Test de Fire Emblem : Awakening sur Nintendo 3DS

Fire Emblem : Awakening, voila encore un jeu qui s'est longtemps laissé désiré. Il faut dire que si l'occident accueille à bras ouverts la moindre petite sous-version/mise à jour/énième épisode des gros blockbusters, bien des perles restes réservées au marché nippon, et je ne vous parle pas ici des Tokimeki et autres jeux de dragues japonais mais bien de bonne grosses licences Nintendo telles que Mother ou en l’occurrence, Fire Emblem. Ainsi Nintendo n'a pas jugé utile d'exporter son Fire Emblem : Shin Monsho No Nazo (la suite de Shadow Dragon) par chez nous. Pourtant, au vue de la qualité de ce Awakening, j'ai le sentiment que les joueurs occidentaux feront vite l'impasse sur ce petit oubli tant ils seront scotchés à leur 3DS.

Un petit peu d'histoire

Fire Emblem : Awakening - Nintendo 3DSExactement comme dans le tout premier se sorti en occident sur GBA, vous incarnez un ou une stratège d'on vous aurez vous même défini certains paramètres (sexe, apparence, point fort/faible). Votre avatar, sans être le véritable Héros de cette épisode, tient tout de même une place importante dans les dialogues et surtout peut dorénavant participer aux affrontements, mais ça c'est pour plus tard.

Après une séquence des plus intrigantes qui aura le mérite de vous en mettre plein les yeux, vous vous réveillez au beau milieu de nulle part avec le Lord de cet épisode, Chrom, épéiste noble à la chevelure bleutée (classique n'est-ce pas ?) lui même accompagné de sa jeune sœur et de son garde du corps.
Vous apprenez alors que Chrom est le commandant des Veilleurs, un groupe armé dont la mission est de protéger le royaume d'Ylisse et ses habitants de toute menace extérieur.

Rapidement vous rejoignez leur cause et mettez vos talents de stratège au service de la paix. Mais les choses se compliquent : les vieilles rancunes inter-royaumes ressurgissent, le feu de la guerre menace d'embraser le monde entier et des armées de mort-vivants font leur apparition.
L'avenir est incertain mais un jeune homme masqué vient vous prêter main forte. Ses talents de bretteur sont indéniables et tout comme Chrom, il manie l'épée légendaire Falchion. Il dit s’appeler Marth...

Alors que Shadow Dragon n'était qu'un remake d'un épisode qui a aujourd'hui bien vieilli, Awakening propose ENFIN une histoire réellement prenante qui n'a rien à envier aux scenarii de Path of Radiance ou Radiant Dawn. L'histoire se développe rapidement à grands coups de révélations et rebondissements sur fond de guerres et de magie noire. On aimerait vous en dire plus mais on vous laisse découvrir tout ça.

Un peu de bases

Fire Emblem : Awakening - Nintendo 3DSDifficile de parler d'Awakening sans expliquer en détails le gameplay d'un Fire Emblem.
Il s'agit là d'un jeu de stratégie tour par tour où chacun de vos "pions" est représenté par un personnage. Ce personnage à une classe (Mercenaire, Mage, Chevalier...), des caractéristiques qui évolueront au fur et à mesure des niveaux d’expérience acquis au combat et enfin un inventaire que vous devrez lui constituer.
Chaque unité a ses avantages et faiblesses : les voleurs sont peu résistants, mais peuvent crocheter portes et serrures, les chevaliers pégases (rien à voir avec Saint Seiya !!) sont de parfaits tueurs de mages grâce à leur grande mobilité et résistance magique par contre une mort certaine les attend s’ils croisent sur leur chemin un archer. Les Chevaliers ont une armure si résistante qu'ils peuvent servirent de "mur" pour bloquer l'avancée des troupes adverses, mais sont sensibles à la magie etc. À cela s'ajoute le classique et éternel triangle des armes (Épée>Hache>Lance>Épée...).
Pour mener à bien un combat, il est nécessaire de bien évaluer les forces et faiblesses de ses ennemis et de bien positionner ses unités en conséquence. Il faudra aussi penser à bien équiper vos personnages avant chaque combat puisque certaines ont des attributs spéciaux (le Fer létal est une épée favorisant les coups critiques, le Marteau est une "hache" anti-chevalier...).

Les habitués reprendront vite leurs repères, les autres assimileront au fur et à mesure.
À cela s'ajoute le mythique "Changement de Classe". Dès qu'une de vos unités a dépassé le niveau 10, vous pouvez la faire évoluer à l'aide d'un objet particulier. Awakening reprend ici le principe des épisodes GBA avec la possibilité de choisir dans quelle branche faire progresser ses unités. Un Cavalier pourra donc au choix devenir un Grand Chevalier ou un Paladin, sachant que chacune des deux variantes possède ses avantages.

Comme à son habitude, Fire Emblem propose plusieurs modes de difficulté allant de Normal à Expert auxquelles s'ajoutent les variantes dites "Classique" et "Facile". Jouez en Classique et une unité tombée au combat sera perdue à jamais. En "Facile", celle-ci reviendra dés la prochaine mission. Le jeu s'adapte ainsi à tout type de public.

Un peu d'amour

Fire Emblem : Awakening - Nintendo 3DSSi l'on regrette la disparition des Laguz (les unités "chats/oiseau/dragon/loup-garou" de Path of Radiance et Radiant Dawn), on relativise vite en voyant l'incroyable évolution qu'a subit le système de soutien.

Petit rappel :
Le "Soutien" est la possibilité que l'on donne à des unités qui combattent souvent côtes à côtes de dialoguer afin d'augmenter leur complicité/amitié/amour et ainsi d'obtenir des bonus de caractéristiques en combat. Le Soutien avait toujours été un des éléments majeurs de la série depuis déjà quelques épisodes mais avait été un peu bâcle dans Radiant Dawn (c'était d'ailleurs là le seul défaut du jeu).
Awakening lui est aller bien plus loin puisqu'il à fait du Soutient LA base de son gameplay :
Admettons que vous ayez placé Chrom dans un couloir étroit afin qu'il protêge le reste de votre équipe. Sur la case adjacente se trouve Stahl, un cavalier avec qui Chrom a déjà un "soutien" (c'est à dire que les deux unités ont discuté entre deux missions dans le menu "Soutien"). Chrom bénéficie alors de petit bonus en précision et en esquive qui peuvent rapidement faire la différence entre la vie est la mort. Voila, ça c'est classique, mais regardez un peu la suite.

En plus du pourcentage de précision et de coup critique, deux nouvelles valeurs apparaissent : les chances pour que votre "soutien" se joigne au duel en tant qu'attaquant (il porte alors lui aussi une attaque sans pour autant consommer son tour d'action) ou en tant que défenseur (réduisant à zéro les dégâts infligés par l'ennemi à Chrom).

Mieux. Plutôt que de simplement laissé les deux unités l'une à côté de l'autre, pourquoi ne pas les "fusionner" ? Les deux unités occuperont alors une seule case et seulement l'une d'entre elle aura le droit d'agir (à vous de décider laquelle en "Permutant") et elle sera également la seule à prendre des dégats quand le duo se fera attaquer. L'avantage ? L'unité "principale" du duo se voit conférer des bonus de caractéristiques relatifs aux points forts de son binôme.

Si le principe en lui même à l'air juste "très amusant", c'est en fait une véritable révolution du Gameplay de FE qui, sans ne rien enlever aux bases solides de la série, apporte énormément de nouvelles possibilités stratégiques qui feront le bonheur des initiés.
Petit exemple pour la route : envoyez un Mage (unité plutôt "fragile") secondé par un Chevalier. Votre Mage fera des dégats considérables dans les rangs ennemis et survivra aux assauts répétés de ses agresseurs grâce au généreux bonus de Défense octroyé par le Chevalier qui l'accompagne !

Les dialogues de Soutien permettent parfois de créer de véritables histoires d'amour entre vos personnages, mais ça ne s’arrête pas là. Dans Awakening, une relation amené jusqu'au Rang S conduira au mariage des deux tourtereaux et à la naissance d'une nouvelle unité qui pourra vous rejoindre plus tard. La polygamie n'étant pas au rendez-vous, il faudra faire plusieurs parties et diverses combinaisons pour découvrir toutes ses nouvelles recrues potentielles qui ne demandent qu'à surpasser leurs parents !

Un peu de bonus

Fire Emblem : Awakening - Nintendo 3DSContrairement à la majorité des Fire Emblem, vous n'enchainez pas directement tous les chapitres (un chapitre = dialogues+une bataille), mais avez la possibilité de vous balader sur une mappemonde à partir de laquelle vous aurez accès aux diverses boutiques, mais aussi à des Chapitres optionnels et des combats contre les hordes de zombies (bon moyen de faire progresser ses personnages et de gagner un peu d'or !).
C'est aussi à partir de cette map que vous pourrez aller acheter (avec des euros cette fois...) divers DLC.

Les différents niveaux de difficulté sont parfaitement bien dosés de manière à ce que le joueur galère en permanence et compte davantage sur son sens de la stratégie plutôt que sur la puissance écrasante de ses percos (enfin...). Bien qu'ils ne soient pas toujours clairement exprimés, la quasi-totalité des chapitres propose des objectifs secondaires qui mettront vos nerfs à rudes épreuves en particulier en Difficile et Expert. Il s'agit bien souvent de tuer une unité avant qu'elle ne s'enfuit afin d'en obtenir le butin très rare ou encore de récupérer le contenu d'un coffre avant un voleur voir même de venir en aide à des unités allier afin de grossir vos rangs ou d'obtenir une récompense, mais tout cela reste classique pour la série.

Dimitri le 3/5/2013

Evaluation du jeu

Graphismes18/20

La 3D lors des duels est très correcte, mais c'est surtout l'esthétique générale du jeu qui lui vaut une telle note. Le chara-design est absolument sublime (on reconnait la patte de Yosuke Kozaki qui avait déjà travaillé sur le cultissime No More Heroes !) et l'histoire se veut ponctuée de nombreuses et magnifiques cutscenes. On n’en attendait pas autant d'un jeu de stratégie !

Son17/20

Les musiques sont relativement discrètes afin de ne jamais lasser (très bon choix compte tenu de la durée de certaines bataille). Certains thème sont tellement bons qu'ils justifient à eux seuls l'achat de l'OST.

Durée de vie18/20

Trois modes de difficulté, une quêtes principale qui s'étend sur plusieurs dizaines d'heures de jeu, des missions annexes à foison et un système de mariage/enfant qui pousse le joueur à essayer toutes les possibilités.

Jouabilité19/20

Depuis Radiant Dawn, les fans n'avaient plus grand chose à se mettre sous la dent, mais leur attente fut récompensée. Loin de pervertir ses origines avec ce système de "binôme", Awakening ne fait qu'en dessiner une évolution aussi logique que passionnante.

Scénario19/20

Le scénario de ce Fire Emblem est à l'image de son gameplay : classique (c'est la guerre) et surprenant (Marth ?!). Un paradoxe bien étrange qui fait justement toute la force du soft. Impossible également de faire l'impasse sur les nombreux personnages qui ont tous leur petits secret. Les dialogues de "Soutien" sont parfois tellement drôles qu'ils mériteraient d'être lu même s'ils n'apportaient rien au gameplay (ce qui n'est pas le cas !)

Verdict

+ Le top du jeu de
Stratégie
+ Un chara-design en or
+ Un scénario long et riche
en rebondissements
+ Le mariage

- Exigeant, punitif et
parfois même frustrant
en Difficile et Expert

Excellent

18/20

Indice Qualité Next NintendoPour le plaisir de ses membres et visiteurs, les articles de Next Nintendo sont soumis à une norme de qualité. Cette norme contient divers points clefs essentiels pour garantir un contenu de qualité, et qui permettront d'établir une relation de confiance entre nous.
En savoir plus

Fire Emblem : Awakening

En images

Fire Emblem : Awakening - Nintendo 3DSFire Emblem : Awakening - Nintendo 3DSFire Emblem : Awakening - Nintendo 3DSFire Emblem : Awakening - Nintendo 3DSFire Emblem : Awakening - Nintendo 3DSFire Emblem : Awakening - Nintendo 3DSFire Emblem : Awakening - Nintendo 3DSFire Emblem : Awakening - Nintendo 3DSFire Emblem : Awakening - Nintendo 3DSFire Emblem : Awakening - Nintendo 3DS