Un Zelda multijoueur ? En voilà une bonne nouvelle ! Il faut dire que la première fois qu'on avait eu droit à une telle expérience remonte déjà à la monture GBA de A link to the Past dans lequel l'épisode exclusivement multi Four Swords faisait office de bonus. L'essai fut transformé avec la version Four Swords sortie quelque temps après sur Gamecube, mais depuis notre hylien préféré avait repris sa carrière de loup solitaire. C'est donc peut être à point nommé qu'arrive Tri Force Heroes sur 3DS. Bien qu'amputé de son Link rose, notre désormais trio se lance dans une nouvelle aventure totémique !

C'est pas un Gucci !

The Legend of Zelda : Tri Force Heroes - Nintendo 3DSL'histoire de cet épisode prend place dans le royaume le plus chic de l'univers (et superficiel) où l'apparence est le maître mot. Cette mentalité bien particulière se reflète de bien des façons, mais c'est bien la princesse Mousseline qui en est le plus bel exemple. On ne saurait trouver plus belle (et surtout bien habillée) que l'héritière du trône. Mais voilà qu'un jour Mousseline reçoit un présent de la sorcière Lady, un énième costume à ajouter à sa collection, mais celui-ci a une petite particularité : en plus d'être absolument grotesque, il est impossible à enlever ! Affublée d'un collant lui donnant des allures d'homme-grenouille, la princesse n'ose plus se montrer en public. Afin de déjouer la malédiction, le roi décide de passer une annonce et recherche activement de jeunes aventuriers aux oreilles pointues prêts à arpenter les contrées maudites qui séparent le royaume du repère de la sorcière. Vous en êtes ?

MMO-Zelda

The Legend of Zelda : Tri Force Heroes - Nintendo 3DSComme vous l'aurez compris en lisant l'introduction, Tri Force Heroes est le premier Zelda multijoueur mettant en scène un trio d'aventuriers et non pas un quatuor. Cette petite surprise passée, attardons-nous un instant sur les divers modes proposés.

Le classique jeu en local vous permettra de jouer avec vos amis dans la vraie vie IRL de la réalité vraie. Ce mode nécessite que chaque joueur soit évidemment muni d'une console, mais aussi qu'il possède un exemplaire du jeu. Attention, impossible de jouer à deux ! C'est trois, sinon rien !
Jusqu'ici rien de bien réjouissant et l'on se rappelle aussitôt le prix exorbitant du matériel indispensable à une partie multi dans un bon vieux Four Swords. En effet, et c'était bien là leur défaut principal, les deux montures (GBA et GC) étaient extrêmement onéreuse en multi. La version GBA nécessitait autant de consoles et de jeux que de joueurs ainsi qu'un câble link permettant de relier les consoles entre elles (sans parler du prix des piles!). Sur Gamecube c'était encore une autre histoire : cette fois-ci, un seul jeu suffisait, mais il fallait que chaque joueur possède une GBA qui servait de manette qu'il fallait ensuite relier à la GC à l'aide d'un câble spécial. Un jeu donc, mais cinq consoles et quatre câbles pour vraiment pouvoir en profiter...

Heureusement, Triforce Heroes a eu la bonne idée d'incorporer une fonction téléchargement permettant à trois joueurs de s'éclater avec une seule cartouche ! Une initiative salvatrice sans quoi le jeu aurait perdu beaucoup de son potentiel. Le bémol ? Les joueurs « invités » ne pourront concevoir et conserver que deux tenues de leur choix (nous y reviendrons). Pas la mer à boire donc puisque l'aventure reste inchangée et intégralement jouable.

Autre grosse nouveauté que l'on doit à nos consoles modernes : le mode online qui permettra même aux plus solitaires de s'éclater avec des inconnus (ou des amis d'ailleurs) quand bon leur semblera. Indispensable pour farmer les ressources et relever tous les défis ! En l'absence de moyen de communication, il risque d'être difficile de bien coordonner ses actions avec les autres joueurs. Heureusement l'ajout d'un système d'emotes simples et efficaces rend l'expérience très plaisante.

En cas d'absence totale d'amis et de connexion internet (snif), le titre reste jouable en solo grâce à l'intervention de deux pantins remplaçant vos compagnons de chair et d'os, mais l'intérêt du titre s'en voit considérablement amoindri. Le fait est que cela reste possible et on ne va pas s'en plaindre.

Zelda Three Swords

The Legend of Zelda : Tri Force Heroes - Nintendo 3DSBien qu'il change de nom et qu'il vole ses graphismes à A link Between Worlds, Tri Force Heroes reprend beaucoup à ses prédécesseurs, les épisodes Four Swords.

L'histoire ne sert ici que de prétexte a une succession de niveaux et de donjons auxquels nous avons accès à travers un simple menu. Oubliez donc l'epicness sauce Zelda et l'exploration de grottes secrètes. Tout le fun d'un Zelda se retrouve ici condensé (et résumé) à des niveaux assimilables à des donjons. Chaque région comporte quatre étapes elles-mêmes scindées en quatre sous-niveaux qui se concluent généralement par un affrontement avec un groupe de monstres, un mini-boss ou un gros gardien encore plus costaud.
De même, votre Link ne deviendra pas directement plus fort et mieux équipé au fil des niveaux parcourus : chaque stage propose un assortiment de trois items bien précis indispensables à la résolution des puzzles que les joueurs devront se répartir entre eux et qui disparaitra aussitôt le stage terminé.

Si l'on a pas affaire à une progression « à la Zelda » classique, le plaisir de jeu n'en reste pas moins bien présent et cette nouvelle façon d'aborder la gestion de l'équipement vise finalement à renforcer la collaboration puisqu'en s'emparant d'un objet le joueur s'engage à jouer un rôle au sein de l'équipe, rôle qu'il devra assumer avec brio sous peine de condamner tout le groupe puisque les points de vie, les cœurs, sont communs aux trois joueurs : si vous vous prenez des coups, c'est toute l'équipe que vous pénalisez.

On retrouve l'arsenal classique (arc, boomerang, bombes, marteau) auquel s'ajoutent deux petits nouveaux :
-La baguette d'eau permet de créer des geysers servant de passages à vos coéquipiers et à vous élever en hauteur.
-Les gants de feu vous dotent des mêmes capacités qu'un « Mario Feu ». À vous de découvrir quel intérêt cela peut avoir en combat et dans la résolution des énigmes.

Chaque utilisation de votre objet secondaire consommera une partie de votre endurance (la jauge rose héritée de A Link Between Worlds) tandis que votre fidèle épée restera votre moyen principal de défense. Simple, non ?

La courte echelle

The Legend of Zelda : Tri Force Heroes - Nintendo 3DSLe level design est à la hauteur de ce que l'on est en droit d'attendre d'un titre Zelda : absolument génial. Si les énigmes sont rarement bien compliquées, elles sont finalement assez bien dosées pour vous faire cogiter sans jamais réellement entraver la progression. Le tout sera d'expérimenter avec vos objets et de bien garder à l'esprit qu'il ne s'agit pas d'un jeu solo : toutes les épreuves doivent être surmontées à trois, combats inclus. Les joutes en trio contre des bosses toujours plus originaux et gigantesques sont d'ailleurs l'un des grands points forts de cet épisode particulièrement joussif, peut être plus encore que ne l'étaient les Four Swords (Link rose en moins...).

Ce qu'apporte Tri Force Heroes, c'est la 3D, et donc de la verticalité aussi bien au level design qu'au boss design. La majorité des énigmes, en particulier lors des premières heures de jeu, sont justement basées sur le principe du « totem », nouvelle fonctionnalité, finalement un dérivé de ce qui était déjà possible dans Four Swords.
Vous vous souvenez de ces grands moments passés à choper et trimballer vos alliers un peu partout contre leur gré ? Ici cela va rapidement devenir vital puisque si le porteur garde toute sa mobilité, il perd temporairement l'usage de ses bras, trop occupés à soulever son (voir ses) compère(s). À l'inverse, le joueur au sommet du totem doit se laisser guider par celui tout en dessous, mais peut librement manier son épée et autres objets. Idéal donc pour atteindre des interrupteurs normalement hors de portée. Vous pouvez également lancer les joueurs se trouvant au-dessus de vous dans le totem afin de leur permettre d'atteindre de nouvelles zones. À eux ensuite de trouver le moyen de vous permettre de les rejoindre. Cette mécanique ajoute beaucoup de fun, mais aussi de profondeur à un gameplay qui était déjà une valeur sûre.

La plus belle pour aller se friter

The Legend of Zelda : Tri Force Heroes - Nintendo 3DSJ'avoue avoir un peu menti quand je vous disais que ce Zelda ne permettait pas vraiment de faire progresser son avatar. Si l'on ne possède effectivement pas d'inventaire, Tri Force Heroes apporte une nouvelle couche au gameplay des Four Swords, une couche vestimentaire.

En effet, chaque niveau se terminera par l'obtention d'un objet qui vous servira à « crafter » diverses tenues, certaines loufoques, d'autres carrément sublimes.
Bien qu'étant parfaitement optionnels, ces vêtements apportent un petit plus esthétique fort appréciable, mais aussi et surtout des nuances dans votre manière de jouer. Certaines vous confèrent un bonus direct (un cœur de plus dans la réserve de vie de votre équipe par exemple), d'autres encore renforcent considérablement un de vos objets (avec la tenue Kokiri votre arc tirera des salves de trois flèches !) ou vous donnent une capacité spéciale (nager dans la lave, ne pas glisser sur la glace, etc.). Si vous aviez toujours rêvé de jouer à la poupée, c'est le moment de travestir notre cher Link.
Les plus courageux pourront aller frimer sur le net avec les armures les plus rares et spectaculaires. Car oui, il va falloir souffrir pour être belle...hmm beau ! Les bonus les plus intéressants ne sont octroyés que par les accoutrements les plus raffinés et ces derniers requièrent un nombre conséquent d'items difficiles à droper.
C'est là qu'entrent en jeu les parties à handicap - seul moyen d'obtenir certaines denrées, mais aussi et surtout excellente façon de donner à ce Zelda (somme toute un peu court) une bonne dose de rejouabilité !

En d'autres termes, que vous ayant goutés aux Four Swords ou non, Tri Force Heroes est un épisode qui tombe à pique et permettra à tous de (re)découvrir la série sous sa facette « multijoueur », le tout avec un confort inégalé. À se procurer d'urgence et à savourer entre amis !

Dimitri le 30/10/2015

Evaluation du jeu

Graphismes17/20

On retrouve le style de A Link Between Worlds avec un Link cartoon façon Wind Waker/Four Swords. Sans être le plus beau jeu de la console, Tri Force Heroes remplit à merveille son contrat. Mention spéciale pour la diversité des régions parcourues et des boss affrontés !

Son16/20

Si l'on reste sur du très haut niveau (Zelda oblige), Tri Force Heroes n'est clairement pas l'épisode à l'OST la plus envoutante. Cela dit, les nombreuses reprises sonores et autres clins d'oeils musicaux font toujours plaisir à entendre et certaines pistes arrivent à se détacher du lot.

Durée de vie15/20

L'aventure se termine en deux après-midi. Comptez donc une dizaine d'heures de jeu. C'est effectivement très court pour un Zelda mais celui ci se veut "condensé". Cependant, la présence de défis à handicap, le craft de tenues et surtout l'aspect multijoueur font qu'on y revient très vite !

Jouabilité17/20

Chaque joueur possédant son propre écran, on ne dénote aucun problème de visibilité, même en pleine bataille. Le jeu ne prend pas beaucoup de risques et le totem est finalement la seule véritable nouvelle attraction. Mais c'est bien le seul reproche que l'on peut lui faire.

Scénario12/20

Comme pour les Four Swords, Tri Fore Heroes se contente d'une petite intro aux graphismes et à la musique très "Professeur-Laytoniens". Cette quête nous menant à affronter une sorcière styliste, les enjeux sont évidement risibles et ne sont que prétextes à une bonne dose de fun entre amis.

Verdict

+ Du multi online
ET avec une seule
cartouche !
+ Coopération cruciale
+ De très nombreux
stages et boss !
+ La création de tenues
aux pouvoirs variés

- Jouable seulement
à 3
- Un peu court quand
même
- Peu de grosses
nouveautés

Très Bon

16/20

Indice Qualité Next NintendoPour le plaisir de ses membres et visiteurs, les articles de Next Nintendo sont soumis à une norme de qualité. Cette norme contient divers points clefs essentiels pour garantir un contenu de qualité, et qui permettront d'établir une relation de confiance entre nous.
En savoir plus

The Legend of Zelda : Tri...

Niveau d'attenteImpatienceImpatienceVoterCommenter le testPlus d'infos

En images