que raisonnable mais toutefois un cran en dessous de ce à quoi nous avait habitué la série.

Jouabilité17/20

Tout répond à la perfection et l'on appréciera les nombreuses petites nouveautés (faire sauter les trois persos simultanément, sprinter...) qui contribuent toutes à améliorer l'expérience et le confort de jeu.

Scénario17/20

On ne criera pas au génie, mais difficile de ne pas s'investir dans cette trâme complêtement loufoque sous fond de crossover... et de multivers !

Verdict

+ Un mélange des sagas
réussi
+ Les combats toujours
aussi dynamiques
+ Graphiquement excellent
+ Tous les petits ajouts bien
pensés

- Les Titancartons pas
passionants
- Très linéaire, comme toujours
- A quand une suite digne de
Paper Mario : La Porte Millénaire ?

Excellent

17/20

Indice Qualité Next NintendoPour le plaisir de ses membres et visiteurs, les articles de Next Nintendo sont soumis à une norme de qualité. Cette norme contient divers points clefs essentiels pour garantir un contenu de qualité, et qui permettront d'établir une relation de confiance entre nous.
En savoir plus

Mario & Luigi Paper Jam...

En images

Mario & Luigi Paper Jam Bros. - Nintendo 3DSMario & Luigi Paper Jam Bros. - Nintendo 3DSMario & Luigi Paper Jam Bros. - Nintendo 3DSMario & Luigi Paper Jam Bros. - Nintendo 3DSMario & Luigi Paper Jam Bros. - Nintendo 3DS