Test de Dead or Alive : Dimensions sur Nintendo 3DS

Après avoir accueilli l'une des séries de jeux combat 2D les plus emblématique du genre, la Nintendo 3DS continu sur sa lancée avec Dead or Alive, l'un des premiers jeux de combat 3D jamais créé. Depuis le premier épisode, sorti sur Sega Saturn en 1996, Dead or Alive est célèbre pour une seule chose : le nombre impressionnant de filles à gros seins qui compose son casting.

Bien entendu, le jeu ne se résume pas à ça, c'est aussi un gameplay, un univers particulier, et un jeu qui jusqu'à présent n'était jamais sorti sur une console portable, et encore moins sur une console Nintendo. La donne vient donc de changer avec ce Dead or Alive Dimensions, pur produit du studio Team Ninja, celui-là même qui nous avait offert Metroid Other M sur Wii.

Cela fait pas mal de temps qu'un épisode de Dead or Alive n'était pas sorti (2006 pour DoA 4 pour être précis), autant vous dire que cette nouvelle entrée dans la série est une bonne nouvelle pour les fans. La plastique de la charmante Kasumi va-t-elle encore faire des ravages ? Avant de parler plus en détails de Dimensions nous allons faire le point sur la série, puis sur son gameplay de base, les fans de la série pourront donc sans problèmes sauter les deux premiers paragraphes.

Easy to play, hard to master

Dead or Alive : Dimensions - Nintendo 3DSOn doit la série Dead or Alive à un homme un peu fou, un certains Tomonobu Itagaki, un homme qui avait tout simplement compris que, pour intéresser les gens, il faut éviter de les frustrer et leur donner ce qu'ils veulent. Lorsque Dead or Alive est sorti, on connaissait déjà Virtua Fighter et son gameplay tellement poussé qu'il fallait (et qu'il faut toujours) un temps d'adaptation énorme pour maitriser ne serait-ce que les coups de base d'un seul personnage.

Plutôt que de verser dans le hardcore réaliste à tout prix, Itagaki décide de s'en inspirer pour créer son jeu, mais il prend au passage la peine de faire plaisir aux besoin basique du gamer, et cela passe par un gameplay simple d'accès et des personnages féminins ultra sexy, portées par des graphismes à couper le souffle. On nage dans ce qu'on appelle communément le « fan service », et c'est précisément ce qui fait à la fois la force de la série, tout en lui donnant mauvaise réputation.

Il est vrai qu'à ce niveau, Itagaki ne fait pas dans la dentelle. Il existe par exemple une astuce dans Dead or Alive 4 pour rendre la poitrine des femmes plus « élastique », en fonction de l'âge que vous aurez rentré dans votre profil. Avant 15 ans, la poitrine des femmes ne bouge pas, tandis qu'à 99 ans... bref pas besoins de vous faire un dessin !

Autre bizarrerie et perversion de la série, les deux épisodes « Xtreme beach », des jeux de beach volley dans lesquelles les héroïnes de la saga se montre en maillots de bain sexy, et qui alterne entre phases de volley ball sur la plage entre copines et séances de drague. Il est vrai qu'avec la culture doujin, il est très fréquent de voir des versions érotiques tout et n'importe quoi, mais là c'est carrément le créateur du jeu qui pousse au fantasme malsain, en réduisant les héroïnes de sa création au simple rang de « geisha vidéoludiques ». D'ailleurs une des héroïnes du jeu EST LITTÉRALEMENT une apprentie geisha.

(On précisera juste que le rôle d'une geisha est différent de celui d'une prostituée, même si on a tendance à penser le contraire en occident.)

Bref, pour toutes ces raisons, Dead or Alive passe pour un jeu bourrin et pervers, et la série sombre un peu dans l'oublie depuis que Itagaki a claqué la porte de son studio, pour cause de mésentente avec le patron de Tecmo. C'est désormais Yosuke Hayashi qui tient les rennes de Team Ninja et, même si l'homme paraît moins fou que l'original, il n'en est pas moins passionné.

Guerre psychologique

Dead or Alive : Dimensions - Nintendo 3DSCommençons par les bases du gameplay. Il faut savoir que Dead or Alive est un jeu basé sur 3 boutons seulement : punch, kick et "free". Les boutons pieds et poings servent à donner es coups rapides à l'adversaire en variant sur la vitesse et la hauteur du coup, (haut, milieu, bas), tandis que le bouton free permet à la fois de se mettre en position de défense et de contre-attaquer.

Pour le reste, tout ce joue avec des combos de touches (que l'on peut évidemment mettre en raccourci sur les autres boutons) : free + poing pour une chop, free + pied pour un coup de pied puissant et pied + poing pour un coup de poing puissant. On ne dirait pas comme ça, mais il en résulte un gameplay vraiment très subtil. Même s'il n'y a que peu de coups de base, et aucun coup ultime ou autre fatality extrêmement dure à réaliser, Dead or Alive possède la particularité de ne pas privilégier les coups directs.

Cela se voit surtout quand vous jouez contre un humain de bon niveau. Si vous bourrinez à mort sur les touches de coups, votre adversaire finira toujours par choper votre main ou votre pied pour vous envoyer valdinguer deux mètres plus loin, tordant au passage les membres de votre perso dans tous les sens pour provoquer un max de dégâts. Il faudra donc jouer avec beaucoup de finesse et de ruse si vous voulez gagnez une partie, d'autant plus que, lorsque votre personnage reçoit trop de coups, il tombe en état « critique » et commence à tituber (il peut encore se défendre cependant), et si l'ennemi vous touche à ce moment là votre barre de vie descend vitesse grand V. Tout cela ajoute au coté « guerre psychologique » du soft, et en fait un jeu de combat basé sur des attaques subites et mortelles. Il est même très rare de gagner par time out dans ce jeu.

Pousser nénés dans les orties

Dead or Alive : Dimensions - Nintendo 3DSDans cette version 3DS, les décors reprennent le style de Dead or Alive 4, c'est dire que la plupart possèdent plusieurs étages. Vous pouvez envoyez valser votre adversaire en bas d'une montagne enneigée ou encore lui faire dévaler les escaliers d'un grand temple la tête la première. Pour pimenter le tout, certains décors disposent de barrière ou de sol électrique, qui provoque encore des dégâts supplémentaires si vous arrivez à jeter l'ennemi dessus.

Par rapport à Dead or Alive 4, on ne retrouve cependant pas les décors animés, qui nous permettaient par exemple de se battre en pleine rue, en évitant les voitures qui nous fonçaient dessus, ou en pleine savane avec des animaux sauvages qui pouvaient nous charger à tout moment. En fait ces décors ont disparu de la version 3DS, mais un seul d'entre eux reprend ce principe : le décors spécial Metroid. Bien caché au bout du mode arcade, ce décors original reprend le décors du combat contre Ridley dans le jeu Metroid Other M (un jeu développé par Team Ninja également). Dans ce dernier, le monstre ailé, ennemi juré de Samus Aran, vous joue des tours en vous crachant des boules de feu. Il faut donc bien faire attention à l'éviter.

Ce petit ajout rend le décors spécial Metroid encore plus emblématique, mais il donne encore plus envie d'avoir une Samus en perso jouable, ce qui n'est malheureusement pas le cas. Elle se contente juste d'apparaitre en boule morphing et de faire partir Ridley si vous l'appelez dans le micro en plein combat.

Un mode "noob" pour la 3DS ?

Dead or Alive : Dimensions - Nintendo 3DSNiveau gameplay, peu de changements sont à déclarer par rapport aux autres versions du soft. On note cependant que les contres sont légèrement plus facile à sortir, mais le mot d'ordre est toujours « facile à prendre en main, difficile à maitriser ».

Le changement, il faut le voir du coté de l'écran tactile, car tout comme pour Street Fighter IV, il sert de raccourcis pour les coups. L'approche de Dead or Alive est différente cependant, plutôt que d'avoir un écran partagé en 4 parties, comme autant de nouveaux boutons à customiser, c'est toute la liste des coups spéciaux de notre personnage qui est affichée.
Cette liste peut rester fixe ou bien alors se déplacer en fonction des touches pressées par le joueur. Si vous sortez un coup de poing, la liste se place à l'endroit ou le coup de poing est enregistré, et vous pouvez voir les enchainements possibles en lisant plus bas, ce qui est bien pratique pour les débutants ou pour ceux qui ont oublier comment sortir certains combo.

Mais un écran tactile ne serait plus d'aucune utilité si vous ne pouviez pas le toucher. Les développeurs du jeu l'ont compris et vous permette si vous le souhaitez de tapoter la liste des coups pour que vous n'ayez même pas à le faire. Le coup sort alors automatiquement, mais vous ne pouvez plus le canceler, c'est à dire l'annuler en plein milieu pour faire une feinte à l'adversaire. Il en reste néanmoins très pratique pour balancer une chop à rallonge ou un enchainement nécessitant un timing plus que serré, à condition que vous ayez des puces pas trop gros pour éviter de ripper sur le coup juste en-dessous ou au-dessus.

Un solo rempli

Dead or Alive : Dimensions - Nintendo 3DSEn solo, Dead or Alive Dimensions propose déjà un sacré panel d'activités. Il y a d'abord le mode arcade, un peu bizarre par rapport à ce que l'on voit habituellement. Ce dernier est divisé en 6 parcours, le premier fait office de mise en bouche, les 4 autres nous font affronter les boss des quatre épisodes de la série, et le sixième nous fait enchainer tous les boss à la suite, pour se terminer sur un combat dans la fameuse zone spéciale Metroid Other M. ce mode arcade ne présente en revanche aucune cinématique, contrairement à bon nombre de jeux de combat. Dans le même style, le mode survie propose plusieurs parcours : 10 combats à la suite, puis 20, 30, 50 et enfin 100. Une seule défaite et vous devrez tout recommencer.

Pour ceux qui veulent une vraie histoire, il y a heureusement de quoi faire. Le mode chronique est là pour ça ! Ce dernier raconte dans le détails l'histoire du village de ninja Mugen Tenshin. Des histoires de trahison, de code d'honneur, le tout gravitant autour du Dead or Alive, un tournoi réunissant plusieurs des meilleurs combattants du monde. L'histoire du soft, tout comme dans de nombreux jeux d'arcade, n'est absolument pas utile, mais ce mode chronique a le mérite de mélanger de vieilles cinématiques issues des anciens jeux avec de nouvelles, créé spécialement pour Dimensions, et dans lesquelles ont peut voir apparaître de nouveaux personnages secondaires d'ailleurs. Ces scènes ne sont pas exceptionnelles, mais elle passe le temps pendant les 5 chapitres de ce mode, et sont une belle entrée en matière pour les nouveaux venus dans la série, autant pour appréhender son univers que pour découvrir son gameplay.

En plus de tout cela, un mode libre est là pour qui voudrait jouer une partie rapide contre l'IA, ainsi que le traditionnel mode entrainement, mais ce n'est pas encore fini !

A tout cela se rajoute le mode défi duo. Là encore ce mode est vraiment étrange, car vous êtes deux en combat. La particularité, c'est que vous ne contrôlez qu'un seul personnage. Celui qui reste en arrière peut se régénérer, et réapparaitre à tout moment pour aider son coéquipier. Dans certains cas vous pourrez même réaliser des chops spéciales en duo, du plus bel effet. Le mode défi duo regroupe une vingtaine de mission, durant lesquelles vous vous battez contre des adversaires impitoyables qui semble ne pas craindre vos coups. C'est sûrement l'un des modes les plus difficiles du jeu, et il représente aussi une alternative assez rafraichissante, le but du jeu étant de bien gérer la barre de vie de vos deux personnages pour pouvoir resister aux assauts des boss.

Pour un multi bien développé

Dead or Alive : Dimensions - Nintendo 3DSMais un bon jeu de combat ne serait rien sans un mode multijoueurs. A ce niveau, Dead or Alive propose quelque contenu intéressant. Il y a tout d'abord un mode versus classique, jouable en ligne ou avec un autre joueur de Dead or Alive. Ce dernier reste très classique, et son seul intérêt est de vous mettre face à des adversaires du monde entier. Votre progression est symbolisée par un système de points et de rang, vous commencez au rang F, pour gravir les échelons ou les dégringolez au fil des rencontres.

A coté de ça, le mode multi et le mode en ligne (uniquement avec les amis inscrits sur votre console) vous permettre de refaire les défis duo en coop, ce qui n'est pas plus mal. Le premier joueur choisit le défi, chacun prend un personnage, et c'est parti.

Sans fioriture, le mode en ligne propose des parties rapides, sans prise de tête et presque sans lag (même si on n'est pas à l'abri de quelques baisse de régime de temps en temps). En plus de tout cela, le mode Street Pass vous permet de télécharger le profil des gens que vous rencontrez, pour se battre contre leur « fantôme ». Le niveau du personnage adverse est calculé suivant son rang en ligne, et le fait de gagner contre lui vous rapporte même des points, ce qui veut dire que plus vous croiserez d'amis possédant Dead or Alive Dimensions tous les jours, et plus vous aurez de chance de gagner en expérience.

Costumes et bonus gratuits

Dead or Alive : Dimensions - Nintendo 3DSSi vous êtes connectés au net, votre Nintendo 3DS sera aussi capable de recevoir des données Spot Pass pour le jeu. Les développeurs nous offre ainsi la possibilité de récupérer 34 costumes supplémentaire, à raison d'un costume par jour du 20 mai au 22 juin 2011, et pour ceux qui prendraient le train en marche, l'opération sera relancée pour la période du 24 juin au 27 juillet.

En plus de ces costumes, un adversaire viendra se frotter à vous une fois par semaine. Que vous le battiez ou non, vous gagnerez une des 1 000 figurines à collecter dans le jeu, et si vous arrivez à le mettre K.O., une grande surprise vous attend !
C'est là que l'on se rend compte de tout le contenu que nous offre la Team Ninja. Non content d'avoir su mettre tous les membres de la série en un seul jeu, nous avons droit à 4 costumes par personnages (plus les 34 à télécharger), ainsi qu'à un système de collectes de statuette semblable à celui de Super Street Fighter IV 3D Edition.

Les premiers se débloquent en jouant au personnage en question, ce qui vous oblige à changer constamment de héros si vous voulez débloquer tous les costumes, quant aux figurines, elles s'obtiennent un peu au hasard, mais leur nombre est impressionnant.

Le lèche-vitrine à la japonaise

Dead or Alive : Dimensions - Nintendo 3DSLes statuettes ne servent qu'à une seule chose : le mode photo. Il existe en effet un mode appelé « vitrine » dans lequel vous pouvez prendre visionner vos 1 000 statuettes sous tous les angles, leur choisir de beaux décors, et les prendre en photo 2D ou 3D pour les conserver dans l'album du jeu.

Ce mode, loin d'avoir une portée érotique (quoique), représente la goutte d'eau qui a su faire déborder le vase et provoquer le retirement de Dead or Alive Dimensions à la vente dans des pays comme la Suède. Et oui, prendre des photos de jeunes filles dans des positions lascives, cela passait déjà moyen dans un pays qui s'oppose farouchement à toute forme de prostitution, mais lorsque cette jeune fille s'appelle Ayane, 16 ans, un bon gros 95 D de poitrine et des costumes à la limite de l'indécence pour certains, forcément à un moment ça ne passe pas.

En France le jeu n'est pas interdit (encore heureux !), mais il faut noter que les deux héroïnes du soft, Kasumi et Ayane, ont vu leur âge censuré. Elles étaient en effet toutes les deux mineures, et la loi sur la pédopornographie interdit de posséder des photos coquines de mineurs. Ces lois fonctionnent pour tous les pays de L'ONU (exceptions faites du Japon et de la Russie qui n'interdisent pas la pornographie sur des personnages de fiction), on comprend ainsi pourquoi cette légère censure est apparue sur nos versions occidentales. En théorie cela permettra de ne pas voir le jeu retiré des magasins chez nous également.

Encore un bon jeu de fight sur 3DS

Dead or Alive : Dimensions - Nintendo 3DSDead or Alive Dimensions est une véritable bonne pioche malgré sa réputation de jeu pervers et bourrin (qu'il n'a pas volé il faut dire), car il reste une valeur sure du jeu de combat, tout en sachant s'adapter à un public un peu plus large grâce à la simplification des coups spéciaux par l'écran tactile. Vous noterez d'ailleurs que l'on peut mettre l'affichage des statistiques de combats à la place des raccourcis, si on veut vraiment se la jouer pro.

De plus cet épisode est une véritable vitrine technique pour la Nintendo 3DS. Il est l'un des plus beaux jeux sortis sur cette console, et aussi l'un des plus addictifs, et il est un pont entre le 4 épisode et le 5ème qui devrait arriver sur Xbox 360, PS3 (et la nouvelle console de salon Nintendo ?). En effet, en mode chronique, les 4 premiers chapitres de l'histoire concernent le scénario des 4 premiers jeux, tandis que le 5ème raconte ce qu'il se passe juste après le 4.

On regrette quand même fortement que Samus Aran ne fasse pas parti du casting à temps plein, et qu'elle ne daigne même pas sortir du mode ball morphing pour venir nous saluer. Cela aurait été possible, d'ailleurs il y avait bien une femme Spartan (les soldats vêtus d'armure futuriste dans le jeu Halo) dans Dead or Alive 4, alors pourquoi pas Samus ?

Yah le 28/5/2011

Evaluation du jeu

Graphismes17/20

On a rarement vu un jeu plus beau et plus détaillé que ça sur Nintendo 3DS. Encore une fois Team Ninja débarque sur un nouveau support et y appose sa marque. Le jeu tourne à pleine vitesse en 2D et repasse à 30 FPS en 3D. Le soin apporté à l'animation des personnages est grandiose, même si l'aliasing se fait encore un peu ressentir. Les décors manquent peut-être un peu de vie par rapport à ce que l'on a connu dans la série, et ils manquent de profondeur en fond, ce qui est assez dommage vu que nous sommes sur une console 3D.

Son18/20

Les développeurs ont fait l'effort de remixer des thèmes connus. De plus la présence des doublages en anglais et japonais (avec sous-titre français) est une vrai régal. On n'en attendait pas moins d'un jeu de combat aussi mythique.

Durée de vie17/20

Le mode chronique se termine en 2-3 heures à peine, et les autres modes solo sont assez facile à vrai dire. Évidemment la difficulté du soft est parfaitement réglables, mais on regrette un peu que le mode arcade n'est pas en plus une petite cinématique d'intro et de fin pour chaque personnage. Heureusement que le mode online est là pour rallonger encore l'expérience de jeu.

Jouabilité17/20

Autant parfois le stick de la 3DS ne semble pas très adapté à certains jeux, autant dans Dead or Alive il rempli parfaitement son rôle et se montre très réactif. Pour le reste, les boutons sont personnalisables et l'écran tactile peut s'avérer utile avec ses raccourcis. En revanche attendez-vous à un jeu vraiment bourrin dans son approche, avec un choix assez limité de styles de combat. C'est la série qui veut ça.

Scénario14/20

Le scénario est bardé d'incohérences et de quiproquo (du style Ein, qui est en fait exactement la même personne que Hayate, alors que les deux sont considérés comme deux persos différents dans le jeu), et globalement il n'est pas si intéressant que ça. Cela dit la mise en scène dynamique et les cinématiques 3D du mode chronique arrivent à mettre le joueur dans l'ambiance à la perfection. Il est même plutôt rare de voir une vraie mise en scène dans un jeu de combat. Malheureusement l'histoire ne dure même pas 4 heures.

Verdict

+ Un jeu de combat
addictif
+ Un bon mode
online
+ Une tonnes de
costumes bonus

- Des décors un
peu limités
- Un mode chronique
assez court
- Pas de Samus à
l'horizon

Excellent

17/20

Indice Qualité Next NintendoPour le plaisir de ses membres et visiteurs, les articles de Next Nintendo sont soumis à une norme de qualité. Cette norme contient divers points clefs essentiels pour garantir un contenu de qualité, et qui permettront d'établir une relation de confiance entre nous.
En savoir plus

Dead or Alive : Dimensions

En images

Dead or Alive : Dimensions - Nintendo 3DSDead or Alive : Dimensions - Nintendo 3DSDead or Alive : Dimensions - Nintendo 3DSDead or Alive : Dimensions - Nintendo 3DSDead or Alive : Dimensions - Nintendo 3DSDead or Alive : Dimensions - Nintendo 3DSDead or Alive : Dimensions - Nintendo 3DSDead or Alive : Dimensions - Nintendo 3DSDead or Alive : Dimensions - Nintendo 3DSDead or Alive : Dimensions - Nintendo 3DS