Nintendo 3DS - impact imminent

Cela fait pas mal de temps qu'elle fait parler d'elle. Depuis le dernier E3 la Nintendo 3DS fait sensation, et il faudrait vraiment vivre dans une grotte pour ne pas être au courant de sa sortie imminente en France. Alors pour toutes celles et ceux qui vivent dans une grotte : la Nintendo 3DS est la première console portable à posséder un écran capable d'afficher de la 3D en relief, et cela sans avoir besoin de lunettes spéciales hyper chères (et hyper moche au passage). D'un autre coté si vous vivez dans une grotte, vous n'avez sûrement pas Internet, donc vous ne pouvez pas lire ce texte, donc je parle dans le vent... Bref !

Nous y sommes, voici la dernière ligne droite avant que la Nintendo 3DS ne sorte en France. Dans ce dossier nous allons vous rappeler en détails ce qui fait la particularité de cette nouvelle console portable, ses avantages, ses nouveautés, et tout ce qu'on peut attendre d'elle en terme de jouabilité et de catalogue de jeux. Décortiquons la console point par point, en détaillant chacune de ses spécificités.

Les caractéristiques techniques

Nintendo 3DS - impact imminent- La puissance

Pour commencer, on peut tout d'abord revoir brièvement les mensurations de la nouvelle égérie de Nintendo. La Nintendo 3DS est presque aussi grande que la DSi classique (134 x 74 x 21mm contre 137.0 x 74.9 x 18,9 mm pour la DSi), et son design n'est pas si éloigné que ça de sa grande sœur. La comparaison reste cependant d'ordre esthétique, car la puissance de la 3DS lui est bien supérieur. Alors que la DSi et la DSi XL possédaient une résolution d'écran de 256 x 192 pour les deux écrans, la 3DS affiche 800x240 pixels pour l'écran du haut (les 800 pixels de largeur sont à diviser par 2, un pixel pour chaque œil en mode 3D relief) ainsi que 320x240, ce qui promet des graphismes légèrement plus lisses même pour l'écran du bas.

En terme de puissance, elle embarque deux processeurs ARM11 doubles core cadencés à 266 MHz. Le processeur graphique est un DMP PICA 200, qui tourne à 133 MHz avec 2 x 3 mo de VRAM pour la gestion des vidéos, et 64 mo de mémoire vive. Si l'on compare ces stats avec celles de la Wii, on se rend compte qu'elle sont sensiblement les mêmes, à ceci près que la 3DS possède deux fois plus de mémoire vidéo (VRAM). Mais il serait assez mal venu de pousser plus loin la comparaison, puisqu'ici nous parlons d'une console portable faisant tourner deux écrans, contre une console de salon. Il faut retenir qu'en théorie la Nintendo 3DS pourrait proposer des graphismes équivalents, voire supérieurs aux plus beaux jeux de la Wii, mais il ne faut pas s'attendre à des miracles. D'après les premières comparaisons (notamment avec MGS Peace Walker contre MGS 3D), on remarque cependant que la 3DS semble avoir un meilleur rendu que la PSP, mais il est trop tôt pour affirmer cette théorie.

Epic Game a d'ailleurs déclaré que la Nintendo 3DS n'était pas assez puissante pour faire tourner leur fameux moteur Unreal Engine, qui arrive pourtant à fonctionner sur iPhone 4. Est-ce une véritable info ou simplement une preuve de mauvaise foi de la part des créateurs de Gears of War ? Personne ne le sait. On remarque cependant que l'iPhone 4 d'Apple paraît nettement plus puissant (512 mo de mémoire vive, un processeur de 1 GHz), alors on serait tentés de les croire.

De son côté Sony lancera sa nouvelle portable, la NGP (pour Next Generation Portable). Cette dernière deviendra sûrement la console portable la plus puissante de sa génération, mais nous ne savons que très peu de choses à son sujet pour le moment. Cette dernière pourrait bien sortir en fin d'année 2011, et serait une rivale que tout oppose avec la 3DS. La puissante pure et dure associée au tactile pour la NGP contre la 3D gyroscopique et l'ergonomie du double écran pour la 3DS, mais nous reparlons de la concurrence un peu plus bas. À titre de comparaison, son écran disposera d'une résolution de 960 x 544 pixels, ce qui équivaut à près du double de la résolution de la 3DS.

- ses boutons et périphériques

Revenons à nos boutons, enfin plutôt à ceux de la Nintendo 3DS. De ce coté il n'y vraiment pas beaucoup de changements par rapport à la DS, hormis quelques ajouts bien sympathiques. En plus des traditionnels a, b, x et y, de la croix de direction, de Start et Select, et des boutons de tranche R et L, un joystick fait son apparition. D'après ce que l'on a pu tester, ce joystick (le D-pad de son nom officiel) servira aux mouvements des personnages, permettant ainsi un plus grand confort de jeu qu'avec cette maudite croix destructrice de pouces. Et croyez-moi, il est vraiment plus performant que celui de la PSP. Il n'est pas tout plat, et permet de déplacer votre personnage en toute légèreté.

Seul petit problème : il n'y en a qu'un seul, ce qui pourrait être gênant pour les gauchers (utiliser le stick de la main gauche obligera le joueur à prendre le stylet de la main droite), ainsi que pour la gestion de la caméra, et oui un joystick droit pour déplacer la caméra, c'est toujours appréciable, mais il faudra faire sans. À moins que l'écran tactile puis servir à contrôler la caméra dans certains jeux, qui sait ?

- durée de vie des batteries

Petite note concernant la batterie de la console. Les premiers tests font état d'une autonomie de 3 heures minimums, luminosité et son à fond. Il est vrai que c'est très faible. Mais avec une luminosité de l'écran réglé normalement, sous nintendogs, nous avons pus admirer notre chien gambader plus de 4heures sans devoir sacrifier quoi que ce soit et sans tomber a plat.

Pour les globes trotteurs, le fabriquant d'accessoires Nyko propose déjà une extension de batterie à placer sous la console, et qui semble ne pas trop encombrer le plaisir de jeu. Cette dernière coutera 20 $ en Amérique, ce qui sera sûrement converti en 20 € chez nous. On devrait s'attendre à voir arriver tout un tas d'autres accessoires du genre, comme cela est le cas pour les batteries de Wiimote. Alors bien entendu le fait de débourser une vingtaine d'euros pour pouvoir jouer tranquillement dehors, ce n'est pas un bon point pour la console, mais c'est un moindre mal si l'on repense à ces satanées Wiimote mangeuses de piles.

Les doubles écrans

Nintendo 3DS - impact imminent- ecran 3D

Concernant l'écran 3D de la console, la grosse nouveauté mise en avant par Nintendo, la question de son utilité divise les gamers. Gadget ou révolution ? Effet saisissant ou mal foutu ? Tout dépend des joueurs. D'un point de vue personnel, j'ai pu voir tout type de réactions. De la petite fille apeurée par le dragon qui fonce sur elle au joueur blasé qui ne voit rien que deux images superposées et ne « comprend pas » le relief, nous ne sommes pas égaux devant la 3D. L'effet de relief est saisissant, mais on se rend bien compte que nos yeux ne sont (et ne seront jamais) adaptés réellement à l'effort physique que la console leur impose. On ne peut qu'essayer de s'adapter, mais la vision se fatigue vite en mode relief.

En vérité il faut tester la console avec plusieurs jeux. Lorsque le décors est trop plat, et trop fourni en détails, la 3D est vraiment difficile à cerner. C'est le cas notamment des Lapins Crétins, qui n'est qu'un jeu de plate-forme façon New Super Mario Bros.. Idem pour Kid Icarus et Super Monkey Ball, mais dans une autre mesure. En effet ces deux jeux proposent des décors en 3D qui bougent parfois dans tous les sens, et qui donneraient presque le mal de mer en mode relief.

L'impression de relief se perçoit mieux dans des jeux mettant en avant le personnage au premier plan. Dans Super Street Fighter IV et les deux Resident Evil notamment, nous avons pu constater que la chose était bien mieux gérer. En d'autre termes, l'effet 3D dépendra du talent des développeurs, et dans tous ce qui avait été montré à Paris, il faut dire qu'en règle générale les jeux Nintendo s'en sortaient un peu mieux que les autres (Zelda Ocarina of Time et Mario Paper en tête).

Un autre phénomène est à surveiller de près avec cet écran. Il semblerait que le mode 3D ralentisse la cadence d'affichage. Sans la 3D certains tournent à 60 images par seconde, une chose que déjà peu de jeux Wii arrivaient à faire, mais en activant la 3D le jeu repasse brutalement à 30 fps. Le cas le plus notable est celui de Dead or Alive. Le mode 3D ralentirait donc la vitesse de tous les jeux ? Pas si sur en fait, car d'après le site IGN.com, qui a pu testé Super Monkey Ball en gameplay, le jeu tourne à 60 fps en mode 3D dans l'aventure solo.

L'effet 3D se règle grâce à une mollette situé bien en vue sur l'écran du haut, et peut même être désactivé. Il ne serait pas étonnant qu'à terme les joueurs prennent l'habitude d'activer/désactiver la 3D en cours de partie. Par exemple dans Dead or Alive, passer en 3D lors des cinématiques et l'enlever pour profiter d'un affichage 60 fps pour les combats.

- écran tactile

Attardons-nous aussi sur l'écran tactile, car son rôle dans les jeux 3DS a l'air d'avoir changé par rapport aux jeux de DS classiques. Sur DS les deux écrans étaient de même taille, seul l'écran du haut n'était pas tactile, mais globalement les développeurs avaient le choix entre montrer l'action principale sur l'écran du haut et les menus en bas, ou l'inverse. Certains jeux force même le joueur à prendre la DS à la verticale, comme un livre, lorsque d'autres affichaient des cinématique géantes qui prenaient les deux écrans. Sur Nintendo 3DS, l'écran du haut est clairement mis en avant par rapport à celui du bas. De part sa résolution en 16:9 et l'effet 3D, c'est bien en haut que l'action se déroulera, confinant l'écran du bas au rôle de " bouton tactile géant ".

Dans tous les jeux qu'on a pu voir pour l'instant, l'écran du bas sert simplement de menu, et de raccourcis. Dans Dead or Alive par exemple on peut voir la liste de coups de son personnage en plein combat, et cliquer sur l'un d'entre eux le déclenche en temps réel. Idem pour Street Fighter IV, où l'écran se divise en quatre parties, chacune attribuable à une technique spéciale. Globalement les jeux 3DS ne donnent pas l'impression de jouer sur une DSi améliorer, mais plutôt un jeu Wii disposant d'un écran tactile en option.

La Réalité augmentée

Nintendo 3DS - impact imminent- Photos en 3D

Les appareils photo de la 3DS sont au nombre de trois, un tourné vers le joueur et deux vers l'extérieur, qui servent à voir votre environnement en 3D, et prendre des photos en relief. En revanche il ne faut pas s'attendre à une résolution d'image démente, puisque le format des photos atteint péniblement le 0,3 megapixels. Il restera le plaisir de prendre des photos et de jouer avec comme sur la DSi, avec quelques outils d'édition d'images amusants, du style combiner deux visages pour n'en faire qu'un. Ce gadget amusera surtout les enfants à vrai dire.

- La guerre des têtes

Fonctionnant avec les appareils photo, un mini-jeu est inclus dans la console. Le principe est tout simple, vous prenez en photo votre visage (ou celui de n'importe qui d'autre) et soudain, il prend du relief et se transforme en une armée de têtes volantes et enragées, qui essayent de foncer sur vous pour vous mordre ou vous faire des bisous. Il faut alors tourner tout autour de vous en filmant votre environnement pour repérer les têtes et les tuer. C'est encore un gadget de plus mais pour le coup le jeu est vraiment très impressionnant, ou très con, c'est à vous de voir.

- AR Games

Nintendo offre aussi avec sa console un lot de mini-jeux à Réalité Augmentée. Ces derniers fonctionnent tous grâce à une carte spéciale que vous posez n'importe où et que vous scannez avec les caméras de la Nintendo 3DS. Cette cartes donne accès à des jeux tels que la pêche, le tir à l'arc, le golf... finalement sans le savoir nous avons droit à une sorte de Wii Sport intégré à la console, et qui utilise pleinement les capacités ludiques de la 3DS. En gros Nintendo a vraiment tout compris, en nous proposant un aperçu de son savoir-faire pour nous donner envie d'en avoir encore plus. Les cartes à réalité augmentée sont au nombre de 6, mais la plus importante est celle qui représente un point d'interrogation, et qui sert de « menu » à tous les jeux. Les autres représentent des héros connus de Nintendo.

Pour ce qui des jeux, ils sont courts mais saisissants. Par exemple le jeu de pêche. Une fois le jeu sélectionné, la surface sur laquelle la carte est posée se met à onduler, comme la surface de l'eau. Votre console devient une canne à pêche, que vous approchez ou éloignez de la table pour ferrer le poisson, et le sortir au bon moment. Tout comme Wii Sport, qui nous montrait à quoi pouvait servir la Wii, ces jeux à Réalité Augmentée nous montrent à quel point la Nintendo 3DS peut devenir un outil de création redoutable pour les développeurs les plus talentueux. On peut d'ors et déjà imaginer un prochain épisode de Pokémon ou de Zelda utilisant ce genre de procédé pour des mini-jeux.

La communication entre joueurs

Nintendo 3DS - impact imminent- Street Pass

Street pass concerne uniquement les fonctionnalités Wi-Fi de la console. Lorsqu'elle est en veille, elle est en effet capable de communiquer avec les autres Nintendo 3DS à proximité. Dans les faits, vous pourrez par exemple faire s'affronter vos figurines de personnages de Street Fighter IV entre elles, ou bien vous pourrez vous envoyer des « pièces », qui vous permettrons d'acheter des tas de choses dans les jeux. Ces pièces sont générées dés que deux consoles se croisent, ou bien lorsque vous marchez avec votre console dans la rue. Ce système, qui rappelle énormément celui du PokéWalker, est intégré dans la console. Il fonctionne comme un podomètre et compte ainsi vos pas pour les enregistrer dans un « activity log ».

Outre le fait de gagner de nouvelles pièces, on peut s'attendre à voir débarquer des tas de jeux du style Wii Fit ou Marche avec Moi : Quel est ton Rythme ?, tant cette option ressemble aux prémices d'un jeu de fitness. En d'autres termes, Nintendo a envie de vous voir vous balader partout avec votre Nintendo 3DS allumée. Que ce soit pour faire du sport ou pour échanger des données en temps réelles avec d'autres joueurs. A noter que les échanges sont facilités pour les jeux : il suffira d'avoir une sauvegarde du jeu dans la console pour que l'échange de données se produisent. En d'autres termes vous n'aurez pas à entrer dans le jeu, puis vous mettre en mode veille à l'intérieur de ce dernier, comme c'était par exemple le cas dans Dragon Quest IX.

- Spot Pass

La Nintendo 3DS sera capable de se connecter en Wi-Fi, tout comme la DS Lite et la DSi, mais dans des proportions plus importantes. Tout d'abord le navigateur Internet qui permettra de surfer n'est plus Opéra, mais Netfront. Ce dernier équipe déjà la plupart des smartphones, la PSP ainsi que la PS3. Il est capable de supporter le HTML 4.01, le HTML 5 (partiellement), le CSS 1, le CSS 2.1, le CSS 3 (partiellement), la lecture de PDF et de documents Office, ainsi que le Flash et le Flash Lite, ce qui le rend plus performant que celui de la Wii et de la Dsi et pourra, en théorie, lire les vidéos en streaming sur des sites tels que Dailymotion ou Youtube.

La console reste connectée même lorsqu'elle est en veille, ce qui lui permettra de télécharger d'elle même des mises à jour. A ce niveau là faites attention les apprentis hackeurs, Nintendo vous surveille de près ! Même si les cartes pirates semblent fonctionner normalement sur la console, il suffira d'une seule mise à jour lancée par la firme japonaise, et téléchargée automatiquement par votre console, pour vous empêcher de profiter de vos roms favorite. On ne sait pas ce qu'a prévu Nintendo sur ce point, mais les premières rumeurs parle d'un système interne qui reconnaît lorsqu'on insère un système pirate dans la console et le garde en mémoire, en attendant sagement qu'un patch correctif lui donne l'ordre de bloquer la console du petit malin qui voulait vivre au-dessus des lois. Le système anti-piratage de la Nintendo 3DS est annoncé comme très performant, un défi de plus pour les vrais hackeurs, une menace (en l'air ?) de plus pour le pirate lambda. Cela dit si vous tenter de la pirater et que votre console explose dans tous les sens en criant « It's a me ! Mario hara-kiri ! », il ne faudra pas vous étonner.

Outre le fait de chasser les hackeurs, cette fonction Internet permettra aussi de télécharger des patch correctifs et des mise à jour pour les jeux, une chose encore jamais vu sur Wii et encore moins sur DSi. On peut espérer ddu contenu supplémentaires, payant ou non. D'après les premières infos que l'on possède, Street Fighter IV 3D possédera des dlc, mais on ne sait pas à quoi s'attendre du tout. Le studio Team Ninja a e revanche précisé qu'il y aura un nouveau costume tous les jours. Cette annonce sous-entend que ces costumes seront des « cadeaux » fais à l'égard des joueurs. On peut espérer que tout ça sera gratuit, mais c'est bien parti pour puisque Nintendo clame haut et fort que les mises à jours de la console et des jeux se feront automatiquement.

Autre aspect alléchant, le online semble être le fer de lance de Nintendo. En clair cela signifie que la console se connecte plus facilement qu'avant, et que la plupart des jeux auront un mode en ligne, sur le modèle des consoles de salons HD (PS3 et Xbox 360).

Le e-Shop

Nintendo 3DS - impact imminentLa Nintendo 3DS propose aussi des jeux à télécharger, comme c'était le cas avec la Wii (console virtuelle et WiiWare), ou la DSi (DSiWare). Cette fois-ci nous aurons droit à des jeux originaux nommés 3DSWare, et des jeux d'anciennes consoles portables, comme la Game Boy ou la Mega Drive. On peut s'attendre là encore à un catalogue impressionnant de jeux, tout comme sur Wii. Le fait d'avoir de nouveaux des jeux retros permettra de rendre ses sorties dématérialisées plus intéressantes. On se souvient en effet du peu d'intérêt accordés aux jeux DSiWare.

En parlant de ces derniers, les jeux DsiWare pourront être transférer de votre DSi sur votre 3DS. Cela vous permettra de tous les rapatrier en un même point, et ce n'est pas plus mal. On se souvient que les DSiWare ne pouvaient être transférer entre les différents modèles de DSi. Ainsi si vous vouliez prendre la DSi XL et que vous aviez déjà une DSi avec des DSiWare achetés dedans, vous pouviez dire adieux à ces derniers en cas de ventes de votre ancienne console.

Pour l'instant ce magasin en ligne n'est pas activé, même au Japon. On ne sait toujours pas ce qu'il proposera exactement. On a pu apprendre que, au delà des jeux, Nintendo allait proposé des films et des chaînes de télés en 3D. Malheureusement ces services sont régis différemment selon les pays. Par exemple, saviez-vous que les américains peuvent regarder des films en streaming sur leur Wii grâce au logiciel NetFlix ? Il ne fait aucun doute qu'ils pourront le faire aussi sur Nintendo 3DS. D'ailleurs aux dernières nouvelles il sera possible de commencer le visionnage d'un film sur 3DS, puis de le passer sur Wii. On pourrait peut-être avoir un système de location de films comme sur PS3, Xbox 360 ou iPod/iPhone, mais rien n'est moins sur. Toujours est-il que Nintendo communique énormément sur ce sujet, alors il faut s'attendre à quelque chose de concret.

Les Petits à-coté

Nintendo 3DS - impact imminentOn ne s'en rend pas compte, mais la Nintendo 3DS possède encore plein de petits programmes. Par exemple elle permet de lire vos mp3 et de les retoucher en temps réel. La DSi savait déjà faire ça, mais ne prenait que le format AAC, tandis que ce nouveau lecteur mp3 semble plus développer, et surtout bien plus utile que celui de l'ancienne console.

Il faut aussi parler des Miis, qui font un retour fracassant. Ils n'ont pas du tout changé depuis la Wii (est-ce une bonne chose ?), et ils vous serviront toujours d'avatar dans certains jeux comme PilotWings. Il sera même possible de les transférer de la Wii, pour conserver tous vos Miis déjà existants. Au delà de ça, il existe un jeu inclus dans la console : Street Pass Quest, qui utilise un de vos Miis. Ce dernier mériterait très clairement d'être vendu en 3DSWare, et c'est un cadeau inattendu de la part de Nintendo, qui fait bien plaisir.

La concurrence

Nintendo 3DS - impact imminentParlons un peu du « danger » que peut représenter la concurrence. La Nintendo 3DS devrait en effet sortir la même année que l'iPad 2 d'Apple et que la NGP de Sony (prévue aux dernière nouvelles fin 2011, mais peut-être repoussé à 2012).

- Le cas iPad

Apple a créé une mode en commercialisant sa « tablette multimédia », un objet à mi-chemin entre un téléphone nouvelle génération et un ordinateur. Ce derniers permet de naviguer sur le net, de lire des films, des livres numériques, des jeux... bref, à peu près tout ce que l'on pourra retrouver sur Nintendo 3DS. De nombreuses tablettes concurrentes voient même le jour, et Apple se targuent d'avoir vendu bien plus de ses produits high-tech que de DS. Mais représente-t-il un réel danger pour Nintendo et sa console portable 3D ? A première vue pas tant que ça. L'utilité principale mise en avant par les constructeurs de tablette, c'est la possibilité de se mater un film bien tranquillement, où que l'on soit. Même si Nintendo communique aussi sur la possibilité de lire des films, il le fait surtout pour mettre en avant sa 3D en relief, et nous savons très bien que les consommateurs n'achèteront pas une console de jeux Nintendo pour voir des films, mais plutôt pour ses jeux.

De leur coté les jeux sur smartphone (Apple ou Android) continuent de devenir de plus en plus beaux et sophistiqués, ils pourraient détrôner les jeux sur support cartouche ou CD. Mais ces derniers sont distribués sur le net, en téléchargement, ce qui leur donne deux gros désavantages par rapport aux autres. Tout d'abord les jeux en téléchargement sont 2 voire 4 fois moins gros que les jeux vendus en magasins. Ils sont donc bien moins développés que les autres, et durent très peu de temps, ou ressemblent plus à des mini-jeux sans histoire, tels que Tetris ou Angry Bird.

Second gros défaut, même si les jeux en téléchargement peuvent être aussi gros que les jeux vendus en magasins (on peut bien acheter des vieux jeux PS3 entiers sur le PSN), les éditeurs ne peuvent pas se permettre de leur attribuer de gros budgets. En effet, si leurs jeux ne se retrouvent pas sur les étalent d'un magasin de grande distribution, il perd énormément en visibilité, et aura moins de chance de se vendre. Dans la pratique les jeux vendu sur le net par de gros éditeurs sont souvent des prologues, voire même des sortes de trailer géants censé vous donner envie d'acheter un plus gros jeu.

Si vous ne voyez pas de quoi je parle, essayez de vous renseigner sur les jeux Dead Space Ignition (en téléchargement sur consoles HD) et Dead Space version smartphones. On ne peut décemment comparer ces deux préquelles bancales au jeu vendu 70 euros en magasin, et on ne peut pas croire que les joueurs sauront se contenter des ces deux là, sans acheter le véritable Dead Space 2. En résumé le support dématérialisé sert à la fois à remplir les poches des grands éditeurs et à faire vivre les petits studio créatifs (ce qui est très bien, mais l'industrie des jeux vidéo ne peut se reposer entièrement sur eux). Si jamais les joueurs en venaient à préférer uniquement les jeux de ce type, l'industrie toute entière s'effondrerait et les gros éditeurs ne pourraient simplement plus financer des grosses productions. Vous imaginez un Final Fantasy XV ou un GTA V sortir au même moment que la dernière production des créateurs d'Angry Bird ? Des millions de dollars et quelques 4 à 5 années de productions face à un jeu fini en même pas 1 an et qui n'aurait même pas couté 100 000 dollars à faire, pour au final se retrouver en concurrence directe et rapporter quasiment autant d'argent l'un que l'autre ?

On est d'accord que les petits jeux pas chers peuvent être aussi bons (voire même meilleurs) que les grosses productions, mais ils sont à mon avis sur deux marchés parallèles, qui pour l'instant ne peuvent absolument pas se rencontrer.

- La Next Generation Portable

La NGP est un adversaire déjà plus conventionnel pour la Nintendo 3DS. C'est une console portable, elle dispose de graphismes améliorés, de deux sticks de directions, d'un écran tactile, et même d'une surface tactile au dos de la console (si, si, c'est vrai, rigolez pas =p). Ces avantages par rapport à la Nintendo 3DS se situe surtout au niveau de ses capacités techniques. Elle serait aussi puissante qu'une PS3 (mais rappelez-vous que la PSP devait être aussi puissante qu'une PS2), et sera équipée de l'Internet 3G. La seule chose qu'elle ne possédera pas, ce sera donc un écran 3D, hormis ce petit détail la console de Sony est en théorie bien meilleure que celle de Nintendo. D'après certaines rumeurs récentes elle aurait le même prix que la 3DS, sans compter l'abonnement à la 3G. Ce dernier argument, s'il s'avère véridique, sonne déjà comme une menace pour Nintendo.

Maintenant il faut voir le reste. Et surtout son catalogue de jeux. Sachant que la Nintendo 3DS est en train de récupérer un bon paquet d'exclus et de portages de jeux PSP, la NGP devra suivre la cadence si elle veut s'imposer. Les développeurs prendront-ils le temps de concocter un jeu spécifique à la NGP, alors qu'ils pourraient très bien se contenter de faire un jeu qui fonctionne à la fois sur PSP et 3DS, comme ce sera le cas pour Blazblue Continuum Shift II ? A vrai dire cela aurait pu être une possibilité si Sony ne venait pas d'arrêter définitivement la productions de jeux PSP. Tout porte à croire que la NGP, qui devrait sortir le 11 novembre 2011 chez nous selon un communiqué de presse récent envoyé par Sony, aura un catalogue de jeux bien à elle, mais après l'échec flagrant de la PSP Go et le fait qu'elle arrive après la sortie de la 3DS, cette dernière aura sûrement bien du mal à percer. Ceux qui auront déjà pris la 3DS auront-ils envie de se racheter une seconde console portable dans l'année ? On ne peut pas encore le prévoir, car de toute façon le catalogue de jeux de la NGP est encore inconnu. Cette histoire se règlera probablement à l'E3 2011.

Etat des lieux du catalogue de jeux

Nintendo 3DS - impact imminentOn finira ce dossier par quelques prévisions, et par un survol des différents jeux prévus sur Nintendo 3DS. Lors de sa présentation à l'E3 2010, c'est clairement sur ce point que la console fut acclamée. On avait jamais vu un tel panel de jeux gamers depuis l'époque Super NES, c'est dire. Tous les styles sont représentés : de la baston aux jeux de course, en passant par la réflexion et le rpg. Ce catalogue de jeux comprend des suites de séries phares de la DS, comme le Professeur Layton ou Nintendogs, ainsi que quelques jeux PSP (je citais plus haut le cas de Blazblue Continuum Shift II), mais aussi de grosses licences qui avait pourtant boudé la Wii à son époque.

Il est très étonnant en effet de voir débarquer Street Fighter IV sur Nintendo 3DS, alors que Capcom n'avait pas tenté le coup sur Wii. Cela ne présage que du bon, car auparavant les éditeurs se contentaient de sortir des hors séries sans envergure et au budget limité sur les consoles Nintendo, tout en se concentrant sur les grosses productions PS3 et Xbox 360.

Il faut voir si le public suivra, sachant que le prix des jeux risque d'être supérieur à ceux de DS, voire de Wii, et que déjà les carte R4 commencent à faire parler d'elles. La Nintendo 3DS sera-t-elle plombée par son prix et le piratage ? On ne le sait pas encore mais une chose est sure : cette petite va faire parler d'elle dans les prochains mois à venir !

Yah le 22/3/2011